C’est vers l’âge de trois ans que les enfants commenceraient à saisir réellement la notion de contraires. Pour ma part, j’ai commencé à le remarquer de plus en plus avec ma fille dans les derniers mois (elle a eu trois ans cet automne). Ce n’est pas qu’elle ignorait ce qu’étaient les opposés avant. Disons juste qu’elle semble maintenant plus préoccupée par les opposés qu’elle ne l’était lorsqu’elle avait un ou deux ans. Même si j’ai fait dans les derniers mois plusieurs jeux avec elle pour tenter de lui expliquer la question des contraires, j’ai eu envie d’aller un peu plus loin en lui lisant « Mini encyclopédie des contraires » , le nouveau livre d’Adrienne Barman publié par La Joie de lire.

Le livre aux coins arrondis propose d’apprendre aux jeunes lecteurs (le livre s’adresse aux enfants de deux ans et plus) les sept contraires les plus communs : libre/prisonnier, visible/invisible, petit/grand, etc.

Pour illustrer ces opposées, l’auteure est allée piger dans les animaux de sa Drôle d’encyclopédie, imposant livre de 216 pages sorti l’année dernière. Plus d’une dizaine d’animaux ont donc eu la chance de se retrouver dans ce nouvel ouvrage.

Par exemple, pour la section consacrée à la différence entre lent et rapide, sur la page de gauche on retrouve une tortue et sur la page de droite, on voit les pattes arrières d’un lapin en train de faire un bond. Dans le chapitre sur le dessus et le dessous, il y a un ours polaire sur une banquise sur une page et un morse sous l’eau sur l'autre. Le procédé est simple, mais terriblement efficace. Les enfants devraient facilement comprendre.

Malgré une certaine simplicité dans l’approche, le dessin est pour sa part loin d’être simpliste. L’abondance de lignes dans le visuel me faisait parfois penser au style de Joann Sfar. C’est très joli.

Verdict

Mini encyclopédie des contraires est un petit libre qui fait bien plus que remplir sa mission première. Oui, l’enfant se familiarisera avec les opposés, mais son goût pour les belles illustrations se développera aussi.

 

Mini encyclopédie des contraires

Adrienne Barman

La Joie de lire

16 pages

 

Cote : 3,75 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
La Joie de lire

Commentaires