Cette semaine un de mes collègues me parlait d’un membre de sa famille qui voulait « perdre sa bedaine » et il était étonné de voir à quel point sa vision de la situation et ce qu’il croyait devoir faire pour y arriver étaient loin de la réalité et d’une personne éclairée. Malheureusement pour moi ça n’est pas si surprenant car je sais que non seulement le monde de la santé et de l’activité physique regorge de mythes et d’astuces farfelues mais les gens sont aussi plus souvent qu’autrement mal informés…

À LIRE AUSSI : Ces choses qui irritent votre foie

La bedaine molle et la bedaine dure

Il y a différents types de « bedaine » et l’aspect de celle-ci donne déjà une idée de l’étendue des dommages et des risques pour la santé (et la vie) de la personne qui la porte. Un ventre mou qui a pris de l’expansion autour de la taille et qui est accompagné d’une prise de poids globale est moins inquiétant et sera plus facile à perdre qu’un ventre dur et proéminent. Le premier est généralement caractérisé par une accumulation de gras sous-cutanée qui s’est progressivement installée suite à l’abondance de calories (surplus d’énergie stocké) tandis que le second est plus un indice que le gras s’est accumulé à l’intérieur du ventre autour des organes internes. C’est d’ailleurs spécifiquement pour cette raison qu’il est plus inquiétant car c’est un signe que non seulement ça ne vas pas très bien en dedans mais que ça risque aussi d’aller très mal dans peu de temps… Dans ces cas-là, et je suis persuadé que vous aurez ici une image très claire de la situation avec peut-être même des personnes que vous connaissez qui vous viendront en tête, la personne est demeurée « mince » aux extrémités (bras et jambes) et n’a pratiquement pris que du ventre avec le temps. C’est ce fameux petit « pot » que la majorité des gars qui entrent dans la trentaine remarquent et qui se durcit avec le temps. Et non messieurs ce n’est pas l’âge qui fait ça, c’est votre style de vie et c’est sur cet aspect que vous devez vous attaquer si vous voulez que ça change!

Pourquoi vous ne pouvez pas vous fier à votre tour de taille

L’image que je viens de vous donner explique en même temps pourquoi vous ne pouvez pas vous fier à votre tour de hanche pour justifier si vous avez pris du poids car l’accumulation se fait au-dessus de la ceinture… Et c’est là tout le problème parce que le gars ne se rend souvent même pas compte qu’il prend du poids car il change très peu de grandeur de pantalon. Il dira alors :

« J’ai pas pris de poids, regarde, mes jeans me font encore! »

Ce n’est que s’il embarque sur la balance qu’il remarquera qu’il a pris du poids. Les femmes auront moins cette surprise car elles prennent souvent du poids de façon globale ce qui fait qu’elles prendront aussi des hanches et leur corps leur envoie des signaux, disons « vestimentaires », plus évidents. Et pourquoi pensez-vous que ce soit ainsi? Parce que les hommes ont beaucoup plus tendance que les femmes à se transformer en « sportifs de salon » et c’est ce qui forge ces « bedaines dures comme du roc »!!!

Deux choses à oublier

Si c’est votre cas, oubliez tout de suite les exercices d’abdominaux car dans votre cas ce n’est pas du tout le développement du ventre qui fait défaut! Laissez donc tomber les crunchs et les programmes d’abdos à n’en plus finir. En fait vous ne pourrez même pas exécuter le mouvement correctement car votre ballon de plage portatif vous empêche de mobiliser votre bassin et votre colonne! Il n'y a pas non plus de supplément miracle qui vous fera perdre tout cette graisse viscérale alors gardez votre argent pour autre chose. Cherchez plutôt des façons d'améliorer vos habitudes de vie…

L’alcool

Je sais que vous allez me trouver plate, mais si vous prenez de l'alcool vous vous coupez automatiquement l’herbe sous les pieds. Je sais qu’on entend souvent parler des bienfaits du vin à cause du pouvoir des antioxydants qu’il peut contenir mais l’alcool reste et restera toujours de l’alcool, qui est un irritant pour l’organisme. Si vraiment (et j’en doute) vous ne le faites que pour les antioxydants il y a d’autres moyens, beaucoup plus simples et sains, de faire le plein (ex : petits fruits). Comme je le disais dans mon article sur l’alcool et ses effets, que je vous suggère fortement de lire si ce n’est pas déjà fait, ce n’est pas pour rien que l’alcool affecte vos capacités, vous fait aller aux toilettes et vous rend malade; c’est parce que le corps tente par tous les moyens de se débarrasser de ce poison! Chaque fois que je suis avec un client qui boit, j’ai toujours le même discours :

« Ce n’est pas moi qui vais t’empêcher de boire. Cette décision t’appartient et est relative à quel point tu es réellement prêt à avoir des résultats ou à prendre soin de toi. Je veux que tu comprennes une chose par contre, c’est que chaque fois que tu bois tu t’éloignes de ton objectif et tu retardes tes résultats. C’est aussi simple et logique que ça. Donc si tu le fais parce que tu t’en sens obligé ou que tu ne t’en crois pas capable, tu dois en accepter la conséquence directe et inévitable et ne te surprends pas si c’est encore plus difficile de perdre ta bedaine. C’est donc à toi de choisir si tu veux rester dans le cercle vicieux meublé de plaisirs temporaires qui t’a conduit jusqu’ici ou si tu veux miser sur l’avenir. »

Les autres boissons

Je sais que vous allez me trouver plate mais il faut aussi se méfier de toutes les boissons non alcoolisées qui ajoutent du sucre et des irritants dans votre alimentation. Les cafés lattés, les boissons gazeuses et les boissons énergétiques tombent dans cette catégorie.

Le tabac

Je ne comprends pas pourquoi le tabagisme est encore un problème de nos jours. Avec tout ce que nous savons aujourd’hui ça ne fait aucun sens et c’est pourquoi j’ai écrit plusieurs articles sur le sujet; le tabac encore et toujours et pour un être qui se dit intelligent l’humain n’apprend pas très vite. En plus de vous rendre plus susceptible de stocker de la graisse viscérale, le tabagisme est aussi un facteur de risque de diabète, de maladies cardiaques et pulmonaires et de cancers.

Le sommeil

Le manque de sommeil, tant en quantité qu’en qualité, affecte aussi le cortisol (hormone du stress) qui fait prendre du ventre. Si vous ne pouvez fermer l’œil entre 6 et 8 heures par nuit vous pouvez faire des siestes. Si vous ne vous endormez pas créez une routine ou utilisez des stratégies pour vous aider à trouver un sommeil plus profond. J’ai écrit plusieurs articles sur le sommeil que vous pouvez trouver dans mes chroniques antérieures.

Le stress

Comme je viens de le dire, le stress affecte la bedaine et de deux façons. En effet, en plus de stimuler la sécrétion de cortisol, qui fait prendre du ventre, le stress risque fort bien de vous faire manger davantage si vous êtes esclave de vos émotions et de vos pulsions. Imaginez maintenant ce qui se passe dans le ventre d’un gars stressé, qui dort peu et qui en plus bois chaque semaine… est-ce si surprenant à vos yeux maintenant qu’il prenne du ventre après quelques années? Parfois, le simple fait de se remettre en question, de mieux gérer sa vie et ses émotions, de méditer, de travailler plus efficacement, d'écouter de la musique et de se garder du temps chaque jour ou chaque semaine pour se détendre est suffisant pour amener un changement corporel.

Les fibres

Sans vous lancer dans les pruneaux, manger plus de légumes verts, de grains entiers, de petits fruits et de noix peut vous aider à vous débarrasser de la graisse abdominale. Ces aliments sont excellents pour nettoyer le foie, le pancréas et les reins.

Mieux choisir plutôt que couper les gras

Au moins une bonne nouvelle, vous n’avez pas à couper tant que ça dans les gras. Il suffit de limiter les sources de mauvais gras (viande, produits laitiers) et de miser sur des sources de gras essentiels comme l’huile d’olive, les noix, les avocats et le poisson.

Bougez régulièrement

Plutôt que de vous lancer dans des programmes d’entraînement intenses, qui risquent de vous « mettre plus à terre » que d’autre chose, essayez d’être simplement actif chaque jour. Je suggère souvent la marche et surtout la randonnée car l’intensité et le travail musculaire sont plus intéressants. Profiter du grand air vous fera aussi beaucoup de bien! C’est la régularité, la fréquence du stimulus, qui fait toute la différence et c’est là que bien des gens éprouvent de la difficulté.

Tenez-vous loin des mesures drastiques

Si vous avez bien saisi les éléments apportés dans cet article, vous devriez comprendre que c’est une réorganisation de votre situation que vous devez viser si vous voulez réellement vous débarrasser de votre graisse viscérale et que ce type de changement se fait progressivement avec une vision à long terme…

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Ces choses qui irritent vos reins

Source(s) image(s):
body of man between fat and thin

Commentaires