BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Les Canadiens de Montréal sont déjà en vacances depuis une dizaine de jours et Marc Bergevin devra profiter du temps supplémentaire à sa disposition afin de régler plusieurs dossiers prioritaires, comme les contrats d’Alexander Radulov, d’Alex Galchenyuk et d’Andrei Markov, tout en amorçant des discussions avec le clan Price pour une prolongation de l’entente qui lie son club avec son gardien étoile. Le prochain événement à son agenda est le repêchage d’expansion qui se tiendra le 21 juin. Ensuite viendra le repêchage de la LNH, les 23 et 24 juin au United Center de Chicago. Il s’agira du 55e encan amateur et la première fois que la ville de l’Illinois l’accueillera.

À LIRE AUSSI : LA SAISON 2016-2017 DES CANADIENS : UN SUCCÈS, SAUF SUR LA GLACE

À moins d’une transaction impliquant le premier choix du Tricolore, l’organisation utilisera une sélection de premier tour pour la 9e année consécutive, Montréal possède le 25e droit de parole.

Bergevin et son équipe de dépisteurs disposent de trois prises lors des deux premières rondes, puisqu’ils ont également deux choix de deuxième tour, soit les 56 et 62e, ce dernier obtenu des Capitals de Washington dans l’échange de Lars Eller l’an dernier.

Montréal sélectionnera aussi en 87e position au troisième tour et son dernier choix sera le 149e, en 5e ronde.

Le repêchage n’est pas une science exacte, parfois on peut toucher le gros lot en réclamant un Brendan Gallagher en 5e ronde, mais il y aussi des David Fischer qui sont appelés en première ronde…

Mon collègue Kevin Malenfant, de Danslescoulisses.com s’est d’ailleurs penché sur les pires choix de premier tour qui ont marqué le repêchage de la LNH, on a qu’à penser à Alexander Volchkov, Alexandr Svitov ou Cam Barker.

Après avoir choisi deux défenseurs lors des derniers repêchages, Noah Juulsen et Mikhail Sergachev, Trevor Timmins devrait tenter de proposer une liste d’attaquants à son directeur général, là où le Tricolore a une lacune évidente :

Il y a un an, tous les observateurs avaient identifié Nolan Patrick, Timothy Liljegren et Maxime Comtois comme les trois meilleurs espoirs éligibles au repêchage 2017. Patrick est demeuré en tête de sa classe malgré une saison jalonnée de blessures. Liljegren est tombé au 6e échelon chez les patineurs européens, tandis que Comtois a terminé sa champagne en chutant en fin de 1ère ronde.

Nico Hischier a quant à lui effectué un bond impressionnant et est considéré comme un possible choix pour les Devils du New Jersey, qui ont obtenu le premier droit de parole lors de la loterie.

Nolan Patrick est un centre costaud dont la valeur a fortement diminué cette saison en raison d’une longue blessure. Le droitier a accumulé 46 points en 33 rencontres cette saison.

Pour sa part, Nico Hischier est un centre plus petit, mais beaucoup plus créatif. Au sein des Mooseheads d’Halifax, le Suisse a amassé 86 points en 56 matchs.

Parmi les noms énumérés jusqu’ici, seul l’ailier gauche québécois, Maxime Comtois, pourrait être encore disponible lorsque Marc Bergevin se présentera devant le podium du United Center.

Cependant, selon un ancien recruteur de la LNH, qui est maintenant responsable du site scoutingrecrutes.ca, Grant McCagg, le CH pourrait trouver un potentiel centre numéro deux, un hockeyeur nommé Morgan Frost, classé tout juste derrière Comptois par la Centrale de recrutement de la LNH.

Frost est de taille moyenne, 5’10’’ et 170 livres, mais dispose déjà d’outils qui lui permettraient de tirer son épingle du jeu chez les professionnels. Auteur d’une saison de 62 points en 67 matchs avec les Greyhounds de Sault Ste. Marie dans la OHL, le jeune athlète est le prototype exact d'un joueur de centre du même type que Tomas Plekanec.

Le petit Kailer Yamamoto, classé 17e chez les patineurs nord-américains, pourrait être suggéré à Bergevin, si son nom n’a pas encore été appelé lors du 25e choix.

Le centre de Chiefs de Spokane de la WHL a amassé plus d'un point par match cette saison dans la ligue junior la plus robuste du circuit canadien, malgré son petit gabarit.

Si le DG montréalais souhaite obtenir un athlète plus imposant, Shane Bowers pourrait bien devenir le premier choix du Canadien en 2017. À 6’1’’ et 183 livres , le centre qui évolue dans la USHL a connu une campagne de 51 points en 60 parties en 2016-17.

Josh Norris, un autre athlète de la USHL au fort gabarit, 6’1’’ 192 livres, serait une autre option très intéressante pour le Tricolore. Sa campagne de 26 points en 25 rencontres dans les USHL, combinée à celle de 51 en 52 parties au niveau international dans la dernière année, font de lui une menace offensive à considérer.

Si Bergevin et son groupe se laissent tenter par un Européen, Alexei Lipanov risque d’être un candidat pour eux. Le centre de 6’ et 165 livres possède déjà une année d’expérience chez les professionnels après avoir disputé 21 matchs dans la VHL, la ligue de développement de la KHL, l’équivalent de la Ligue américaine pour la LNH.

Les autres noms à retenir: Erik Brannstrom, Ryan Poehling, Isaac Ratcliffe, Elias Pettersson, Lias Andersson et Nate Schnarr.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

LES DOSSIERS LES PLUS IMPORTANTS À RÉGLER POUR MARC BERGEVIN CET ÉTÉ

Source(s) image(s):
USHL.com

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires