BORNES ÉLECTRIQUES

Hier, on a enfin eu droit à une vraie journée de printemps. J’avais vraiment hâte! Comme bien des Québécois, j’ai mis mon manteau d’hiver dans le fond de mon garde-robe et sorti mon nouveau manteau de printemps : le manteau Outdry Extreme ECO de Columbia Sportswear. Ça faisait déjà quelques semaines que je l’avais, mais avec les températures hivernales de mars, j’hésitais à le sortir. Maintenant, je n’avais plus d’excuse!

À LIRE AUSSI : MODE MASCULINE : 8 COMPTES INSTAGRAM À SUIVRE DÈS MAINTENANT

Pour cette première vraie journée de printemps, j’avais beaucoup de choses à mon agenda. En matinée, je devais me rendre au Jardin botanique avec ma plus vieille pour visiter Papillons en liberté.

Ma fille et moi sommes donc sortis de la maison vers 9h00. C’était encore un peu frais à ce moment-ci de la journée. L’Outdry Extreme ECO n’est pas un manteau doublé. Toutefois, avec une camisole et un chandail à manches longues en dessous j’étais juste correct. De toute façon, je savais que ça allait se réchauffer.

Rendu dans la serre du Jardin botanique, j’ai fait fureur non pas avec les autres visiteurs, mais avec les papillons. Je ne sais pas si c’est parce que le manteau est blanc ou parce qu’il est fait sans PFC, mais j’avais plein de papillons qui se posaient sur moi. Pour eux, je devais être comme une grosse fleur.

J’avoue que j’étais quand même un peu gêné parce que beaucoup de parents de jeunes enfants ne cessaient de me pointer en disant : « Regarde! Le monsieur a un papillon sur son capuchon! » Ma fille a aussi trouvé ça bien drôle que son papa soit devenu une maison éphémère pour les papillons.

Après avoir été au Jardin botanique, ma fille et moi sommes allés nous promener sur la rue Masson dans Rosemont. Je devais aller acheter un diner que nous allions manger à la maison. La température s’était réchauffée et j’étais bien content d’avoir mon manteau Columbia Sportswear. Contrairement à bien des imperméables que j’ai eus dans le passé, on respire très bien avec celui-ci. On n’a pas l’impression de porter une pellicule de plastique dans le haut du corps.

Certains n’aiment pas le blanc, mais, personnellement, je trouve cette couleur passe-partout. C’est vrai que c’est un peu salissant. Par contre, ça s’agence avec la plupart des pantalons et des chaussures. Pour un gars qui ne veut pas se compliquer la vie le matin, comme moi, c’est l’idéal!

Un manteau respectueux de l’environnement

Ce qu’il faut savoir, c’est que Columbia n’utilise aucune teinture dans la fabrication de son manteau, ce qui explique sa couleur particulière. La marque ne se prive pas de teinture pour économiser dans la confection. C’est plutôt pour être plus respectueuse de l’environnement. En effet, concevoir ce manteau prend 49 litres d’eau de moins qu’un manteau teint. 49 litres, c’est énorme!

Columbia est même allé encore plus loin dans le respect de l'environnement. Je l’ai dit plus haut, le fabricant ne s’est servi d’aucun PFC. Mais il a aussi utilisé du tissu 100 % recyclé. On retrouve l’équivalent de 21 bouteilles en plastique dans le manteau. Même les étiquettes, les barillets, les tirettes de glissières, le fil et les œillets sont faits de matériaux recyclés à 100 %.

Malgré le fait que ce manteau soit fait de matières recyclées, il n'a pas du tout l'air cheap. Les coutures ont l'air résistantes et la fermeture éclair glisse bien dans les deux sens.

Bref, j’ai bien aimé ma première expérience avec ce manteau de Columbia. Je crois bien qu’il va devenir ma seconde peau dans les prochaines semaines.

L’Outdry Extreme ECO est vendu à 279,99 $. Il est disponible chez Sail Plein Air, Sport Experts, Maison Simons, La Cordée, Station Mont-Tremblant, Atmosphere, Altitude Sports Plein Air et Foyer Du Sport.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci : 

13 NOEUDS PAPILLON VRAIMENT ORIGINAUX!

Source(s) image(s):
Columbia

Commentaires