Changer la formule d’une série à succès, c’est un pari risqué. Combien de films et de jeux vidéo se sont ainsi cassés les dents en tentant de se revitaliser ? Avec Hey! Pikmin, Nintendo a quand même pris le taureau par les cornes en osant modifier le jeu de stratégie pour le transformer en un jeu de plates-formes 2D. Voici le résultat.

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU MIITOPIA - UN JEU ÉTRANGEMENT PRENANT DE NINTENDO

Disponible sur: Nintendo 3DS

Olimar et la malchance de l’espace

Le capitaine Olimar n’est jamais chanceux lors de ses voyages spatiaux, à croire qu’un changement de carrière ne lui ferait pas de tort. Encore une fois, au cours d’un périple, son vaisseau s’écrase sur une planète dont il ne peut repartir en raison d’une fuite de carburant. Or, Olimar aura la bonne surprise de constater que cette planète est elle aussi peuplée de Pikmin ! Il mettra rapidement ces petits êtres à l’ouvrage afin de pouvoir récolter suffisamment d’énergie pour s’enfuir de cet environnement hostile.

L’histoire du jeu va-t-elle plus loin ? Non. Votre seul et unique objectif sera de récolter l’équivalent de 30 000 Lumium, la forme énergétique du jeu. Il n’y a pas plus d’intrigue ou de mystère que cela et les amateurs de Pikmin se retrouveront dans un univers certes différent, mais également familier. Ainsi, si vous avez joué aux trois premiers Pikmin, vous retrouverez les mêmes sortes de Pikmin qu’au sein de ces jeux ainsi que des monstres et boss similaires à ce que vous avez déjà vus dans les jeux antérieurs. L’univers de Hey! Pikmin n’a donc rien de particulièrement original, que ce soit au niveau narratif ou bien encore par rapport aux personnages mis de l’avant.

 

Un Pikmin très différent des autres

C’est au niveau du style de jeu que Hey! Pikmin emprunte un sentier complètement différent de ses prédécesseurs. Plutôt que d’être un jeu de gestion et de stratégie dans lequel vous guidez et lancez des Pikmin, Hey! Pikmin est un jeu de plates-formes et de casse-tête en 2D. Avec Olimar, vous devrez sélectionner un niveau comme dans un jeu 2D à la Mario puis progresser à l’horizontale. Olimar pourra marcher et planer momentanément, les autres actions relevant des Pikmin.

Car oui, si Hey! Pikmin est un jeu différent de ses prédécesseurs, il n’en demeure pas moins constitué d’éléments très familiers pour tout amateur des Pikmin. Encore une fois, il vous faudra utiliser les Pikmin pour compléter de nombreux casse-tête ou bien pour récolter des objets. Par exemple, trois gros objets recelant de grandes quantités de Lumium seront cachés dans chaque niveau. Vous devrez utiliser les Pikmin pour les trouver et les récupérer, même chose pour les petites noix de Lumium que vous trouverez un peu partout au sein des tableaux.

Chaque type de Pikmin pourra réaliser des actions lui étant propres. Néanmoins, les amateurs de ces petites créatures savent déjà ce qu’elles peuvent faire. Ainsi, les Pikmin rouges sont les plus forts et peuvent résister au feu, les Pikmin jaunes sont les plus légers et résistent à l’électricité, les Pikmin bleus peuvent aller dans l’eau, les Pikmin roches sont très lourds tandis que les Pikmin fées peuvent vous aider à voler. Parfois, vous devrez utiliser plusieurs Pikmin d’une même sorte pour réussir des casse-tête ou attraper des objets et d’autres fois, il vous faudra allier des Pikmin de différentes sortes. Or, ce n’est rien que les fans de Pikmin ne connaissent pas depuis de nombreuses années.

Le jeu encourage également la découverte et l’exploration sous différentes formes. Ainsi, certains niveaux comporteront des sorties menant à des niveaux secrets et des objets renfermant du Lumium ou bien cacheront des Pikmin pouvant d’ailleurs se dissimuler n’importe où. Ces derniers ne sont généralement pas difficiles à trouver (le jeu prenant soin de nous les montrer en gros plan lorsqu’on arrive à proximité), mais le tout incite à bien explorer.

D’ailleurs, le parc Pikmin réunira tous les Pikmin que vous aurez récoltés au fil des niveaux. Dans ce parc, les différentes sortes de Pikmin élimineront des obstacles et vous ramèneront davantage de Lumium. C’est très simple comme principe, mais pour les complétionnistes, terminer tous les niveaux avec tous les objets cachés sans sacrifier un seul Pikmin fait partie des objectifs à atteindre pour compléter le jeu à 100%.

 

Contrôles simples, mais parfois problématiques

Vous vous demandez peut-être comment on contrôle les Pikmin sur une console portable et, qui plus est, dans un jeu 2D. La réponse : en mélangeant le bâton analogue de la console avec l’écran tactile. Olimar se contrôle avec le bâton analogue et les boutons de la console tandis que vous pourrez lancer les Pikmin en appuyant sur l’écran tactile. Cette combinaison est simple et fonctionnelle, mais n’est pas sans défauts.

Le problème majeur est que, puisque les niveaux sont divisés sur les deux écrans (le principal étant celui du bas), appuyer avec un doigt sur l’écran tactile cache une partie de ce dernier. Il arrive donc qu’on perde momentanément de vue une partie de ce qui nous entoure à cause de notre doigt (surtout s’il est gros comme les miens). En plus, viser de cette façon n’est pas très précis. J’ai involontairement perdu des Pikmin parce que je n’appuyais pas nécessairement où je le voulais, surtout lorsque je devais les propulser en hauteur. Encore une fois, les contrôles sont simples à maîtriser, mais l’exécution a des ratés.

 

Amateurs de défis, vous serez déçus !

Hey! Pikmin est-il un jeu posant un grand défi ? Non, pas du tout. Le jeu est très facile, le seul réel défi se présentant si vous désirez terminer le titre à 100%. Pour être bien honnête, c’est surtout de garder en vie tous ses Pikmin dans chaque tableau qui pose un réel défi. Le reste, tant trouver les objets spéciaux que d’affronter les monstres ou même les boss, est assez aisé. Hey! Pikmin est un jeu très divertissant, mais clairement axé vers une clientèle jeune ou cherchant un jeu simple à terminer.

Dernier petit mot concernant les Amiibo. Le jeu vous répétera souvent que vous pouvez utiliser des Amiibo afin d’activer différentes options, dont l’ajout de Pikmin à votre légion de petites créatures et l’accès à des niveaux secrets. Ça semble intéressant, mais ce ne l’est pas. Bien franchement, vous n’aurez pas besoin de plus de Pikmin pour terminer les niveaux puisque cela diminuera une difficulté déjà assez basse au sein du jeu. Quant aux niveaux secrets, ce sont majoritairement des niveaux très linéaires aux possibilités limitées ne servant qu’à ramasser un peu plus de Lumium. Si vous avez des Amiibo, vous ne perdez rien à les utiliser au sein de Hey! Pikmin, mais dans le cas contraire, n’allez pas vous en procurer simplement pour les utiliser au sein du jeu.

 

Devriez-vous y jouer ?

Hey! Pikmin n’a pas reçu de très bonnes notes et franchement, je me demande ce que plusieurs espéraient. Ce n’est pas un jeu difficile et les contrôles posent certains problèmes, mais c’est aussi un titre accrocheur et divertissant. Certes, c’est différent des autres Pikmin et d’une majorité de jeux de plates-formes, mais c’est notamment pour cette raison que j’ai apprécié mon expérience. Maintenant, il ne me reste plus qu’à espérer que ma prochaine aventure avec les Pikmin sera au sein du vague Pikmin 4, que Nintendo ne cesse de confirmer du bout des lèvres depuis bien longtemps !

 

Ce que vous aimerez :

  • Le mélange entre le jeu de plates-formes et le style Pikmin
  • Les nombreux secrets à découvrir
  • Le style charmant et accrocheur

Ce que vous n’aimerez pas :

  • La trop grande facilité du jeu
  • Les contrôles posant certains problèmes
  • L’histoire plus que banale

 

Note : 7,5 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU EVER OASIS - FAIRE LE RPG DIFFÉREMMENT

Source(s) image(s):
Nintendo
YouTube

Commentaires