Jusqu’où la publicité va-t-elle aller pour vendre? C’est une question qu’on se pose souvent quand on regarde des affiches dans le métro ou des publicités dans les magazines et sur le Web. Cependant, il semble qu’un fabricant de vêtements ait franchi une ligne de trop avec sa nouvelle campagne.

À LIRE AUSSI : ENFIN! ON CONNAIT LA POSITION SEXUELLE FAVORITE DE KHLOÉ KARDASHIAN

Pour sa nouvelle campagne, Eckhaus Latta a eu recours à de vrais couples de différentes nationalités et de différentes orientations sexuelles. Il ne leur a demandé qu’une seule chose : faire l’amour pour vrai. Une photographe s’est ensuite chargée d’immortaliser leurs ébats.

Avant de présenter ces images au monde entier, l’entreprise a censuré les parties intimes de leurs participants. Il reste que malgré ça, c’est quand même très explicite!

Mais pourquoi un tel choix?

Selon l’une des designers, Zoe Latta, il voulait montrer par cette campagne que leurs vêtements s’ajoutaient à leur client : « On voulait que les gens portent nos vêtements pour avoir l’impression que nos vêtements s’ajoutent à eux, au lieu de les définir. »

Eh oui! Vous n’avez peut-être pas remarqué, mais entre les scènes de fellation et de pénétration, on peut voir les vêtements de Eckhaus Latta.

Zoe Latta continue : « On voulait se libérer des mécanismes marketing et de marques qui rendent les gens petits. On voulait offrir une alternative, que ce soit dans l'image de soi, l'image corporelle, l'identité de genre ou la couleur. »

Pour cette campagne, les designers ont eu recours à la photographe coréenne Heji Shin. L’un des derniers projets de l’artiste était un livre d’éducation sexuelle pour les adolescents allemands. Bref, elle avait déjà une certaine expérience dans le milieu.  

En terminant, l’entreprise répète que les gens que l’on voit sur leurs nouvelles photos ont vraiment un vrai rapport sexuel consensuel. Ce ne sont pas des acteurs et il n’y a pas de mise en scène.

Les images étant très explicites, nous les avons mis sur la deuxième page de cet article

Source(s) image(s):
eckhauslatta.com

Commentaires