Je ne sais pas précisément pourquoi, mais j'aime le phénomène des sectes. Attention, je ne prévois pas rejoindre Raël sous peu et je condamne vivement les actions des sectes, mais j'aime étudier leur composition et ce qui amène des gens à joindre ces mouvements. Alors, lorsqu'on combine ce phénomène à une série que j'adore comme Far Cry, le match semblait plus que parfait pour la scène de Far Cry 5 !

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU ASSASSIN'S CREED ORIGINS - UNE PAUSE QUI A FAIT LE PLUS GRAND BIEN !

Disponible sur: Xbox One, PlayStation 4, PC

Bienvenue dans une région coupée du monde

Far Cry 5 se déroule à Hope County, une région fictive du Montana. Vous êtes un agent fédéral américain envoyé avec une petite escouade pour arrêter Joseph Seed, le gourou d'une puissante secte soupçonné d'une panoplie de crimes. Évidemment, l'opération tourne mal. Seed vous avait averti que Dieu ne vous laisserait pas l'emmener, mais ce sont plutôt ses disciples qui submergeront l'hélicoptère dans lequel vous preniez place. Votre équipe enlevée par les apôtres de la secte, vous voilà seul dans les régions montagneuses du Montana, entouré d'une nature sauvage et d'illuminés prêts à sacrifier leur vie pour celui qu'ils appellent Le Père.

J'ai vu plusieurs critiques soulever la faiblesse du scénario de Far Cry 5. Je ne suis pas totalement d'accord. C'est vrai que le héros qu'on incarne est quelconque. En fait, c'est un personnage sans nom, sans histoire et avec un visage qu'on ne voit jamais (Far Cry 5 est un jeu de tir à la première personne après tout). Oui, à mesure qu'on détruit les biens de la secte et qu'on s'empare de leur territoire, on sent qu'on s'élève graduellement au rang de héros, mais notre personnage en tant que tel n'est pas développé pour nous faire sentir qu'on incarne ce grand messie pour ceux voulant se sauver de la secte.

Or, pour le reste, j'ai adoré l'ambiance de Far Cry 5. Pour m'intéresser au phénomène des sectes, force est d'admettre qu'Ubisoft a fait ses devoirs dans la construction des principaux ennemis du jeu. Seed est un psychopathe illuminé au même titre que Vaas et Pagan Min l'étaient dans les précédents Far Cry. Il est moins éclaté, mais il est tout aussi fou, sadique et manipulateur. Ses principaux complices ont également une personnalité leur étant propre et dont vous découvrirez les motivations au fur et à mesure de votre progression. C'est vrai que le scénario tombe au second plan lorsqu'on voit tout ce qu'il y a à faire dans le jeu, mais j'ai adoré les personnages lui donnant vie, d'autant plus qu'on ne tombe pas dans la facilité scénaristique archi politisée. Ceux décriant un scénario très faible n'ont visiblement pas dépasser la première région du jeu pour affirmer cela.

Far Cry reste Far Cry

Far Cry 5 n'est pas si différent des autres Far Cry. On nous propose un grand monde ouvert dans lequel vous êtes libre de faire ce qui vous plaît. Bien qu'on vous conseille de commencer par l'une des trois régions du jeu, vous pouvez très bien choisir de débuter votre périple dans l'une des deux autres sections ou encore de faire des allers et retours entre les régions de Hope County. Le jeu n'est aucunement linéaire et encore moins rigide par rapport à votre progression dans la déstabilisation de la secte.

J'avoue qu'au départ, j'étais inquiet par rapport à la grosseur de Far Cry 5. Avec trois régions d'une localité du Montana, je me disais que le jeu serait court. Or, il n'en est rien. Far Cry 5 est un jeu très garni comportant une multitude d'activités dans chaque région. Ainsi, en plus des missions principales, beaucoup de quêtes secondaires sont offertes, tout comme des terrains de chasse et de pêche. Il y a également des courses à relais ainsi que des défis à relever. Et cela, c'est sans compter les dizaines de caches de survivalistes, qui sont en fait des casse-tête à résoudre pour mettre la main sur du butin très intéressant. Ubisoft a indiqué que pour compléter le jeu à 100%, il faut mettre environ 50 heures. Je n'ai aucune difficulté à le croire puisque pour terminer une seule région au complet, j'ai dû investir près de 20 heures !

En plus de la campagne pouvant se jouer seul ou avec un ami, le jeu met de l'avant Far Cry Arcade, également jouable en coop et compatible avec certaines aptitudes à débloquer de la campagne principale. En gros, il s'agit de l'éditeur du jeu permettant de créer facilement vos propres niveaux et de les partager. Ubisoft a également intégré beaucoup de niveaux dans lesquels on peut jouer et qui démontrent à quel point Far Cry 5 peut devenir éclaté. Ainsi, s'il y a des niveaux répliquant des tableaux classiques d'autres jeux, il y en a également prenant place dans des lieux inusités comme la planète Mars ! Grâce à Far Cry Arcade, Ubisoft a ajouté une durée de vie plus que conséquente à Far Cry 5 et il sera intéressant de voir comment la firme compte soutenir son jeu au fil des prochains mois.

Du reste, le coeur de Far Cry 5 demeure le même que celui des autres jeux de la série. On se sent dans un Far Cry avec les mécaniques proposées, qu'on pense aux jumelles servant à repérer les ennemis pour les attaquer ou aux roches pouvant attirer l'attention de nos adversaires. Les mécaniques de jeu de tir à la première personne sont tout aussi solides que par le passé. Le seul bémol concerne la conduite de véhicules, très arcade et donc pas très précise. C'est particulièrement vrai avec les hélicoptères ainsi que les avions, qui tanguent drastiquement à la moindre pression du joystiq. Or, on s'habitue rapidement et on prend vite plaisir à massacrer nos ennemis sur terre ou dans les airs !

Une simplification qui n'était pas nécessaire

Si le coeur de Far Cry demeure, plusieurs éléments ont tout de même changé. En fait, je dirais que Far Cry 5 est le jeu le moins complexe depuis Far Cry 3.

En outre, la confection d'objets tant appréciée des autres Far Cry est quasi-disparue. Vous pourrez encore fabriquer des objets comme des explosifs ou des stimulants, mais rien pour améliorer votre inventaire ou vos capacités. Désormais, lorsque vous chasserez ou pêcherez, les peaux et poissons pourront être vendus pour de l'argent, tout simplement. C'est quelque peu dommage considérant que dans les derniers Far Cry, on était encouragés à récolter des ressources pour améliorer son personnage.

Par ailleurs, il n'y a plus de système d'expérience. Lorsque vous compléterez des activités nuisant à la secte, vous obtiendrez des points de résistance servant à attirer l'attention du lieutenant de Seed gouvernant la région, pas plus. Ce faisant, vous activerez des missions qui vous mèneront ultimement à l'élimination des têtes dirigeantes de la secte dans des combats malheureusement génériques et assez décevants. Néanmoins, à force d'actes de rébellion, vous verrez les rebelles être de plus en plus présents dans la région, tout comme les forces de la secte. Pour faire face aux dangers grandissants, vous devrez améliorer votre personnage en obtenant des points de talent soit en complétant des défis ou en trouvant des magazines de compétences. C'est différent, mais j'avoue que j'aimais davantage le système d'expérience classique des autres jeux qui nous récompensait constamment.

Des mercenaires pourront aussi être recrutés, une première dans un Far Cry. En plus de personnages standards pouvant être embauchés un peu partout, vous pourrez obtenir l'appui de neuf mercenaires spéciaux, dont un sympathique et fort utile chien. Chaque mercenaire spécial aura ses propres capacités qui, lorsqu'utilisées efficacement selon la situation, vous donneront un sérieux coup de main. Par exemple, le chien Boomer pourra repérer les ennemis à distance, attaquer et même vous ramener des armes tandis que Nick Frye pourra bombarder vos adversaires depuis les airs. Bref, les mercenaires sont fort utiles, surtout lorsqu'on exploite correctement leurs capacités.

Une intelligence artificielle en deux temps et des ennemis un peu trop présents

Comme vous pouvez le voir, Far Cry 5 est un bon jeu. Cependant, ce n'est pas le meilleur des Far Cry en raison de quelques faiblesses. Si je vous en ai mentionnées quelques-unes jusqu'à présent, ce ne sont pourtant pas les deux principales.

La grande faiblesse de Far Cry 5 est, selon moi, son intelligence artificielle. C'est une intelligence en deux temps, qui peut être tantôt surprenante et tantôt tellement stupide. Par exemple, les personnages de Hope County réagiront de façon réaliste à vos actions. Tirez sur un allié et il s'en prendra à vous. Ou bien relevez votre fusil lorsqu'il vous parlera et il stoppera son discours en vous disant de viser ailleurs. Or, j'ai aussi vu des alliés qui ont cessé de m'épauler sans raison dans une fusillade ou des ennemis courir sur place parce qu'ils étaient bloqués par...un arbre. Les ennemis sont également faciles à tromper, se laissant toujours distraire par une simple roche ou ne percevant pas notre présence si nous sommes dans leur dos même si nous venons de briser le cou d'un de leurs alliés à quelques centimètres de distance à peine. Donc, une IA qui aurait mérité d'être retravaillée.

L'autre grande faiblesse est plutôt une frustration. Hope County est rempli d'ennemis. La secte de Seed a énormément d'adeptes et les animaux sauvages n'hésiteront pas à vous attaquer. C'est un défi intéressant et constant, mais qui peut devenir rageant. Vous verrez que lorsque vous serez au dernier niveau de rébellion d'une région, vous vous ferez attaquer partout et en tout temps, que ce soit à partir d'ennemis au sol, dans des véhicules ou encore dans les airs. Je sais qu'on incarne le corps étranger, celui dont on veut se débarrasser, mais l'opposition devient tellement intense par moments que ce n'est plus si amusant, surtout lorsqu'on veut juste rejoindre un point sur la carte ou compléter un objectif.

Devriez-vous y jouer ?

Far Cry 5 est un jeu magnifique, bien conçu et surtout très rempli. Or, ce n'est pas le meilleur des Far Cry. J'ai passé un très bon moment avec le jeu et je vous invite définitivement à y jouer, mais certaines lacunes affecteront votre plaisir. En outre, on sent une certaine répétition au fil des activités et certaines mécaniques auraient dû demeurer intactes plutôt que d'être simplifiées. On sent aussi que c'est un jeu prudent, qu'on n'a pas pris de risques en proposant quelque chose d'aussi surprenant que Far Cry 3 à l'époque. Malgré tout, Far Cry 5 est une réussite et vous accrochera si vous êtes un fan de la série ou, comme moi, intéressé au phénomène des sectes !

Ce que vous aimerez:

  • Le coeur de Far Cry demeuré intact
  • L'éditeur Far Cry Arcade
  • Les nombreuses activités à effectuer

Ce que vous n'aimerez pas:

  • Certaines mécaniques simplifiées par rapport aux autres jeux
  • L'intelligence artificielle qui manque de constance
  • Être constamment sous le feu des ennemis (surtout lorsqu'on atteint le niveau de rébellion maximal d'une région)

Note: 8 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU SOUTH PARK: L'ANNALE DU DESTIN - DE GROS PETS DE PLAISIR!

Source(s) image(s):
DualShockers
Ubisoft

Commentaires