BORNES ÉLECTRIQUES

L’Homme a beau s’être raffiné au fil des siècles, une exécution demeure un acte abject d’une grande tristesse qui inspire le dégoût. Certaines méthodes frappent l’imaginaire collectif par son symbolisme. Voyons donc 7 des méthodes d’exécution que l’on rencontre encore dans le monde.

À LIRE AUSSI : Les 10 moyens de tortures les plus répréhensibles et cruels encore utilisés aujourd’hui

1) La fusillade :

Que ce soit un peloton d’exécution ou par un soldat chinois tirant à bout portant un citoyen dans un stade en Chine, la fusillade se fait avec fracas et marque les esprits. Efficace lorsqu’on vise le cœur, il s’avère que les pelotons visent généralement le cœur.

2) La chaise électrique :

Se voulant un moyen civilisé et moderne de mettre à mort, le condamné, bien qu’il meurt dit-on instantanément, grille littéralement sous la décharge. Une méthode exclusivement américaine.

3) L’injection létale :

Autre moyen répandu aux États-Unis depuis 1982 et suivi par la Chine et la Thaïlande, l’injection létale peut sembler douce (le sujet est anesthésié), mais on rapporte que cette mort longue et douloureuse a déjà connu des ratés.

4) La décapitation :

Probablement une des façons les plus spectaculaires et barbares de toutes les méthodes d’exécution.  Encore pratiquée en Arabie saoudite et souvent devant public. Les terroristes de Daesh l’ont abondamment utilisé pour dégoûter et effrayer l’occident.                                                                                                       

5) La lapidation :

Méthode utilisée dans plusieurs pays musulmans (Arabie saoudite, Iran, Pakistan, Émirats Arabes Unis) qui consiste à enterrer une victime jusqu’à la taille et de lui lancer des pierres jusqu’à ce que mort s’en suive. Si la victime réussit à se libérer, elle gagne sa grâce.

6) La crucifixion :

Bien sûr cette forme d’exécution nous fait penser tout de suite à Jésus Christ qui est mort de cette façon, mais elle est encore utilisée au Soudan, au Yémen et en Arabie Saoudite et consiste à clouer sur un gibet en forme de « T » ou sur un arbre la victime les bras en croix. Celle-ci meurt à petit feu en suffoquant dans d’atroces douleurs.

7) La pendaison :

Probablement la plus répandue des façons d’exécuter depuis longtemps, la pendaison se pratique un peu partout dans le monde (c’est la seule méthode utilisée au Canada au temps où il y avait la peine de mort). Le champion mondial actuel de la pendaison serait l’Irak

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

L’homme qui empêcha l’apocalypse nucléaire

Liens :

mcetv.fr

amnistiepdm.org

www.acatfrance.fr

Source(s) image(s):
chaise électrique
Pendaison

Commentaires