Lettre ouverte Geoff Molson Bergevin Mete Subban LNH - #adg

Bonjour M. Molson,

Hier, votre équipe sportive a offert un piètre spectacle à vos clients…

Résultat, ces mêmes clients n’ont pu s’empêcher de huer copieusement Carey Price.

Je peux les comprendre, les billets sont de plus en plus coûteux – vous avez même décidé de les exploiter un peu plus conscientiser à l’environnement en ajoutant des frais pour l’impression de billets physiques cette saison – le prix des rafraichissements dans votre amphithéâtre suivent la même courbe, tandis que le volume de ceux-ci suivent un modèle inverse et le stationnement autour de ce dernier est presque prohibitif.

Revenons à Price, lorsque les dizaines de journalistes – qui vous offrent une publicité gratuite – ont défilé dans le vestiaire suite à la rencontre, votre gardien a bien sûr été questionné à savoir s'il avait entendu les partisans. Il semble comprendre, lui aussi:

« Je n’ai rien à dire là-dessus. C’est déjà arrivé et ça se reproduira encore. C’est leur argent, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. »

Comme l’a mentionné le vénérable Dave Stubbs, chaque gardien de but – même les légendes – qui ont porté les couleurs du CH, a été hué par le public montréalais:

De son côté, votre capitaine Max Pacioretty a prétendu qu’il n’avait rien entendu :

« Je n’ai pas entendu ça, je n’ai pas remarqué. Désolé »  

Toutefois, il s’est prononcé sur l’injustice dont aurait été victime son gardien et il a admis qu’il comprend un peu les amateurs quand même:

« Bien sûr que c’est injuste, c’est le meilleur gardien au monde.

On joue pour les partisans parce qu’ils dépensent beaucoup d’argent pour nous voir jouer et ils nous supportent. »

Or, la véritable injustice, ce n’est pas tant Price qui l’a vécue, mais plutôt ces mêmes partisans…

Vous, est-ce que vous comprenez ?

Il faudrait peut-être réagir, M. Molson ?

Vos Canadiens sont derniers dans l’association de l’Est, avec une fiche de 2-7-1, et aucune autre formation de la LNH n’a marqué moins de buts que la vôtre…

Alors, si pour vous le problème c'est Price, je vous informe que vous regardez dans la mauvaise direction!

Votre entraîneur Claude Julien tente de réaliser des miracles avec un groupe de joueurs qui ne possèdent pas autant de talent que par le passé, et ce, même si vous nous avez habitués à des alignements de second ordre selon les standards de la LNH, mais au rythme où vont les choses, il peinera à atteindre le plateau des 50 points cette saison.

Et le pire, c'est que votre édition actuelle du CH n’est pas une si mauvaise équipe que ça!

De plus, on a des raisons de croire que les véritables raisons des insuccès de l’équipe se situent à l'extérieur de la glace…

Pourquoi personne ne semble prendre la parole dans le vestiaire? Pourquoi vos employés semblent-ils peser leurs mots devant les médias? Pourquoi aucun des intervenants ne semble être fâché de la situation ?

Est-ce que parce que vous exigez de respecter la tradition conservatrice de l’organisation? Êtes-vous un partisan qui souhaite voir le club terminer en bas de classement cette année afin d’obtenir un excellent jeune hockeyeur leur du prochain repêchage, et vous avez fait passer le message? Est-ce ce qui explique les millions de dollars qui dorment dans les coffres de votre directeur général?

Parce que vous savez M. Molson, vos clients sont aussi des passionnés de hockey et ils pourraient comprendre… il suffirait seulement d’être transparent avec eux!

Sinon, nous sommes en droit de questionner l’affirmation de Marc Bergevin qui a avancé que les solutions aux ennuis de son équipe se trouvaient déjà dans le vestiaire.

Pendant que nous nous posons des questions, pouvons-nous aussi discuter du travail de M. Bergevin ?

Il est entré en poste le 2 mai 2012, jusqu’au 1er juillet 2015, sa feuille de route – comportant alors 23 transactions – était plutôt positive…

C’est ce jour-là que Brandon Prust – un athlète marginal, mais très apprécié des amateurs – prenait la direction de Vancouver et que Zack Kassian s’est amené dans le giron du Tricolore.., vous n’avez certainement pas oublié la suite!

Dans les mois qui ont suivi, M. Bergevin a accepté la transaction douteuse impliquant John Scott contre Jarred Tinordi, il a approuvé l’acquisition d’Andrew Shaw, le départ de P.K. Subban, la liquidation de David Desharnais contre Brandon Davidson, l’ajout de Dwight King, l’échange de Sven Andrighetto pour Andreas Martinsen, l’abandon de Nathan Beaulieu et validé les signatures de David Schlemko, Ales Hemsky et Mark Streit.

En plus de laisser partir Alexander Radulov – la bougie d’allumage de l’équipe l’an passé – et Andrei Markov, un pilier du club qui faisait partie de l’identité de celui-ci.

Heureusement pour vos partisans et pour votre DG, Victor Mete est venu donner un peu d’espoir lors du camp d’entraînement.

Sauf que son statut révélation du camp ne garantit pas qu’il soit la vedette, ni le sauveur de la campagne 2017-2018!

Bientôt, on réalisera que sa présence sur la glace face aux meilleurs éléments offensifs adverses est une partie du problème… et qu’elle ne rend pas justice à Shea Weber, ni à Jonathan Drouin.

Vous ne voulez sûrement pas que vos clients prennent en cible ce jeune défenseur très prometteur ni vos deux plus gros investissements en capital de sympathie qui ont été acquis justement contre les deux derniers jeunes défenseurs très prometteurs de votre organisation?

Parce qu’aujourd’hui, si vous l’ignoriez, P.K. Subban et Mikhail Sergachev mènent tous deux la brigade défensive de leurs formations respectives.

Pourquoi sont-ils ailleurs? Pour que votre organisation croupisse dans les bas-fonds de la ligue?

Marc Bergevin a affirmé récemment que la LNH compte un nombre très limité de clubs “d’élite”, mais que le sien fait partie des bons.

Après 5 ans comme maître d’oeuvre de votre équipe, comment se fait-il qu’être “bons” soit considéré comme une réussite? Ce n’est pas ce que vous exigez de la part de votre équipe de marketing, pourquoi vous l’acceptez au niveau du produit

Le moment est peut-être venu de penser à vous occuper de votre business et de respecter l’autre philosophie traditionnelle de l’organisation: la victoire.

Humblement,

Un amateur de hockey et du CH, mais de moins en moins de votre produit

Source(s) image(s):
@CanadiensMTL

Commentaires