Eh oui! Pour une 24ième année consécutive, on ne sortira pas nos belles chaises sur la rue Sainte-Catherine ce printemps. Avec l’élimination de notre Tricolore chéri samedi passé aux mains des Rangers de New York, c’est déjà la fin des séries pour nos Glorieux. Par contre, pour le directeur général Marc Bergevin, c’est le début d’un long été rempli de questionnements. Voici donc un aperçu de ce qui occupera les pensées de notre DG autour d’une p’tite frette (une Molson, on s’entend!) cet été.

À LIRE AUSSI : LES 5 JOUEURS LES PLUS DOMINANTS DES SÉRIES 2017

 

L’extension de contrat à long terme de Carey Price

Carey Price

Carey Price fera sauter la banque lors de son prochain contrat.

 

Le contrat de Price, d’une valeur annuelle de 6,5 millions $ sous le plafond salarial, se terminera à la fin de la saison 2017-2018. Il pourra alors devenir joueur autonome sans compensation et s’entendre avec qui il le souhaite.

Plusieurs questions doivent tracasser Marc Bergevin par les temps qui courent au sujet de Price : souhaite-t-il demeurer à Montréal? Si oui, à quel prix et pour combien de temps encore? Si non, comment le remplacer ou encore contre qui l’échanger? Dans un cas comme dans l’autre, plusieurs conséquences sur les plans sportif et salarial seront à prévoir.

Si vous voulez mon avis, le Canadien ne peut tout simplement pas se passer de Price. Son équipe est bâtie en fonction de lui actuellement. On devra donc sortir le chéquier, coûte que coûte ici.

 

Restera-t-il assez d’argent pour Radulov?

Alexander Radulov

Radu! Radu! Radu! On l’aime bien, mais a-t-on l’espace salarial disponible pour le garder?

 

C’est bien beau de vouloir garder Price à Montréal pour le restant de sa carrière, mais celui-ci ne peut pas encore compter des buts aux dernières nouvelles.

Cela nous amène donc au dossier d’Alexander Radulov. Maintenant joueur autonome sans compensation, Radu souhaite obtenir un contrat de longue durée et cela se monnaiera sans doute à prix fort.

Personnellement, bien que j’aie beaucoup aimé Radulov cette année, je ne crois pas que ses demandes contractuelles seront compatibles avec le cadre salarial du Canadien…

 

Que faire avec Galchenyuk et Beaulieu?

Alex Galchenyuk et Nathan Beaulieu

En voilà deux qui ont sans doute disputé leur dernier match avec le CH…

 

Les deux sont des anciens choix de première ronde. Les deux ont connu des saisons décevantes alors qu’on avait des attentes beaucoup plus grandes à leur endroit. Les deux sont jeunes et hyper talentueux mais ne semblent pas avoir la détermination et la force de caractère parmi leurs plus belles qualités. Et les deux sont joueurs autonomes avec restriction cet année.

À moins d’avoir vécu sur Mars toute la saison passée, vous savez de qui il est question ici. Chucky et Nate the Great n’ont pas été ménagés par Marc Bergevin et Claude Julien lors du bilan de l’organisation ce lundi.

Bien que je ne sois pas dans le secret des Dieux, je me permets une prédiction : les deux ont joué leur dernier match dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. La petite virée en Floride a selon moi été la goutte qui a commencé à faire déborder un vase déjà assez plein merci…

 

L’éternelle quête du premier joueur de centre

Evgeny Kuznetsov

À défaut d’obtenir le premier joueur de centre tant convoité par transaction, Marc Bergevin pourrait faire une offre hostile à un joueur autonome avec restriction tel que Evgeny Kuznetsov des Capitals de Washington.

 

On attendait patiemment l’éclosion d’Alex Galchenyuk au centre de la première unité cette année, mais elle n’est finalement jamais arrivée.

Le problème principal du Canadien depuis l’ère Vincent Damphousse est donc toujours bien présent : il n’y a pas de gros joueur de centre dominant pour piloter la première ligne d’attaque.

Ce constat, Marc Bergevin le fait. Il le fait aussi dans le cas de Galchenyuk, qui semble de plus en plus destiné à un rôle d’ailier que de joueur de centre.

Mon feeling de sportif de salon - ça vaut ce que ça vaut – me dit donc que Galchenyuk fera partie d’un blockbuster deal avec un ou deux espoirs de l’organisation et tout autant de choix au repêchage lors de la séance de sélection 2017 tenue à Chicago en juin prochain. Autrement, le CH se risquera avec une offre hostile envers un joueur autonome avec restriction plus tard cet été. À suivre…

 

Quelle direction prendre lors du prochain repêchage amateur?

Mikhail Sergachev

Après le défenseur Mikhail Sergachev l’an dernier, le Canadien se tournera-t-il vers un attaquant en première ronde du repêchage de cette année?

 

La prochaine séance de sélection de la LNH aura lieu à Chicago au mois de juin prochain. Pour l’occasion, Marc Bergevin et son équipe de dépisteurs parleront à trois reprises lors des deux premières rondes puisqu’ils possèdent deux choix de deuxième ronde.

Puisque le Canadien a encore une fois terminé dans le premier tiers du classement général, celui-ci devra une fois de plus se contenter d’un premier choix se situant autour du 20e rang.

Cela dit, il sera surtout intéressant de voir vers quels joueurs se tournera Marc Bergevin lors de ces deux premières rondes afin de bâtir le futur du Tricolore. Après les sélections consécutives des défenseurs Noah Juulsen et Mikhail Sergachev lors des deux derniers encans, attendez-vous à l’arrivée d’au moins deux attaquants sur ces trois choix.

Bref, on peut dire que Marc Bergevin en aura plein les bras cet été. Ajoutez à tout cela le fait que Bergevin devra également préparer sa liste de joueurs protégés en vue du repêchage d’expansion des Golden Knights de Vegas et vous avez un DG qui risque de trouver l’été court! Je vous reviens d’ailleurs sur cette fameuse liste lors de mon prochain billet de blogue. D’ici là, bonne deuxième ronde de séries!

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

LA SAISON 2016-2017 DES CANADIENS : UN SUCCÈS, SAUF SUR LA GLACE

Source(s) image(s):
Canoe (via QMI)
Journal de Montréal
HFBoards
TVA Sports
Comptes Instagram d’Alex Galchenyuk et de Nathan Beaulieu

Commentaires