Le monoxyde de carbone est un poison sournois. Il est indolore et incolore, ce qui signifie que lorsqu’il y en a dans l’air, on ne le sait pas. Chaque année, aux États-Unis, 45 000 Américains sont hospitalisés pour une intoxication au CO. Là-dessus, 1 600 perdent la vie.

À LIRE AUSSI : L'anthrax, une arme de destruction massive qui vit toujours... dans le Saint-Laurent!

Selon une étude publiée il y a quelques jours dans l’American Journal of Emergency Medicine, c’est surtout l’hiver que le CO sévit. Pourquoi? Parce que c’est durant cette période de l’année qu’on est plus porté à utiliser des appareils qui émettent dans l’air ce gaz, comme les fournaises.

Mais comment savoir qu’on est en train de s’intoxiquer au CO? Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est que ce gaz provoque en quelque sorte un dysfonctionnement du cœur et du cerveau. Concrètement, vous vous sentirez étourdi, vous aurez des douleurs abdominales et aurez tendance à avoir les idées moins claires.

Si jamais vous ressentez ces symptômes, sortez de la maison et téléphone le 911. Traitée à temps, une intoxication au CO ne laisse habituellement pas de séquelles, sauf si elle est grave.

Quelques trucs pour se protéger

Heureusement, il existe quelques trucs simples pour se protéger et s'éviter bien des désagréments. Le premier c’est de se doter d’un détecteur de monoxyde de carbone. Vous pourrez le mettre dans votre garage, près de la fournaise ou des chambres à coucher. En plus, ce genre d'appareil ne coûte pas trop cher.

Un autre truc, c’est de ne pas opérer de la machinerie, un véhicule ou tout appareil qui dégage du CO dans un endroit clos, genre votre garage. Évidemment, il existe des exceptions ; par exemple, vous vous trouvez dans une pièce suffisamment ventilée et spécialement conçue pour chasser les émanations.

Bref, il faut se servir de son gros bon sens!

 

Source : Men’s Health.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Les armes secrètes du IIIe Reich

Source(s) image(s):
AdobeStock

Commentaires