BORNES ÉLECTRIQUES

Impossible de parler de bandes dessinées québécoises sans évoquer le nom de Jimmy Beaulieu. À preuve, mes collègues de l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) lui ont décerné, en 2015, le premier Prix de la critique de la bande dessinée québécoise pour son recueil « Les Aventures » (connu chez nous sous le nom de « Non-aventures »). Inutile de dire que « Rôles de composition » était attendu de pied ferme par beaucoup d’amateurs de bandes dessinées. L’album est paru en novembre dernier chez Mécanique générale.

Avec Rôles de composition, Jimmy Beaulieu nous plonge dans la vie privée du couple. Il nous raconte l’histoire de la douce Colette et de son intrépide amoureuse Noémie. On suivra les deux femmes pendant quelques années, du début de leur relation, jusqu’à la fin. On assistera à leurs hauts et leurs bas.

Dès les premières planches, la table est mise. Nous retrouvons le couple nu qui, pendant leur rapport sexuel, discute joyeusement de rôles et de CV. Ce n’est là qu’un seul exemple, car l’album est truffé de scènes à caractère sexuel. Mais comment explorer l’intimité la plus totale d’une relation sans passer par la sexualité?

Rôles de composition n’est pas non plus qu'un simple album pornographique. Jimmy Beaulieu ne dessine pas des scènes de sexe juste pour exciter le lecteur ou le rendre mal à l’aise. Il signe une œuvre intelligente et réfléchie qui traite avec franchise et sincérité de la recherche perpétuelle de l’amour et des différents rôles que nous jouons dans notre vie amoureuse. 

Cela dit, l'ouvrage a quelque chose de très cinématographique dans sa mise en scène et son approche. Rôles de composition possède, par exemple, sa propre bande sonore, ce qui est peu commun dans le monde du 9e art. Il n’y a pas de CD offert avec l’album, mais on retrouve ici et là des extraits de chansons (majoritairement en anglais).

Bien plus qu’une simple figurante, la musique devient un personnage à part entière. Chaque pièce qu’on « entend » a un impact réel sur le récit, ajoutant tantôt du drame, tantôt de l’humour. Jimmy Beaulieu n’est pas le premier à faire ça, mais c’est rare qu’un auteur maitrise aussi bien cette technique.

Ce n’est pas la première fois non plus que le Québécois donne vie à des femmes. Les femmes sont intrinsèquement liées à ses albums. Par contre, contrairement à bien des bédéistes, il ne recherche pas la perfection dans le corps féminin. Avec son trait libre, il aime s’écarter des standards de la beauté pour nous montrer qu’en réalité, la beauté est partout. C'est très rafraichissant. Par exemple, dans cet opus, Colette est ronde, ce qui ne l’empêche pas d’être très séduisante.

L'ajout de la couleur apporte pour sa part du caractère aux cases. Un peu comme le fait Zep, le bédéiste se sert des couleurs pour délimiter les chapitres ou encore accentuer des émotions. 

Verdict

À la fois sensuelle et sensible, Rôles de composition est une œuvre qui ne laissera personne indifférent. Jimmy Beaulieu est de retour et il est en très grande forme!

 

Rôles de composition

Jimmy Beaulieu

112 pages

Mécanique générale

 

Cote : 4,25 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Mécanique générale

Commentaires