BORNES ÉLECTRIQUES

Vous demandez-vous ce qui peut bien vous inciter à avoir de mauvaises habitudes alimentaires, grignoter entre les repas ou simplement manger davantage ? Cette tentation qui semble vous pousser vers une boisson, des bonbons, des chips ou des pâtisseries et ce sentiment de ne jamais se sentir « plein » ou satisfait peut en fait avoir bien des sources… et il n’y a pas meilleure façon de remédier à la situation que de commencer par prendre conscience des possibles origines de cet impur penchant.

À LIRE AUSSI : LES BOISSONS GAZEUSES UN POISON TOUJOURS AUSSI PRÉSENT

Parce que vous êtes stressé

Lorsque votre corps est soumis à un stress aigu, il passe en mode survie et sécrète d’abord de l’adrénaline, une hormone qui normalement coupe la faim. Par contre lorsque l’exposition au stress est prolongée, voire constante, ou que votre corps épuise ses ressources celui-ci se tourne alors vers le cortisol, une hormone à qui on impute bien des effets néfastes sur le métabolisme dont justement la gestion de l’alimentation. Le stress chronique altère entre autre la façon dont le corps gère le système et on peut soudainement avoir une envie démesurée ou inexplicable de manger. S’il se sent en état de détresse ou d’épuisement, le corps peut en quelque sorte envoyer de « faux » signaux et vous inciter à manger davantage croyant que cela vous satisfera. Malheureusement c’est rarement le cas et vous risquez même de réaliser que plus vous mangez et plus encouragez ce mécanisme qui ne vous fera que prendre du gras! C’est pourquoi on considère de plus en plus que la gestion du stress joue une part importante dans la gestion du poids. Il y a plusieurs façons de mieux gérer le stress et j’ai d’ailleurs écrit plusieurs articles sur le sujet…

Parce que vous êtes esclave de vos émotions

Parlant de gestion du stress, la façon dont vous gouvernez vos émotions a aussi beaucoup d’influence sur votre alimentation. Beaucoup de gens se tournent vers les aliments sucrés ou gras lorsqu'ils sont bouleversés, ennuyés, tristes ou déprimés. Si vous savez que vous êtes anxieux de nature ou sentez que vous êtes dans une période mentalement fragile, prévoyez des stratégies que vous pourrez utiliser en cas de détresse afin d’avoir des options autres que le chocolat ou la crème glacée pour passer à travers les moments difficiles. Demandez-vous également avant de manger si vous en avez vraiment besoin... Une chose que je remarque souvent chez ceux qui ont de la difficulté à contrôler leur appétit est qu’ils écoutent aveuglément leur tête au lieu de subvenir aux besoins réels de leur corps. Se faire plaisir de temps en temps en appréciant le moment présent, c’est différent que de se gaver systématiquement dès qu’on trouve une raison de le faire. Dites-vous bien que le combat commence dans votre tête et que tant que vous n’aurez pas pris le contrôle du champ de bataille, vous perdrez assurément la guerre!

Parce que vous prenez des médicaments

Certains médicaments, dont justement ceux utilisés pour traiter la dépression et les troubles de l'humeur peuvent affecter votre appétit. Informez-vous auprès de votre médecin et n’hésitez jamais à poser des questions à votre pharmacien dès qu’il est question de médication. Soyez aussi bien conscients que les médicaments ont toujours des effets secondaires et que ce ne sont pas eux qui règleront vos problèmes personnels.

Parce que vous affectez vos hormones

Il y a plusieurs hormones dans le corps. Certaines affectent l’appétit tandis que d’autres ont des effets sur la glycémie ou le métabolisme. Plus vous mangez sucré, gras ou condensé et plus vous risquez de déclencher une cascade hormonale qui sera difficile à contrôler par la suite. Le fait de se sentir soudainement en baisse d’énergie ou en « rage » de sucre sont des symptômes de ce genre de débalancement. Essayez de répartir judicieusement vos repas au cours de la journée en vous assurant de toujours avoir une source de chaque macronutriment (protéine, gras et glucide) et en minimisant les sources de sucre à mesure que le soir approche.

Parce que vous avez soif

Les gens sont de moins en moins à l’écoute de leur corps et plusieurs confondent la faim et la soif. Du coup, plusieurs croient avoir faim lorsqu’ils sont fait déshydratés. Le simple fait de boire régulièrement de l’eau peut grandement vous aider à contrôler votre appétit.

Parce que vous mangez trop vite

Lorsque vous mangez, il faut un certain temps au corps pour qu’il envoie le signal que c’est le temps d’arrêter. Pour cette raison, ceux qui mangent lentement ont tendance à moins manger que ceux qui mangent rapidement. Manger lentement est également plus satisfaisant car vous prenez davantage le temps d’apprécier le goût des aliments.

Parce que vous êtes dans un environnement incitateur

Si vous voulez prendre ou reprendre le contrôle de votre appétit, vous devez impérativement vous intéresser à votre environnement. Les endroits et les gens que vous fréquentés représentent des éléments qui influenceront inévitablement vos choix, que ce soit de la bonne ou de la mauvaise façon. Si vous voulez réussir vous devez faire des choix et apprendre à bien vous entourer.  

Parce que vous manquez de sommeil

Le manque de sommeil affecte aussi les hormones de la faim (ex : la leptine et la ghréline) et le métabolisme. Ne vous surprenez donc pas si vous avez plus faim dans les périodes où vous dormez moins bien… Si vous êtes à la recherche d’astuces pour travailler ce dernier point, je vous suggère la lecture de mon dernier article sur le sujet ainsi que des liens que vous y trouverez.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

CES CHOSES QUI NUISENT À VOTRE SANTÉ SANS QUE VOUS Y PENSIEZ

Source(s) image(s):
Man working at the computer and eating fast food. Unhealthy Life

Commentaires