BORNES ÉLECTRIQUES

Pourquoi diable est-ce que je propose une autre critique d’un jeu paru initialement en 2013 ? Eh bien, tout simplement parce que LEGO City Undercover est désormais disponible sur d’autres plates-formes que la Wii U. C’est aussi l’occasion de jeter un second coup d’œil à ce jeu afin de voir s’il résiste au test du temps. Comme vous le verrez, même si j’ai amplement joué au jeu il y a quelques années, je m’y suis replongé avec autant de plaisir !

À LIRE AUSSI: CRITIQUE DU JEU « LEGO CITY UNDERCOVER »: QUAND LEGO RENCONTRE « GRAND THEFT AUTO »

 

Disponible sur: Xbox One, PlayStation 4, Nintendo Switch, PC, Wii U

 

Une version 2017 pratiquement intacte à celle de 2013

Je ne referai pas une critique de fond en comble de LEGO City Undercover. Pourquoi ? Eh bien, tout simplement parce que j’ai fait cet exercice en 2013 et que vous pouvez retrouver ma critique de l’époque en cliquant sur le lien un peu plus haut. Vous y lirez l’essentiel des éléments contenus au sein du jeu pour vous en faire une bonne idée.

En 2017, on retrouve exactement le même jeu sur Xbox One, PlayStation 4, Nintendo Switch et PC. Rien au niveau du contenu n’a été modifié si ce ne sont quelques anecdotes durant les temps de chargement. Du reste, vous reprendrez (ou prendrez si vous n’y avez pas joué auparavant) le contrôle du policier Chase McCain dans sa lutte pour contrer les plans diaboliques du costaud Rex Fury. Tout au long de votre périple, vous rirez devant les nombreuses parodies ainsi que les clins d’œil disséminés un peu partout. Malgré son aspect enfantin, LEGO City Undercover regorge de références que seuls les adultes comprendront, notamment par rapport à des films tels que Le Parrain, The Dukes of Hazzard, La Matrice, etc.

 

20 heures de jeu, vraiment ?

En consultant certains avis, j’avoue avoir été surpris par les dires de testeurs, notamment sur la durée de vie du jeu. Vous verrez notamment que certains évaluent la durée de la campagne à une dizaine d’heures, additionnant une bonne autre dizaine d’heures pour tout terminer. Or, ce n’est pas vrai. Certes, la campagne prend entre dix et quinze heures pour être terminée, mais quant à l'atteinte du 100%, vous pouvez facilement compter des dizaines d’heures supplémentaires. Des gens m’ont rapporté avoir cumulé plus de 50 heures au sein du jeu et je n’ai aucune difficulté à le croire. LEGO City Undercover est un gros jeu avec des dizaines d’objets à récolter (dont 450 briques dorées) et missions à compléter. Tout terminer en vingt heures ? Impossible, je vous le garantis !

 

Encore l'un des meilleurs jeux LEGO !

Toutefois, c’est bien beau avoir un jeu avec une grosse durée de vie, encore faut-il qu’il soit divertissant. Dans le cas de LEGO City Undercover, fort heureusement, il demeure encore l’un des meilleurs jeux de la franchise LEGO à ce jour, du moins à mon avis. La recette de base d’un jeu LEGO est intacte, mais le tout est merveilleusement bien imbriqué dans cet immense monde ouvert au sein duquel on retrouve une panoplie d’activités à effectuer et d’objets à récolter. Certes, les jeux à monde ouvert ont évolué au cours des dernières années, mais LEGO City Undercover laisse à peine paraître des signes de vieillesse tant l’ensemble est aussi accrocheur que divertissant.

Ceci dit, cela ne veut pas dire que le jeu ne soit pas ennuyant à certains moments. En outre, divers objectifs reliés à certains costumes ne sont pas spécialement intéressants, notamment la recherche de barbecues enflammés qu’il faut éteindre en tant que pompier. De plus, même s’il y a 300 personnages à débloquer, ce n’est que de la poudre aux yeux. Ces personnages ne sont que des déguisements pour Chase qui, en bout de ligne, ne servent strictement à rien sauf à changer son apparence. La seule exception est Rex Fury, qui possède une habileté lui étant propre. Du reste, ces 300 costumes s’avèrent être une récompense décevante pour compléter la panoplie d’activités présentes au sein du jeu.

Par ailleurs, comme dans la plupart des jeux à monde ouvert, vous conduirez souvent au sein de LEGO City Undercover. Et lorsque vous conduirez, eh bien, vous n’aurez rien d’autre à faire que regarder autour de vous jusqu’à l’atteinte de votre destination. Vous croiserez des activités, défis, structures à bâtir, etc., mais force est d’admettre que comme dans les jeux de ce genre, on passe bien du temps au sein de LEGO City Undercover à simplement conduire pour se rendre d’un point A à un point B. Qui plus est, il arrive que le rythme du jeu soit brisé lorsque Chase transporte un objet comme une caisse. À ce moment, il ne peut que marcher, alourdissant ses mouvements et handicapant du même coup le rythme de l’aventure.

 

Quelques améliorations et des problèmes du passé

TT Games s’est-il contenté de simplement transférer la version Wii U sur d’autres plates-formes ou bien a-t-il apporté certains correctifs nécessaires au jeu de l’époque ?

Heureusement, certains problèmes ont été corrigés dans ces nouvelles versions, le principal étant les temps de chargement. Sur Wii U, les chargements étaient horriblement longs, fréquents et pénibles. Les versions 2017 n’ont plus ce problème. Le principal temps de chargement est celui du début de partie, qui s’avère beaucoup plus rapide que sur Wii U. Puis, vous aurez de petits chargements avant le début de chaque mission, encore une fois bien plus courts que sur Wii U. Oui, il y a des temps de chargement dans ces nouvelles versions, mais ils sont tout fait raisonnables comparativement à ceux sur Wii U !

Autrement, j’ai rencontré quelques bogues, mais rien de bien majeur. La plupart du temps, il s’agissait de bogues d’animations qui se sont avérés plus loufoques que problématiques. Par exemple, à une reprise, un personnage s’est dédoublé et ses animations se superposaient. J’avais donc droit à deux versions du même personnage, l’une qui gesticulait et l’autre qui regardait autour de lui. C’était bizarre, mais drôle et sans impact sur l’expérience ressortant du jeu.

Autrement, TT Games a ajouté un nouveau mode multijoueur supportant deux joueurs. Ce n’était pas offert sur Wii U et bien franchement, autant l’idée peut-elle sembler intéressante, autant elle n’apporte rien de plus au jeu. LEGO City Undercover est un jeu solo dont les défis et casse-tête furent conçus pour un seul joueur. Ainsi, à deux, vous en viendrez à jouer chacun de votre côté sans réellement vous entraider, que ce soit dans les quartiers de LEGO City ou au sein des missions. Si vous espérez retrouver une expérience coopérative comme au sein d’autres jeux LEGO, vous risquez d’être déçus.

 

Devriez-vous y jouer ?

Si vous avez déjà joué à LEGO City Undercover sur Wii U, je ne pense pas que l'une des nouvelles versions du jeu en vaille la peine. Si, tout comme moi, vous êtes un grand chasseur de Succès/Trophées, peut-être voudrez-vous retourner à LEGO City, mais autrement, les améliorations par rapport à la version Wii U sont minimes et le mode multijoueur ne justifie pas l'achat d'une autre version du jeu. Dans le cas contraire, LEGO City Undercover demeure l'un des meilleurs jeux LEGO à ce jour et mérite définitivement que vous vous y attardiez sans quoi, ce mélange entre un jeu LEGO et un jeu à monde ouvert comme Grand Theft Auto manquera à votre expérience de joueur !

 

Ce que vous aimerez:

- Le mélange entre LEGO et Grand Theft Auto toujours aussi bon

- La longévité du jeu

- Les meilleurs temps de chargement que sur Wii U

Ce que vous n'aimerez pas:

- Le rythme brisé par certaines tâches/activités

- Les passages de conduite où on ne fait pratiquement rien

- Le mode coopératif sans saveur

 

Note: 8 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU LEGO WORLDS - LE MINECRAFT DU LEGO

Source(s) image(s):
PlayStation Universe
Rooster Teeth

Commentaires