BORNES ÉLECTRIQUES

La série Souls a véritablement lancé un nouveau genre dans le jeu vidéo. Appelez-les masochistes ou simplement des joueurs en quête de défis, mais les amateurs de ces titres n’ont pas peur d’affronter des jeux ayant des designs parfois douteux, mais extrêmement satisfaisants une fois qu’on a passé au travers de leurs nombreuses et difficiles épreuves. Or, plusieurs développeurs se sont cassé les dents à vouloir imiter ce que les Souls font si bien depuis des années. Fort heureusement, ce n’est pas le cas du studio Deck13 Interactive, qui parvient à tirer son épingle du jeu avec le surprenant The Surge!

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU MASS EFFECT ANDROMEDA - UNE IMMENSE GALAXIE À DÉCOUVRIR AVEC PLAISIR !

Disponible sur: Xbox One, PlayStation 4, PC

Le miracle de l’exosquelette

The Surge vous place dans la peau d’un homme voyant l’espoir de sa vie dans la technologie. En effet, l’homme que vous incarnez est handicapé et un programme duquel il a pris connaissance lui offre la possibilité de recouvrer l’usage de ses jambes. Or, la transplantation de l’exosquelette ne tourne pas bien et très rapidement, vous devenez une anomalie, une erreur qui devra se battre pour espérer survivre face aux machines qui se dresseront sur votre chemin.

L’histoire de The Surge est intéressante, mais pas assez approfondie. La toile de fond nous présente un futur dans lequel la nature se bat contre la technologie, prenant au piège l’humain en plein milieu. C’est donc un environnement hostile et rempli de ratés technologiques qui vous attendra. Or, cette prémisse intéressante n’est conservée qu’en surface. Le scénario prend rapidement une place secondaire, tout comme notre personnage dont la vie nous apparaît quelconque avant longtemps.

 

Oui, c’est un jeu fortement inspiré de Dark Souls!

Il est difficile de ne pas comparer The Surge avec les Souls et ses nombreux dérivés. Si vous êtes un amateur de Demon’s Souls et Dark Souls, vous verrez très rapidement que Deck13 Interactive a pris la formule de ces jeux en remplaçant l’ambiance médiévale par un environnement futuriste rempli de technologie ainsi que de métal.

Ainsi, tout comme dans Dark Souls, chaque mouvement que vous ferez consumera de l’endurance. Les combats ainsi que les déplacements au sein du jeu sont stratégiques en ce sens que si vous épuisez votre endurance en frappant vos ennemis comme un fou, vous pourriez très bien vous retrouver sans endurance et, donc, sans la possibilité de frapper ou encore de bloquer des coups. Ce sera à vous de porter des coups de plus petite ou plus grande puissance selon l’endurance que vous aurez, tout comme de veiller à vous rétracter entre les coups donnés pour échapper aux douloureuses attaques de vos ennemis. Et oui, attendez-vous à devoir affronter des ennemis très coriaces et à mourir très souvent !

Même chose au niveau des pièces de métal que l’on récolte, qui remplacent les âmes de Dark Souls. Le jeu vous encourage à éliminer des ennemis, récolter des pièces de métal et revenir vers un atelier au sein duquel vous pourrez dépenser ces pièces pour augmenter de niveau ou améliorer vos pièces d’équipement. Et tout comme dans Dark Souls, si vous mourrez, vos pièces de métal resteront à l’endroit où vous serez tombé. Vous aurez alors un temps limité pour aller les récupérer une fois que vous ressusciterez. Si le temps est écoulé ou si vous mourrez en chemin, tant pis pour vous, votre métal précédemment amassé sera perdu à tout jamais !

Ceci dit, The Surge demeure plus accessible que Dark Souls, du moins à mon avis. C’est un jeu difficile, certes, mais qui nous introduit beaucoup plus en douceur à son offre que Dark Souls. D’ailleurs, les premières zones sont relativement aisées alors que celles de Dark Souls étaient impitoyables. Ne vous méprenez pas, je suis mort très souvent et j’ai trouvé en The Surge un bon défi, mais j’ai bien moins ragé qu’au sein des trois Dark Souls.

The Surge possède aussi une structure similaire à Dark Souls. Vous aurez peu d’explications sur les mécaniques du jeu et vous découvrirez les différentes zones des niveaux de même que leurs secrets en y allant à tâtons. Bien sûr, comme tout jeu du genre, attendez-vous à ce que des ennemis inattendus surgissent ici et là ou bien que certains défis comme une luminosité ambiante fortement diminuée viennent pimenter le défi déjà relevé proposé !

Contrairement à Dark Souls, j’ai bien aimé voir des raccourcis entre les niveaux ainsi que des zones qui ne pouvaient être accessibles qu’après avoir augmenté mon personnage jusqu’à un certain degré. En effet, certaines zones ne peuvent être débloquées que si vous augmentez votre exosquelette. Parfois, ce seront des zones de raccourcis, d’autres fois ce seront de petites pièces contenant des trésors. En plus de vous aider à combattre vos ennemis, augmenter en niveaux est aussi un incitatif pour explorer et revenir sur vos pas afin de découvrir les secrets du jeu !

 

Démembrer des ennemis pour mieux s’équiper

Là où The Surge se distingue de Dark Souls (et où Deck13 Interactive fait preuve d’originalité) est au niveau du système d’équipement. Dans The Surge, vous trouverez des schémas d’armes et d’armures au sein des niveaux, mais ce n’est pas comme cela que vous améliorerez l’équipement de votre personnage. Ce sera plutôt en démembrant vos ennemis !

En effet, The Surge permet de cibler une partie du corps de l’adversaire. Ces parties apparaîtront en bleu ou bien en jaune. Si une partie est bleutée, cela signifie qu’elle n’est pas protégée et, donc, que l’ennemi subira bien plus de dommages si vous le frappez à cet endroit. En jaune, c’est le contraire. Or, pour récolter des armes, armures ou pièces servant à en fabriquer, vous devrez vous résigner à effectuer moins de dommages et à attaquer une partie certes protégée d’un ennemi, mais qui vous permettra peut-être de lui arracher cette partie pour pouvoir ensuite l’ajouter à votre arsenal.

Cet élément original vient bonifier les combats stratégiques mis de l’avant, en plus de hausser la violence exaltante du jeu. Si vous vous contentez de frapper les parties non protégées de vos ennemis, vous ne ferez pas long feu. Il vous faudra réellement regarder vos ennemis, déterminer si une arme ou une pièce d’armure qu’ils possèdent vous intéresse puis cibler cette partie afin de potentiellement lui arracher. Ainsi, vous amasserez ou bien la pièce en question ou encore les matériaux nécessaires à sa conception.

J’aime beaucoup le style Dark Souls, surtout en raison de ses combats. Or, The Surge y insuffle une originalité surprenante méritant qu’on le prenne en exemple pour de futurs jeux du même style !

 

Une grande répétition et des mouvements inutilement difficiles

Même si The Surge est une belle surprise, je dois avouer que la répétition des niveaux entache le plaisir qu’on en retire. Oui, il y a des distinctions d’une zone à une autre, mais globalement, vous ne ferez qu’affronter des ennemis dans des décors métalliques très similaires entre eux. À ce sujet, les adversaires eux-mêmes sont excessivement répétitifs. Je ne compte plus le nombre de drones ou de robots zombies que j’ai massacrés ou bien démembrés durant ma quête. D’ailleurs, vous remarquerez que, parfois, Deck13 a utilisé les mêmes types d’ennemis d’une zone à une autre en leur ajoutant simplement une nouvelle attaque. Pas très intéressant comme distinction.

D’autre part, si j’ai mentionné plus haut que le design de certains niveaux laisse à désirer, leur exploration est aussi entachée par certaines manipulations plus difficiles qu’elles n’auraient dû l’être. Par exemple, sur Xbox One, on peut sauter lorsqu’on court et qu’on appuie sur le bâton analogue gauche, soit celui qu’il faut aussi enfoncer pour courir ! Je sais que c’est pareil dans Dark Souls, mais pour moi, il s’agit d’un élément rendant inutilement le jeu plus difficile.

 

Devriez-vous y jouer ?

Selon moi, The Surge ne vaut pas 80$ plus taxes, mais c’est un jeu qui, à 40$ ou même 60$, est aussi surprenant qu’intéressant. On s’entend : il faut aimer les jeux à la Dark Souls pour apprécier The Surge. Or, malgré un budget probablement plus restreint qu’un Dark Souls, Deck13 Interactive a réussi à créer un jeu unique faisant preuve d’une belle originalité. Ce n’est pas parfait, mais une fois une première baisse de prix en vigueur, The Surge mérite définitivement un coup d’œil !

 

Ce que vous aimerez :

  • L’originalité des démembrements et du système d’équipement
  • Le style Dark Souls très bien repris
  • Le système de combat très saitsfaisant

Ce que vous n’aimerez pas :

  • Le scénario qui n’est pas assez développé
  • La répétition dans les ennemis et environnements
  • Certaines manipulations inutilement difficiles

 

Note : 8 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU HORIZON: ZERO DAWN - QUAND ASSASSIN'S CREED, UNCHARTED, TOMB RAIDER ET FAR CRY SE RENCONTRENT !

Source(s) image(s):
Focus Home Interactive
Daily Mirror

Commentaires