BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Celle-ci a vu le jour sur le vieux continent en 2013, et maintenant elle traverse l’Atlantique pour venir affronter une compétition de plus en plus importante comprenant de nombreux modèles de qualité introduits récemment. Le Nissan Qashqai 2017 a beaucoup de pain sur la planche, mais heureusement il a les outils pour faire face à ses rivaux.

À LIRE AUSSI : VOLKSWAGEN GOLF R : LE COMPROMIS PARFAIT?

Le segment des VUS sous-compacts connait une croissance fulgurante depuis quelques années avec l’arrivée de plusieurs modèles comme le Honda HR-V, le Mazda CX-3, le Jeep Renegade, le Fiat 500x et plus récemment le Toyota C-HR.

S’il y a tant de nouveauté dans ce créneau, c’est que les consommateurs demandent de plus en plus des VUS, mais plusieurs acheteurs ne veulent pas trop sacrifier au niveau du comportement routier, de l’économie de carburant et de l’agilité en ville au profit d’un habitacle plus spacieux. Voilà d’ailleurs pourquoi le Nissan Qashqai devrait connaitre énormément de succès.

Commençons avec son comportement routier. Il est propulsé par un moteur quatre cylindres de 2,0 litres développant 141 chevaux et 147 lb-pi de couple. Le moteur peut être jumelé à une boîte manuelle à six rapports à partir de 19 998 $, mais pour être honnête cette boîte ne sert qu’à réduire le prix du Qashqai sous la barre des 20 000 $ et d’en faire le modèle le plus abordable du segment.

Nissan ne compte pas vendre beaucoup de Qashqai à boîte manuelle, et les concessionnaires n’en commanderont pas beaucoup c’est certain. L’autre boîte de vitesse offerte dans le nouveau Qashqai, une automatique à variation continue, réduit de manière considérable la consommation de carburant, mais nuit considérablement à l’agrément de conduite. Le prix passe alors à 21 998 $.

Cette boîte automatique n’aime pas se faire brusquer, c’est le moins que l’on puisse dire. Ainsi, nous avons à faire à un VUS qui n’est pas nécessairement amusant à conduire comme un Mazda CX-3 ou encore un Toyota C-HR peut l’être. Il n’est pas plus lent que les autres, mais le conducteur aura tout de même cette impression. C’est en réalité le seul réel défaut du Nissan Qashqai 2017.

Sinon, il est d’un confort impressionnant pour un véhicule de ce segment, et son habitacle respire la qualité. Nous n’avons pas l’impression d’être dans un VUS d’entrée de gamme quand nous prenons place à bord, surtout dans les versions SV et SL. Le tableau de bord reprend le design du Nissan Rogue plus spacieux, et la qualité des matériaux tout comme l’ergonomie est exemplaire.

Son habitacle est spacieux également, et le coffre du Qashqai peut accueillir 648 litres. C’est plus que la majorité des rivaux du nouveau VUS sous-compact de Nissan.

En termes d’équipement, il propose de série la caméra de recul, les sièges chauffants, la climatisation et le système Bluetooth. La version SV offerte à partir de 24 598 $ sera cependant la plus populaire avec son volant chauffant, son toit ouvrant, ses jantes de 17 pouces, son démarreur à distance, sa climatisation à deux zones et son démarrage par bouton-poussoir. Il est possible d’ajouter la traction intégrale à la version SV pour 2 200 $ de plus.

Finalement, le Nissan Qashqai SL offre des jantes de 19 pouces exclusives pour le segment, le système de navigation, les sièges en cuir, la radio satellite et une caméra de recul à 360 degrés. Un ensemble de systèmes d’assistance à la conduite est également proposé.

Le Nissan Qashqai 2017 connaitra un succès retentissant quand il arrivera sur le marché. C’est vrai, il n’est pas des plus amusants à conduire, mais il offre les caractéristiques que la majorité des consommateurs recherchent dans ce créneau, soit l’espace, l’économie de carburant, l’équipement à prix raisonnable et le confort. 

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui- ci :

CHEVROLET COLORADO ZR2 2017 : UN VRAI TRUCK DE GARS

Source(s) image(s):
Ecoloauto

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires