Avez-vous déjà essayé d'écouter ou de télécharger de la porn au travail? Un gars l’a pourtant fait... son patron la découvert et l’a renvoyé immédiatement. Puis, l'employé a amené son patron dans un procès et a gagné contre lui. Constat : vous pouvez télécharger de la porn au travail (vous êtes peut-être mieux de ne pas le faire, mais bon...) ;)

À LIRE AUSSI : La prof qui s’était fait filmer par son élève en cachette est maintenant devenue une star du web.

Le gars en question était gestionnaire dans une compagnie d'assurance en Australie et il utilisait son ordinateur au bureau pour télécharger des vidéos pour adultes. En plus, certaines vidéos érotiques étaient même avec lui dedans...

 

Voici ce que le commissaire a précisé sur cette affaire : 

Le commissaire Ian Cambridge dit qu’habituellement, l'accès ou le stockage de la pornographie représente un écart de conduite et même un motif de licenciement, dépendamment si les téléchargements ont été effectués pendant ou hors des heures de travail.

«À moins que l'employé ait travaillé dans l'industrie du sexe, il serait difficile de déterminer que la visualisation, le téléchargement et/ou de stockage de matériel pornographique représente une bonne utilisation de l’équipement de travaille de l’employeur, ajoute-t-il.»

«Il existe des différences évidentes entre l'utilisation d'un ordinateur portable fourni par l'employeur pour les services bancaires d'Internet personnel par exemple et  l’utilisation pour l'accès et le téléchargement de pornographie."  Cependant, il a dit qu'il n'y avait aucune politique en vigueur dans la petite entreprise qui limitait l'utilisation du matériel de travail pour des activités connexes propres à l’employé. 

Le commissaire a également tenu compte du fait que le gestionnaire semble avoir seulement téléchargé du matériel pornographique à trois reprises.

On le confirme, il a téléchargé des vidéos pour adultes «seulement» 3 fois... LOL

 

Il a tenu à ajouter ceci : 

Le commissaire Cambridge a conclu que l’employé était conscient que ses gestes étaient une faute et donc que ça ne valait pas une raison valable pour le renvoyer dans ce cas présent.  

L'employeur a donc été tenu de verser un moment de plus de 10 000$ à l'employé en compensation pour cette affaire désolante. 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Des inconnus se déshabillent mutuellement pour la 1re fois et c'est complètement...

Source(s) image(s):
masturbation, via Shutterstock

Commentaires