L’histoire de la franchise Metroid est assez particulière. Malgré sa popularité, on a souvent pensé que Nintendo l’abandonnerait, comme si la firme ne croyait pas totalement aux retombées qu’elle pouvait générer. Et parce que l’historique de Metroid est spécial, cela fait également en sorte qu’il est truffé de faits méconnus du grand public, dont les dix de cette chronique donnant au passage un nouvel éclairage sur les aventures de Samus Aran!

À LIRE AUSSI: 5 FAITS SURPRENANTS CONCERNANT MARIO!

1) D’où vient le nom Metroid ?

Vous vous demandez peut-être quelle est l’origine du nom Metroid. En fait, il s’agit simplement de la fusion des mots Metro et Android. Metro fait référence à la structure des jeux de la série similaire à celle d’un réseau de métro tandis qu’Android renvoie aux capacités robotiques de Samus Aran.

À l’origine, la franchise portait un nom beaucoup plus banal. En effet, elle devait s’intituler Space Hunter, en référence à son héroïne Samus Aran.

2) Samus devait être un homme

Il a fallu bien des années pour que les femmes prennent une place prédominante dans les jeux vidéo. Dans cet univers au sein duquel les figures masculines ont longtemps été mises de l’avant, Samus Aran a bien failli subir un changement de sexe.

Effectivement, à l’origine, Samus devait être un homme. Ce n’est qu’au cours d’une réunion, alors qu’un développeur s’est levé pour évoquer l’originalité que Samus soit une femme, que la décision fut prise pour que Samus ne soit plus un homme.

3) Samus aurait un frère

Eh oui, Samus Aran ne serait pas seule au monde ! Dans l’histoire Blood of the Chozo élaborée par le défunt magazine Nintendo Power, on apprend que Samus Aran a un jeune frère du nom de Solomon Aran. Ce dernier serait porté disparu et vraisemblablement mort. Néanmoins, jamais son décès n’a été confirmé, laissant la porte ouverte à son apparition dans un éventuel Metroid !

4) La découverte de la Morph Ball était une innovation

La Morph Ball est sans aucun doute l’habileté la plus connue de Samus. Elle est présente dans tous les jeux de la franchise et a même fait l’objet d’un jeu en lui-même avec Metroid Prime Pinball.

Si vous vous rappelez du tout premier Metroid, la découverte de la Morph Ball était assez banale. Vous deviez simplement aller dans la section à gauche de la zone de départ pour la découvrir. Pourtant, les développeurs avaient un but derrière cette manœuvre en apparence simple.

À l’époque, les jeux ne permettaient que d’aller vers la droite lorsque le défilement était à l’horizontal. Metroid était révolutionnaire en ce sens qu’il permettait de se promener de gauche à droite sans entrave. La découverte de la Morph Ball visait ainsi à vous montrer cette possibilité aujourd’hui courante, mais unique à l’époque !

5) Le jet de glace est né d’un problème de stockage

Lors du développement du premier Metroid, les développeurs ont fait face à deux défis : les animations et la mémoire d’une cartouche de NES. En fait, le contenu de Metroid entrait tout juste dans une cartouche de la légendaire console grise de Nintendo de sorte qu’aucun changement ne pouvait être apporté à la jouabilité du jeu.

Devant ce défi, les concepteurs se sont retrouvés devant un jeu extrêmement répétitif. Afin de varier l’expérience, les développeurs ont eu l’idée d’inventer le jet de glace. Avec cette arme, les joueurs pouvaient geler des ennemis et ainsi explorer avec plus de liberté les environnements. Cette idée fut géniale en ce sens qu’elle permettait de modifier de façon considérable le jeu en changeant simplement la couleur du jet d’arme de Samus, nécessitant ainsi peu de mémoire supplémentaire sur la cartouche de la NES !

6) La planète des Metroid doit son nom à un moteur de motocyclette

Vous vous demandez peut-être à quoi rime le nom SR388 porté par la planète des Metroid. L’origine de son nom est plutôt spéciale.

Le nom est tiré de la série SR400 des moteurs de motocyclettes Yamaga. Néanmoins, même si le chiffre 400 est inscrit, les moteurs n’avaient qu’une puissance de 388CC, d’où le nom SR388.

7) Les nombreuses inspirations derrière Metroid

Sans surprise, Metroid doit sa conception à une panoplie de références culturelles.

Les créatures de la franchise ont été créées à partir de sketches de l’artiste H.R. Giger, reconnu pour avoir inventé d’horribles monstres. Les développeurs ont aussi puisé leur inspiration dans le classique Aliens de Ridley Scott, dont le nom a d’ailleurs servi à baptiser l’ennemi juré de Samus (Ripley). Ce n’est d’ailleurs pas une coïncidence si ces deux franchises mettent en scène des femmes devant éliminer une menace extra-terrestre !

Quant à l’apparence de Samus, le designer de Metroid a eu une révélation en regardant Kim Basinger dans le drame érotique 9 ½ Weeks. Disons qu’en visionnant ce film, on voit effectivement une très grande ressemblance entre Basinger et Samus !

8) Super Metroid a pratiquement été annulé trois fois

Super Metroid est reconnu pour être l’un sinon le meilleur jeu de la franchise Metroid. Il s’est également élevé au rang de jeu classique de la Super Nintendo. Pourtant, ce jeu n’avait nullement la bénédiction de Nintendo et est passé à deux cheveux d’être annulé à quelques reprises.

Le designer de la série, Yoshio Sakamoto, a harcelé ses patrons pendant près de six mois pour les convaincre de le laisser développer Super Metroid. Les dirigeants de Nintendo ne voyaient pas le potentiel du jeu, encore moins au Japon où Metroid a toujours eu plus de difficulté à s’implanter qu’ailleurs dans le monde.

Ceci dit, lorsque Sakamoto a obtenu le feu vert de ses supérieurs en 1991, il s’est attiré les foudres d’autres employés. Gunpei Yokoi, créateur de la Game Boy et producteur du premier Metroid, était particulièrement irrité envers les designers de Super Metroid, les voyant travailler d’arrache-pied sur un projet qu’il percevait comme un flop à en devenir.

Puis, Yokoi a perdu patience devant les délais de Super Metroid au point où, à un certain moment, il a drastiquement coupé le budget accordé pour le projet et clairement menacé ses développeurs de l’annuler.

Fort heureusement, Super Metroid a pu voir le jour. Sakamoto a déclaré qu’une fois le jeu final produit, Yokoi en était devenu complètement accroc !

9) Super Metroid devait être la fin de Samus

Yoshio Sakamoto a vécu tellement de difficultés lors du développement de Super Metroid qu’il a conçu ce dernier comme étant le dernier jeu de la série. Vous savez maintenant pourquoi il a fallu plus de huit ans après Super Metroid pour qu’une autre aventure de Samus Aran voie le jour ! Réalisant, avec Metroid Prime sur GameCube, que l’intérêt pour sa franchise était plus que vivant, Sakamoto a créé l’excellent Metroid Fusion pour la Game Boy Advance, un jeu se rapprochant davantage des premiers jeux de la série.

Ceci dit, même si elle a finalement sauté la génération de la Nintendo 64, Metroid devait avoir droit à un opus sur cette dernière. Eh oui, Metroid 64 était bel et bien un projet, mais ce dernier n’a jamais vu le jour puisque les développeurs n’ont jamais pu concrétiser une seule idée pour cette aventure. De plus, Sakamoto a déclaré que lorsqu’il a tenu une manette de Nintendo 64 entre ses mains, il ne pouvait s’imaginer comment les joueurs feraient pour manipuler Samus avec cela !

10) Le nom de l’armure de Samus est une mauvaise traduction

La Varia Suit de Samus est aussi légendaire que celle qui la porte. Pourtant, ce n’est pas son nom d’origine.

En effet, le nom original de l’armure de Samus était Barrier Suit. Cela faisait référence au fait que l’armure pouvait résister à de très hautes températures et ne pas s’endommager au contact de l’acide. Lorsque le nom fut traduit du japonais à l’anglais, les traducteurs l’ont malencontreusement nommée Varia Suit.

En bout de ligne, Nintendo a décidé de conserver le nom mal traduit en expliquant qu’il reflétait la nature « variable » de l’armure.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

10 FAITS MÉCONNUS DE LA FRANCHISE « SUPER SMASH BROS. »

Source(s) image(s):
Digital Spy
The Hollywood Reporter
MobyGames
ScreenMusings
Metroid Database

Commentaires