Nashville, Tennessee – Il y a deux semaines, je prenais la direction de Nashville pour faire l'essai d'un nouveau produit dans la gamme Nissan, le Qashqai. Présent sur les routes européennes depuis un peu plus de 10 ans, il fait sa grande entrée nord-américaine cette année et vient se positionner entre le Juke et le Rogue dans l'offre du constructeur japonais.

À LIRE AUSSI : PLYMOUTH SUPERBIRD 1970 : POURQUOI UN AILERON DE MALADE?

Le Qashqai vient ajouter son nom à un segment en pleine croissance en Amérique du Nord, soit celui des VUS sous-compacts. Ce simple fait lui garantit du succès. C'est simple, les gens s'arrachent les nouveaux produits qui sont proposés dans cette catégorie, comme le Honda HR-V et le Mazda CX-3.

Offert en configuration à deux et à quatre roues motrices, le Qashqai se décline en trois versions, soit S, SV et SL. Dans le cas des deux premières, on a le choix entre la traction et la motricité aux quatre roues. Pour ceux qui peuvent très bien vivre avec un véhicule à traction, la version de base à 19 998 $ représente une solution fort intéressante. En prime, si vous aimez conduire, elle est équipée d'une boîte de vitesse manuelle.

Autrement, vous pouvez vous en tirer décemment avec un modèle bien équipé et à quatre roues motrices pour environ 25 000 $.

Au niveau de l’espace, c’est quand même généreux à bord à condition de rabattre la banquette arrière. En fait, la différence est minime. Cependant, lorsque la banquette arrière est relevée, c’est plus serré à bord Qashqai. Néanmoins, les passagers arrière profitent d’un bon dégagement pour les jambes, à condition de ne pas être trop grands.

Au volant, on a droit à une expérience plus neutre qu’engagée, mais ça va avec la vocation du véhicule qui se veut un produit destiné au transport urbain. La puissance du moteur 4-cylindres de 2 litres (140 chevaux) est un peu juste, surtout lorsqu’on a besoin d’une accélération franche. Quant au travail de la transmission à variation continue qui lui est jumelée, son efficacité n’est entachée que par son aspect bruyant.

Nul doute, le Qashqai va connaître du succès au sein de la famille Nissan. Ce qui sera intéressant à surveiller, c’est de voir comment il va affecter les ventes des voitures sous compactes du constructeur, nommément les Versa Note et Sentra. Les gens sont nombreux à passer de la voiture compacte au VUS sous-compact.

Une histoire à suivre.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci : 

LA DODGE CHALLENGER DEMON DE 840 CHEVAUX : UNE IDÉE QUI DATE DES ANNÉES 60

Source(s) image(s):
Daniel Rufiange

Commentaires