C’est connu, nous, les gars, sommes moins portés à parler de nos problèmes à nos amis et à notre famille. On veut paraitre « tough ». Or, cette attitude est littéralement en train de nous tuer! Une nouvelle étude effectuée par le Huffington Post UK et la Campaign Against Living Miserably soutient que les hommes aux prises avec la dépression sont peu nombreux à se confier aux autres et sont plus susceptibles d’avoir un comportement à risques.

À LIRE AUSSI : 10 façons de réduire le stress dans votre vie

Selon les données de cette étude, si 67 % des femmes dépressives en parlent à leurs amis, seulement la moitié des hommes osent s’ouvrir à leurs proches.

Bien plus qu’une maladie mentale, la dépression tue chaque année des milliers d’hommes. Au Royaume-Uni, par exemple, c’est la plus grande cause de mortalité chez les hommes de moins de 45 ans.

En effet, les hommes ont trois fois plus de risques que les femmes de s’enlever la vie. Pourquoi? Parce qu’ils gardent tout pour eux. À un moment donné, ils ne sont plus capables et la seule échappatoire pour eux devient la mort.

Et contrairement à la croyance populaire, beaucoup d’hommes se sentent ou se sont déjà sentis déprimés dans leur vie. 50 % des participants à cette étude (67 % des 24 à 34 ans) ont en effet révélé s’être déjà sentis très dépressifs dans leur vie.

Étant donné que les hommes parlent peu de leurs problèmes de santé mentale, les médecins ont de la difficulté à repérer les signes de dépression et leur prescrire la médicamentation adéquate.

Si vous souffrez de dépression, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Si vous pensez au suicide, contactez Suicide Action Montréal au 514 723 4000 ou 1 866 APPELLE (277-3553).

 

Source : UNILAD.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci : 

5 aliments qui peuvent vous éviter d’être dépressif

 

Source(s) image(s):
Pixabay

Commentaires