Il est facile ces jours-ci de tomber à bras raccourci sur les produits du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Ces derniers jouissent, dans l'ensemble, des pires notes au niveau de la fiabilité. Le bilan de la division Fiat est carrément désastreux, et ce n’est guère mieux pour la bannière Jeep.

À LIRE AUSSI : 22 MILLIONS ET DEMI POUR CETTE ASTON MARTIN DBR1 1956

Ce n'est guère mieux pour le peu de produits qui logent à l'enseigne Chrysler. La berline 200, par exemple, figure sur la liste des sept achats les plus regrettés par les propriétaires au cours de la période  2014-2017. Cette liste, elle a été compilée par le magazine Consumer Reports, une référence dans le milieu.

Ainsi donc, il est normal d'avoir une appréhension lorsqu'on se trouve face à un produit de cette compagnie.

La Chrysler Pacifica, introduite sur le marché il y a deux ans à peine, a pour mission de faire tomber les préjugés. Pas une mince tâche, vous en conviendrez.

J'ai eu l'occasion de conduire les deux principales versions de la Pacifica, dont la dernière, à motorisation hybride enfichable. C'est de celle-ci dont il est question ici.

Mais mon topo ne vise pas à vous convaincre de la qualité du produit, du niveau de ses performances ou de l'agrément qu'il procure sur le plan de la conduite. Pour vous résumer ça simplement, la Pacifica a rehaussé la barre en matière de qualité, propose une mécanique puissante (V6 de 3,6 litres) et se conduit comme... une fourgonnette le confort domine l'expérience.

Ce qui me pousse davantage à vous entretenir sur ce produit, c'est mon essai de la version hybride enfichable, ou plutôt, des résultats que j’ai obtenus en matière de consommation. C'est, pour moi, LA version intéressante de la Pacifica.

Pourquoi ? D'abord parce que la version conventionnelle, si on peut l'appeler ainsi, n'est pas donnée. Chrysler a même abaissé son prix cette année en offrant une version un peu plus dénudée, question d'attirer plus d'acheteurs. Néanmoins, son prix de base est tout près de 38 000 $.

En revanche, l'offre hybride s'amorce à 50 995 $, montant auquel on a le loisir de soustraire 8000 $ en rabais gouvernemental en raison de la taille de la pile qui loge sous le plancher. Ainsi, cette version n'est en fait que quelques milliers de dollars de plus.

Et là où ça devient encore plus intéressant, c'est qu'elle propose une autonomie d'environ 50 kilomètres en mode électrique. Ainsi, si vous n'avez pas de longs trajets à réaliser au quotidien, il est possible d'obtenir des cotes de consommations vraiment intéressantes.

Dans mon cas, ma semaine d'essai s'est soldée avec une médiane de 3,7 litres aux 100 kilomètres. Voilà qui commence à être alléchant.

Et voilà pourquoi cette variante de la Pacifica est à considérer. Bien sûr, ça exige un calcul de votre part. Quels sont vos déplacements quotidiens, quel sera le pourcentage de vos trajets qui se feront en mode électrique uniquement, etc.

Le calcul mérite d'être fait.

Du reste, il n'y a qu'une seule chose à souhaiter à Chrysler et aux acheteurs du produit au cours des prochaines années : une fiabilité améliorée.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

CITROËN AMI 6 : ELLE EST LAIDE, MAIS J'EN VEUX UNE!

Source(s) image(s):
Chrysler

Commentaires