Lydia Ferguson était enseignante à l’école secondaire Ousedale à Newport Pagnell en Angleterre. Elle vient toutefois d’être suspendue. La raison? Elle aurait publié un égoportrait apparemment provocateur sur son compte Facebook.

À LIRE AUSSI : LA PROF QUI S’ÉTAIT FAIT FILMER PAR SON ÉLÈVE EN CACHETTE EST MAINTENANT DEVENUE UNE STAR DU WEB.

Voici le fameux selfie :

Comme vous pouvez le voir, sur celui-ci, la femme, mère de trois enfants, est assise sur son lit. Elle porte une robe assez courte qui permet de voir une grande partie de ses jambes, ainsi que ses talons hauts noirs.

Après que la direction ait eu connaissance de cette photo, elle a rencontré la professeure. Durant la rencontre, qui aurait duré huit minutes, le directeur de l’école lui aurait annoncé qu’elle ne pouvait plus travailler pour leur établissement à cause de ce cliché qu’il trouvait provocant.

À sa défense, Lydia Ferguson, âgée dans la trentaine, a répondu qu’il n’y avait rien de mal dans cette photo, qu’elle ne faisait que montrer un peu de jambes.

Elle a ensuite été escortée en dehors de l’établissement scolaire.

Peu de temps après la suspension de l’enseignante, les élèves ont commencé à faire signer une pétition pour qu’elle réintègre ses fonctions. Les élèves accusent l’école d’avoir été trop prude. Ils ne considèrent pas la photo comme étant inappropriée.

Pour ces adolescents, Lydia Ferguson est une bonne professeure. C’était le genre de personne à qui on pouvait se confier, notamment quand on était victime d’intimidation.

À l’heure d’écrire ces lignes, la pétition compterait plus de 250 signataires, dont plusieurs parents d’élèves.

Reste à voir si ça va être suffisant pour faire changer d’avis la direction de l’école secondaire… Sinon, Lydia Ferguson devra se chercher un autre emploi ou contester la décision devant les tribunaux…

Source : Mirror.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

CET ÉLÈVE TROUVE TELLEMENT SA PROF SEXY QU’IL FAIT UNE VIDÉO D’ELLE EN CACHETTE

Source(s) image(s):
Facebook

Commentaires