J'ai beau suivre l'actualité des jeux vidéo, il arrive que des jeux m'échappent totalement. Dernièrement, c'est après avoir entendu énormément de commentaires positifs sur Captain Flinthook que j'ai connu l'existence de ce dernier. Plus récent jeu du studio montréalais Tribute Games, Captain Flinthook est un véritable petit bijou 8 bits qui, comme ce fut mon cas, pourrait s'avérer être une surprise totalement inattendue pour vous !

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU STORIES: THE PATH OF DESTINIES - AIMEZ-VOUS VOUS FAIRE RACONTER UNE HISTOIRE ?

 

Disponible sur: PlayStation 4, Xbox One, PC

Un jeu de l'époque 8 bits pleinement assumé

Si vous ne connaissez pas Tribute Games, il s'agit d'un studio ayant volontairement décidé de créer des jeux dits à l'ancienne. En fait, les développeurs de Tribute Games vouent un amour aux bons jeux vieux rétro de l'ère 8 bits et cela se voit dans la conception de leurs titres. Le style visuel rétro 8 bits est donc pleinement assumé par le studio, tout comme le style de jouabilité mis de l'avant dans chacun de leurs titres. Tout comme à l'époque, les explications sont rudimentaires et chaque jeu de Tribute Games se laisse découvrir au fur et à mesure que l'on progresse.

Captain Flinthook suit cette tendance. Après un petit didacticiel vous apprenant les bases du jeu, vous serez lancé dans l'aventure de Flinthook et découvrirez progressivement son univers. Ainsi, très rapidement, on nous plonge dans l'action sans grande introduction ni prise par la main. On connaît les habiletés de base de Flinthook puis c'est à nous de découvrir tout ce qui constitue son univers en parcourant les options et tableaux du jeu.

Depuis je ne sais combien d'années, beaucoup de développeurs ont pris l'habitude de garnir leurs jeux de beaucoup d'explications sur le comment et le pourquoi de chaque petit élément. C'est un peu comme si on ne faisait pas confiance à l'intelligence ainsi qu'à la débrouillardise des joueurs. Captain Flinthook s'inscrit dans un courant contraire et pourrait donc dérouter ceux habitués à une orgie d'explications dans leurs jeux.

Par exemple, l'histoire est surtout racontée en trouvant des feuilles de livres ainsi que des reliques. Toutes les mécaniques ne sont pas non plus détaillées d'entrée de jeu et j'avoue que cela m'a pris un certain temps pour comprendre quelques éléments de Captain Flinhook, notamment pour pouvoir équiper le personnage de plus d'habiletés. Personnellement, cette découverte d'un jeu à l'ancienne me plaît, mais ceux aimant être tenus par la main et se faire tout montrer ou tout expliquer seront perdus en début d'aventure.

 

Un jeu à la rogue like très accrocheur !

Captain Flinthook se présente comme un jeu de plates-formes dans lequel vous pouvez utiliser certaines techniques. Ainsi, Flinthook pourra éliminer ses ennemis avec un fusil, ralentir le temps avec une ceinture spéciale et s'agripper à des crochets grâce à un grappin. Vous devrez inévitablement maîtriser ces techniques pour espérer survivre dans le monde très hostile du jeu. Si les contrôles sont simples et précis, Captain Flinthook n'en demeure pas moins un jeu très difficile non seulement en début de partie alors que notre personnage est plutôt faible, mais aussi tout au long de sa quête tant les niveaux sont coriaces.

À ce sujet, le jeu présente des similarités avec les fameux jeux du genre rogue like. En effet, les niveaux de Captain Flinthook sont aléatoires, ce qui signifie qu'ils se régénèrent à chaque partie. Vous n'aurez donc jamais les mêmes niveaux, octroyant ainsi au jeu une énorme durée de vie. De plus, vous aurez toujours plusieurs choix de niveaux avant d'en commencer un. Il est difficile de comprendre la différence entre chacun d'eux, mais cela est pour vous illustrer à quel point Captain Flinthook est un jeu avec un nombre de niveaux impressionnant !

Qui plus est, comme tout bon rogue like, votre progression ne sera pas sauvegardée après chaque niveau. Vous devrez sélectionner une cible à abattre puis terminer un certain nombre de niveaux afin d'atteindre l'ennemi principal que vous avez choisi. Or, si vous mourez en essayant de terminer les niveaux ou que vous tombez sous le feu de votre cible lors du combat vous y opposant, vous devrez recommencer du début. Vous ne conserverez que l'argent et les trésors accumulés. Puisque le jeu est difficile, attendez-vous à devoir recommencer beaucoup, BEAUCOUP de fois une séquence de niveaux avant d'atteindre une cible. C'est frustrant, mais c'est une frustration normale pour ce genre de jeu.

Ainsi, à l'image d'un jeu comme The Binding of Isaac, on commence une séquence de niveaux, on meurt, on utilise ce qu'on a récolté et débloqué pour s'améliorer puis on recommence. Si vous n'aimez pas ce genre de jeu, vous détesterez Captain Flinthook. En revanche, si vous aimez, le dernier-né de Tribute Games est ce qui se fait de meilleur dans le genre !

 

Ce qu'on récolte nous accroche !

Je vous ai parlé de certains objets à récolter, dont des pages de livres et des reliques. Or, ce n'est pas cela que vous amasserez principalement durant votre aventure. En fait, ce sera plutôt de l'or et des pierres précieuses. L'or pourra être échangé contre des objets temporaires chez les marchands éparpillés au hasard dans les niveaux tandis que les pierres précieuses vous serviront à troquer des habiletés sur le marché noir. Et ce marché, je vous invite à y aller dès que vous le pourrez !

Quand je vous disais que certains éléments du jeu n'étaient pas clairs, le marché noir est un bon exemple, du moins pour moi. Cela m'a pris un certain temps avant de me rendre compte à quel point il est utile. Pour vous épargner du temps, laissez-moi vous dire que le marché noir sert à améliorer les capacités de Flinthook, de sa façon de tirer à sa vitalité en passant par le nombre d'habiletés qu'il peut équiper avant d'entreprendre une série de niveaux. Eh oui, les habiletés de Flinthook sont elles aussi limitées et vous devrez choisir celles que vous voudrez avoir avec vous en fonction de votre style de jeu de même que des espaces d'habiletés vides que vous aurez. S'il ajoute à la difficulté du jeu, cet élément vient aussi approfondir l'expérience en permettant de mixer des habiletés et de voir quelles combinaisons nous sont les plus utiles.

Finalement, Flinthook récoltera de l'expérience selon votre progression. Lorsque vous mourez (parce que cela va arriver souvent, que vous le vouliez ou non) ou que vous terminerez un niveau, votre personnage récoltera de l'expérience en fonction de ce qu'il a fait. Vous recevrez notamment de l'expérience selon le nombre d'ennemis tués, l'exploration que vous aurez faite, le temps pris, etc. En montant en niveaux, vous recevrez des habiletés, certaines utiles et d'autres moins selon, encore une fois, ce que vous préférerez. Bref, Tribute Games a aussi transformé le système d'expérience en un élément de personnalisation de l'aventure. Le destin de Flinthook reposera sur vos réflexes ainsi que sur votre talent à exploiter les habiletés que vous sélectionnerez !

 

Encore un jeu 8 bits ? C'est pourtant si charmant !

En terminant, j'aimerais simplement revenir sur l'ambiance 8 bits du jeu. J'ai vu des commentaires à l'effet que Tribute Games a lancé un autre jeu d'un style revenu à la mode il y a quelques années, mais surexploité depuis. Captain Flinthook s'inscrirait donc dans une lignée de jeux dont le style énerve certains.

Pourtant, cela ne doit aucunement vous freiner à vous procurer Captain Flinthook. Non seulement est-ce un excellent jeu de plates-formes 2D de type rogue like, mais c'est aussi un jeu avec énormément de charme. On a beau encore avoir droit à du 8 bits, Tribute Games maîtrise ce style comme peu savent le faire. Cela donne droit à des personnages qui oui, ne parlent pas beaucoup, mais qui ont un charme indéniable. Cela, on le doit à l'excellent design de niveaux remplis de petits détails ainsi qu'aux magnifiques animations des personnages. Captain Flinthook a beau être un jeu bourré de pixels, c'est aussi un jeu dont le style n'a d'égal que le plaisir s'en dégageant !

 

Devriez-vous y jouer ?

Je m'en veux. Je m'en veux de ne pas avoir remarqué Captain Flinthook plus tôt et d'avoir failli passer à côté de cet excellent jeu de plates-formes 8 bits. À la fois simple d'accès et difficile à souhait, Captain Flinthook est ce qui se fait de meilleur dans le rogue like avec une grande variété de niveaux, une énorme rejouabilité, des contrôles précis et des éléments à amasser un peu partout. Pour une vingtaine de dollars, je vous invite à jeter un oeil sur cette petite perle du monde du jeu indépendant non seulement parce qu'il en vaut la peine, mais aussi pour soutenir un studio montréalais bourré de talent !

 

Ce que vous aimerez:

- La grande rejouabilité octroyée par des niveaux générés au hasard

- Le style simple et efficace sans que le jeu ne soit facile pour autant

- Le charme du 8 bits maîtrisé par Tribute Games

Ce que vous n'aimerez pas:

- Le style rogue like si vous n'aimez pas ce genre

- Mourir au dernier combat d'une série de niveaux et devoir tout recommencer !

- Certains éléments nullement expliqués et dont nous prenons donc connaissance tardivement dans l'aventure

 

Note: 9 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

NE SNOBEZ PAS LES JEUX INDÉPENDANTS !

Source(s) image(s):
CBC
PlayStation LifeStyle
Alchetron

Commentaires