BORNES ÉLECTRIQUES

Qui ne connait pas aujourd’hui Les Légendaires? Avec ses quatre millions d’albums écoulés en une décennie, c’est sans doute l’un des plus grands succès de la bande dessinée franco-belge. Après un 18e tome qui avait laissé bien des lecteurs sous le choc, Patrick Sobral revient à la charge avec un nouveau cycle, « World Without ». « Artémus le légendaire », le 19e tome, est paru il y a quelques semaines chez nous chez Delcourt.

World Without fait table rase du passé. Pour les personnages de la série, il s’agit, en effet, d’un nouveau départ. L’action se concentre notamment sur Danael et Shimy. Les deux, qui forment maintenant un couple, s’occupent d’une petite ferme.

En allant au village, le duo ne se doute pas cependant qu’il s’apprête à dire adieu à son banal quotidien. Artémus le légendaire, le « vrai » héros de cette contrée, voit en eux un potentiel incroyable. Avec l’aide de son assistante Amy, il décide de recruter les amoureux pour une dangereuse quête : retrouver son coffre, lequel a été volé par Samael et ses brigands. Pendant leur mission, Danael et Shimy découvriront qu’ils ont de mystérieux pouvoirs cachés au fond de leur âme.

Bien qu’il y ait une importante fracture entre le dernier tome et celui-ci, nous retrouvons rapidement nos repères. Il faut dire qu’après tout ce temps, le bédéiste français connait la recette de Les Légendaires sur le bout des doigts.

Mais quelle est donc cette recette? La voici : prenez un univers médiéval-fantastique hors du commun, ajoutez-y des personnages variés et attachants, faites évoluer ces derniers dans un récit riche en rebondissements et en gags savoureux et, finalement, donnez vie à tout ceci dans un dessin lumineux mélangeant habilement manga et style européen.

Étrangement, bien que les ingrédients soient pratiquement les mêmes, ce nouvel album ne laisse aucun goût amer dans la bouche ni de sentiment de déjà-vu. C'est dur à croire, mais nous tombons une fois de plus sous le charme. C'est un peu comme aller au restaurant et commander, à chacune de nos visites, le même dessert. On sait qu'il va goûter la même chose, mais on ne peut s'empêcher de le trouver succulent chaque fois.

Artémus le légendaire permet également à une nouvelle génération de bédéphiles de découvrir cette fabuleuse saga. Oui, il est préférable de connaitre les autres épisodes, mais ce n'est pas nécessaire. Il n’y a pas trop de références aux tomes antérieurs.

Verdict

Dernier et ultime cycle de Les Légendaires, World Without ne devrait pas décevoir, du moins si on se fie à Artémus le légendaire. Les fans de la première heure, comme les nouveaux lecteurs, trouveront le bonheur dans les pages de ce nouvel album. Reste à voir si Patrick Sobral sera aussi inspiré pour la suite. On le souhaite, en tout cas!

 

Les Légendaires - World Without : Artémus le légendaire

Patrick Sobral

48 pages

Delcourt

 

Cote : 4 étoiles sur 5

 

Source(s) image(s):
Hachette Canada

Commentaires