Trouves-tu que tu maîtrises drôlement bien ton anglais ou, encore, l'espagnol quand tu as quelques verres dans le nez ? Disons, mieux qu’à l’habitude ? En fait, tu as toutes les raisons de le croire, puisque selon une étude, notre prononciation des langues étrangères serait meilleure avec quelques consommations d’alcool.

À LIRE AUSSI : LES 10 NIVEAUX DE ''DRUNKNESS'' D'UN GARS SAOUL

Publiée dans le Journal of Psychopharmacology, une étude a été menée sur 50 personnes natives de l’Allemagne. Ces 50 participants venaient tout récemment d’apprendre une langue étrangère, soit le hollandais. Pour le but de l'étude, les participants ont été divisés en deux groupes, l’un ayant reçu des boissons avec de l’alcool et l’autre ayant reçu des boissons sans alcool.

Dans les deux cas, les groupes ont été encouragés à discuter avec des personnes dont leur langue maternelle était le hollandais. Ces autre personnes avaient comme rôle d’évaluer la maîtrise de cette nouvelle langue apprise chez les participants allemands. À noter que les évaluateurs ne savaient pas quel groupe avait consommé ou pas d’alcool.

Bref, les résultats ont démontrés que les personnes qui avaient bu de l'alcool avaient une meilleure prononciation. Cela reste réfutable, mais il faut dire que la consommation d’alcool réduit souvent l’anxiété… Ce qui améliorait, conséquemment, notre façon de prononcer et nous permettrait d’avoir un meilleur accent.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci :

12 PHRASES LES PLUS INSOLITES ENTENDUES À « JE N’AI JAMAIS …»

Lien : Ztélé

Source(s) image(s):
We Heart It

Commentaires