Bien connu pour ses séries « Biodôme » et « El Spectro », le scénariste Frédéric Antoine nous offre « Jimmy Tornado », une nouvelle aventure jeunesse haute en couleur. Il est assisté cette fois-ci par Jean-François Vachon (« Planète Zoockey ») au dessin. Le premier tome, « Atlas ne répond plus » doit sortir en février.

Jimmy Tornado a 15 ans. Comme tous les adolescents, il est comme une bombe à retardement. On ne sait jamais ce qu’il nous réserve. Sauf que contrairement aux jeunes de son âge, Jimmy est un gorille de 120 kg…

Mais ne vous fiez pas à son apparence. Il est gentil comme tout… quand on ne le met pas en colère!

Il fait équipe avec Guadalupé, sa demi-sœur (une humaine). À seulement 19 ans, elle possède déjà plusieurs doctorats, en plus d’être la chef de la direction de la Fondation Tornado, créée par leur père disparu depuis quelques années. L’organisme a notamment comme mission d’élucider des mystères et des évènements étranges.

Le récit repose en grande partie sur la résolution de ces mystères. Chacun des chapitres met en effet en scène une nouvelle mission impliquant le duo Tornado. Dans ce premier tome, nos héros devront se rendre à Tokyo pour arrêter un robot géant ou encore dans les égouts de San Diego pour stopper une étrange créature qui y a élu domicile.

C’est vrai, les missions d’Atlas ne répond plus ne sont pas les plus originales du monde. Malgré ça, j’avoue que la majorité des missions m’ont plu. Chacune d’elles comporte une petit twist, souvent dans le dénouement, qui nous surprend. Bien que le livre s'adresse d’abord aux jeunes, j’ai également aimé que le scénariste ait ajouté quelques références qui parleront aux plus vieux. Par exemple, dans l’un des chapitres, Jimmy fait référence au film The Thing.

Étant donné que l’album ne comporte « que » 64 pages, les chapitres sont plutôt courts. Ce n’est pas vraiment un défaut, cependant. Ça permet à chacune des aventures d’avoir du rythme et, d’autre part, ça empêche les jeunes lecteurs de perdre leur intérêt (ils ne peuvent pas se concentrer aussi longtemps que des lecteurs adultes). Ils pourront lire l’album d’une traite ou un chapitre à la fois.

Cela dit, même si la bande dessinée est orientée vers l’action, elle prend le temps d’approfondir ses personnages. Ce ne sont pas de vulgaires coquilles vides qui accomplissent bêtement des missions. Par exemple, l’un des chapitres est entièrement consacré aux origines de Jimmy.

En parlant des personnages, les deux héros forment un duo convaincant et efficace. Jimmy est le rigolo de service, alors que Guadalupé est plus posée et raisonnable. Difficile de ne pas les aimer.

Je ne sais pas pourquoi, mais le dessin de ce premier opus me rappelait, tant par ses formes que ses couleurs, celui de la superbe série Zombillénium d’Arthur De Pins. Le visuel est un peu carré et les couleurs sont vives. C'est très beau.

Verdict

Mélangeant adroitement humour et action, Jimmy Tornado est une série qu’il faudra certainement surveiller dans les prochaines années. Les petits, comme les grands, tomberont sous le charme de Jimmy et de sa demi-sœur. J’ai déjà hâte de mettre la main sur le deuxième tome, Péril au fond des mers, lequel doit paraitre à l’automne 2017!

 

Jimmy Tornado, tome 1 - Atlas ne répond plus 

Frédéric Antoine et Jean-François Vachon

Presses Aventure

64 pages

 

Cote : 4 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Presses Aventure

Commentaires