BORNES ÉLECTRIQUES

Comment ne pas oublier l’époque du primaire ou encore du secondaire ? Cette période de notre vie, remplie de changements, de défis et de croissance, possède également son lot de bons moments. L’un d’entre eux est sans aucun doute les multiples trajets d’autobus jaune. Facile de se rappeler comment certain vendredi après-midi était beaucoup trop survolté pour le retour à la maison dans ces gros véhicules tout sauf confortable. Place aux conneries !

À LIRE AUSSI : LES 3 TYPES DE FILLES CLICHÉS DU SECONDAIRE

Les gars, avec un peu recul, avouez que vous regrettez un peu certaines choses que vous avez fait dans l’autobus jaune. Ça n’a pas l’air si grave quand on a 15 ans et que notre seul but dans la vie c’est de faire rire la petite blonde assise tranquillement en avant. Bref, voici une petite liste des conneries que vous avez sûrement déjà faites pendant le trajet en autobus jaune !

1 ) Lancer des objets par la fenêtre

C’est le grand classique. Trouver tout ce qui te tombe sous la main et visé un piéton ou une voiture sur la route. Les projectiles étaient tout aussi originaux les uns que les autres. Fruits, légumes, devoirs en boules de papiers, effaces, pour ne nommer que ceux-ci. Une chose est certaine, c’est que ta précision était dangereusement efficace rendu au mois de juin!

2 ) Déranger solidement le chauffeur

Quelle merveilleuse idée ! Rien de plus sécuritaire que de vouloir distraire le pauvre chauffeur tous les matins. Certains d’entre eux auraient mérité des salaires de médecin rien qu’à avoir la patience de t’endurer toi et tes amis. T’es probablement aller trop loin si vous avez déjà eu un accident à cause de toi. C’est dangereux, y’avait même pas de ceintures de sécurité en plus !

3 ) Brûler les bancs à grand coup de briquets

Y’avait toujours un gars dans la gang qui était cool avec son super briquet. Difficile de résister à la tentation de faire fondre quelques-uns d’entre eux. Il y avait énormément de petites taches de plastique noircies un peu partout sur les bancs. Le seul hic, c’est qu’il fallait bien trouver un coupable un jour où l’autre.

 

Avoue que ça te rappelle des beaux souvenirs mon gars! 

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

14 SIGNES QUI RÉVÈLENT QUE TU AS UNE FORTE LIBIDO

Source(s) image(s):
Pexels

Commentaires