BORNES ÉLECTRIQUES

Comme annoncé à la fin de mon plus récent article, le sujet de ma chronique de cette semaine porte sur le repêchage d’expansion des Golden Knights de Vegas prévu pour le 21 juin prochain. Afin de permettre à cette 31ième formation de faire son entrée dans la LNH dès la saison prochaine avec un bassin de joueur compétitif, les 30 autres équipes du circuit Bettman devront sacrifier un de leurs joueurs actuels. Du côté des Canadiens de Montréal, qui sera ce joueur? Quels sont ceux qui n’ont pas à craindre de déménager dans la #villeàCéline? Petit tour d’horizon rapide de cette séance de sélection spéciale.

À LIRE AUSSI : LES DOSSIERS LES PLUS IMPORTANTS À RÉGLER POUR MARC BERGEVIN CET ÉTÉ

Les règles à respecter dans le choix des joueurs

Artturi Lehkonen

Puisqu’il n’a joué qu’une seule saison chez les professionnels en Amérique du Nord, l’attaquant Artturi Lehkonen n’a pas à être protégé par le Tricolore lors du repêchage d’expansion.

 

De nombreuses règles doivent être respectées par les 30 formations de la LNH et par la nouvelle concession de Las Vegas en ce qui a trait à la sélection des différents joueurs lors de ce repêchage d’expansion.

Pour éviter d’alourdir inutilement ce texte, je vous invite donc à lire cet article publié par la LNH et faisant état des différentes règles à respecter lors de cette séance de sélection.

En lisant celui-ci, on comprend notamment que les joueurs qui ont disputé deux saisons ou moins chez les professionnels n’ont également pas à être protégés. C’est donc dire que l’attaquant Artturi Lehkonen ne bougera pas de la métropole, tout comme de nombreux espoirs de l’organisation évoluant dans les circuits mineurs ou dans les rangs juniors et collégiaux. Je vous épargne leurs noms…

De plus, en raison des différents contrats arrivant à échéance ou non au sein de l’organisation, on peut affirmer sans trop se tromper que Marc Bergevin se tournera vers une protection constituée d’un gardien de but, trois défenseurs et sept attaquants.

 

Ils iront à Vegas…dans le vestiaire des visiteurs seulement…

Max Pacioretty

Le capitaine du Canadien Max Pacioretty est à toutes fins pratiques assuré de ne pas quitter l’équipe pour Las Vegas le 21 juin prochain.

 

Du côté du gardien de but protégé, je ne crois pas surprendre personne ici en vous disant que Carey Price n’ira nulle part lors de ce repêchage. Se départir de son meilleur joueur et de l’un des meilleurs de la LNH à sa position serait complètement insensé de la part de Marc Bergevin. Inutile d’en rajouter davantage ici!

Chez les défenseurs, Jeff Petry doit être protégé d’office puisqu’il possède une clause de non-mouvement à son contrat. À moins d’une surprise monumentale, celui-ci aurait également été protégé même si pareille clause n’aurait pas figuré à son contrat.

Shea Weber sera lui aussi protégé à coup sûr. On parle ici du premier défenseur du Canadien et du meneur de la brigade défensive montréalaise. Aucune chance qu’il ne quitte l’organisation lui non plus.

Plusieurs attaquants n’ont également pas à craindre de vendre leur (luxueuse) demeure à Brossard. On parle ici du capitaine Max Pacioretty (marqueur de 30 buts saison après saison), de l’agitateur Andrew Shaw (cinq années restantes à son contrat), de l’infatigable ailier Brendan Gallagher (malgré deux blessures à la même main en deux saisons), du (très) rapide et polyvalent Paul Byron de même que de la révélation de la dernière saison Phillip Danault.

Bien que la situation entourant la protection ou non du surdoué (mais jusqu’ici décevant) Alex Galchenyuk soit plus floue, j’ai la forte impression que celui-ci, joueur autonome avec restriction, s’entendra avec le Tricolore avant le repêchage et sera protégé par l’organisation. Commencera-t-il la prochaine saison avec l’organisation ou fera-t-il l’objet d’une transaction majeure plus tard cet été? Cela reste encore à voir. Par contre, sa valeur est encore trop élevée aux yeux de Marc Bergevin pour que celui-ci ne le « perde » sans rien obtenir en retour lors du repêchage d’expansion.

Enfin, de par le faible intérêt qu’ils représentent pour les décideurs de Vegas, le gardien de but auxiliaire Al Montoya (meilleurs gardiens disponibles lors du repêchage), les défenseurs Alexei Emelin (contrat trop imposant pour le rendement offert), Brandon Davidson (joueur marginal, sans  plus) et Nikita Nesterov (joueur autonome avec restriction fort susceptible de se retrouver dans la KHL l’an prochain) ne devraient pas être sélectionnés. Le même constat s’applique dans le cas de l’attaquant Torrey Mitchell, encore sous contrat l’an prochain, des joueurs de profondeur Chris Terry, Daniel Carr et Zach Redmond et des joueurs autonomes sans restriction Andrei Markov (trop âgé pour être sélectionné?), Steve Ott, Dwight King, Andreas Martinsen et Brian Flynn.  

En faisant un calcul rapide, on arrive donc à un gardien de but, deux défenseurs et six attaquants pour qui Las Vegas ne sera pas une option parce que protégés. Ainsi, un autre défenseur de même qu’un autre attaquant devront être protégés.

 

Ils ont fait leurs valises à moitié, juste au cas…

Charles Hudon

Si le Canadien ne parvient pas à s’entendre avec Alexander Radulov d’ici au 17 juin prochain, protégera-t-il plutôt Charles Hudon (sur cette photo) comme 7ième attaquant? Fort probable…

 

Aux dernières nouvelles, le Canadien et Alexander Radulov ne s’étaient toujours pas entendus sur les termes d’une prolongation de contrat à long terme. Par contre, considérant le rendement offert par le #47 lors de la dernière saison et son désir de continuer à évoluer dans un marché passionné de hockey comme celui de Montréal, il est permis de croire qu’une entente surviendra entre les deux parties d’ici au dévoilement des listes de protection du repêchage d’expansion.

Je pense donc que Radulov sera le dernier attaquant protégé par l’organisation si son contrat est signé avant cette date. Dans le cas inverse, il est fort possible que les Golden Knights profitent de leur fenêtre de négociation exclusive de 72 heures avec tous les joueurs autonomes sans contrat pour tenter d’attirer Radu à Vegas. On parle donc d’une situation à surveiller de près ici…

Tomas Plekanec sera sans doute lui aussi laissé sans protection en vue de ce repêchage spécial. Toutefois, ses fortes aptitudes défensives, son leadership de même que ses talents de passeur font de lui un joueur plus intéressant aux yeux des décideurs de Vegas que ceux mentionnés précédemment. Par contre, Pleky avance en âge et son salaire annuel de 6 millions de dollars en 2017-2018 lui éviteront sans doute ultimement de se faire repêcher par les Golden Knights.

Enfin, je me dois d’inclure l’espoir Charles Hudon à cette liste. Bien qu’on ne l’ait pas beaucoup vu à Montréal l’an dernier pour toutes sortes de raisons (blessures, places comblées sur le top 9, etc.), cet ailier gauche a offert de solides prestations dans la LAH au cours des trois dernières saisons et plusieurs observateurs s’entendaient pour dire qu’il était l’un des meilleurs joueurs à ne pas jouer dans la LNH sur une base régulière l’an dernier. Le fait que le directeur général des Golden Knights George McPhee se soit déplacé plusieurs fois pour le voir jouer dans la LAH l’an passé m’indique qu’il pourrait être sélectionné par Vegas si Radulov est ultimement protégé par le Canadien. Par contre, si le CH ne réussit pas à s’entendre avec Radulov, Hudon serait mon choix comme 7ième attaquant protégé.

 

Ils ont sérieusement commencé à apprendre le Black Jack…

Jordie Benn

Tout comme Nathan Beaulieu, le défenseur Jordie Benn (sur cette photo) est en compétition pour le poste de dernier défenseur protégé par l’équipe en vue du repêchage d’expansion.

 

L’identité du dernier défenseur protégé par le Canadien lors du repêchage d’expansion se jouera ultimement entre Jordie Benn et Nathan Beaulieu. Le choix de l’un ou de l’autre dépendra au final de la direction que souhaite prendre l’état-major de l’équipe au sein de sa brigade défensive.

Alors que Benn a encore deux saisons à écouler à son contrat (salaire annuel de 1.1M$), Beaulieu est désormais joueur autonome avec restriction et risque de demander un salaire légèrement supérieur en raison de son potentiel (inatteint). Le premier est un défenseur purement défensif qui nous a montrés qu’il avait sa place sur un troisième duo mais qui a paru souvent débordé dans un rôle au sein du top 4 lors des dernières séries. Le deuxième semble avoir tous les outils en main pour prendre cette place au sein du top 4…sauf la détermination pour y arriver.

Bien que le choix s’avère difficile à faire, je suis de ceux qui opteraient pour la stabilité en protégeant Benn et en laissant aller Beaulieu, que j’ai d’ailleurs toujours considéré comme surévalué…

Beaulieu dans la ville du vice : ce ne sera pas beau certains soirs, ça…Oh que non!

 

Bref, bien hâte de voir si mes prédictions se matérialiseront le 21 juin prochain. D’ici là, plusieurs dossiers évolueront sans aucun doute. Nous aurons l’occasion de s’en reparler! D’ici là, bonne fin de séries à tous!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

LES 5 CHOIX POTENTIELS POUR LE CANADIEN AU REPÊCHAGE 2017

Shane Bowers

Source(s) image(s):
Dans Les Coulisses
Pinterest
Canoë (via Agence QMI)
The Hockey Writers

Commentaires