Les aventures actuelles de Lara Croft s'arrêteront bientôt. Attention, je ne dis pas que les aventures de la célèbre chasseuse de trésors viendront à terme avec la parution de Shadow of the Tomb Raider, mais bien qu'avec ce jeu, Square Enix bouclera la boucle de ce qui fut entamé en 2013 avec le reboot à succès de la franchise. J'ai récemment pu essayer cette aventure très attendue lors d'un événement organisé par la compagnie et voici ce que j'en ai pensé !

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU DEUS EX: MANKIND DIVIDED - UNE SUITE LOGIQUE !

Si vous désirez écouter mes commentaires sur la série Tomb Raider, mes impressions sur Shadow of the Tomb Raider et deux entrevues effectuées avec les concepteurs du jeu plutôt que de lire le tout, je vous invite à écouter l'émission 235 du podcast Réalité Augmentée ci-dessous, enregistrée sur place avec mon ami Luc Desormeaux !

La résurrection de Lara Croft

Square Enix, Crystal Dynamics et Eidos Montréal ont eu toute une cote à remonter. Avant 2013, la franchise Tomb Raider n'allait nulle part. Lara Croft n'avait aucune personnalité, seulement des attributs alléchants. Ses aventures étaient insipides et chaque jeu n'avait aucune saveur. D'une icône du jeu vidéo, on se dirigeait vers un personnage qui sombrerait dans l'oubli.

Mais voilà, c'était avant 2013. Crystal Dynamics a repris le contrôle de la série et nous a livré un jeu très surprenant qui excellait dans toutes ses sphères. Lara Croft n'était plus la bombe hyper sexualisée qu'on a toujours connue, elle s'est subitement transformée en une jeune femme aux proportions un peu plus normales qui était plus vulnérable que jamais. Reprenant le parcours de son père, Lara allait pour la première fois faire face aux dangers du monde et c'est à travers cette première grande aventure qu'allait se construire l'archéologue en devenir.

Dans Rise of the Tomb Raider, on a assisté au développement d'une Lara plus confiante. Elle était encore vulnérable, mais on voyait que l'expérience de sa précédente aventure l'avait transformée. Elle se savait capable de prouesses qu'elle ignorait totalement posséder. Le but des scénaristes était alors de nous présenter une Lara qui forgeait sa personnalité, ce qui fut réussi.

Puis, le 14 septembre prochain, Shadow of the Tomb Raider paraîtra. Aux dires de Daniel Bisson, directeur créatif et directeur du jeu, ce sera une aventure bien plus sombre et personnelle qui attendra Lara. Pourchassant l'organisation secrète Trinity afin de venger la mort de son père, Lara ne sera pas seulement confrontée aux dangers du monde, mais aussi à ses propres démons. Rapidement dans l'aventure, certains de ses plus proches alliés lui feront réaliser qu'elle est égoïste et qu'elle n'agit que pour ses propres ambitions sans penser aux conséquences qu'elle provoque. Le but d'Eidos Montréal, qui prend pour la première fois les commandes d'un jeu Tomb Raider, est que Lara assume sa place dans le monde, ce qui sera douloureux tant physiquement que psychologiquement.

Le culte des Mayas et une plus grande présence de tombes

Si vous avez suivi le développement de Shadow of the Tomb Raider, vous savez que le jeu prendra place au Mexique et qu'on plongera dans la religion maya. J'ai questionné David Anfossi, directeur d'Eidos Montréal, quant à ce choix. Sa réponse fut claire: la tradition maya est non seulement très riche, mais elle est aussi passionnante. Encore aujourd'hui, des archéologues mènent des fouilles au Yucatan et découvrent des secrets de la civilisation maya. Eidos Montréal a fait appel à de nombreux spécialistes et s'est donné pour mission d'être extrêmement respectueux envers la culture maya pour nous la faire découvrir à travers Shadow of the Tomb Raider.

Donc, oui, on en apprendra beaucoup sur tout ce qui touche aux Mayas, de leurs coutumes à leur religion en passant par leurs habitudes de vie actuelles. Dès le début du jeu, vous verrez notamment l'importance du culte de la mort, un sujet extrêmement tabou pour nous, mais central dans la vie des Mayas. Eidos Montréal a-t-il la prétention de nous éduquer sur les us et coutumes de ce peuple ? Non, mais le studio s'est assuré d'avoir les informations les plus précises possibles pour pouvoir nous informer sur cet univers fascinant.

Un élément sur lequel Eidos Montréal est souvent revenu dans sa présentation est la présence des tombes. Après tout, Lara Croft est une pilleuse de tombes, aspect qui avait été relégué au second plan dans Tomb Raider et un peu plus présent dans Rise of the Tomb Raider. Dans Shadow of the Tomb Raider, il y aura beaucoup plus de grottes à explorer et de trésors à trouver afin de redonner à Lara le rôle qu'elle doit assumer.

Or, ce qu'on nous expliquait est qu'encore aujourd'hui, les explorateurs et archéologues risquent leur vie en déterrant les secrets d'antan des Mayas. Bien souvent, ils sont confrontés à des pièges ou encore à des passages tellement étroits qu'ils peuvent y rester coincés. On nous a notamment expliqué que le système souterrain des grottes sacrées (les Cenotes) n'a pas encore été totalement exploré. En poursuivant les fouilles, les explorateurs doivent faire face à de nombreux dangers tant en dehors que sous l'eau.

C'est cela qu'Eidos Montréal a voulu recréer dans Shadow of the Tomb Raider de sorte qu'il y aura plus de pièges mortels que jamais auparavant. Si vous pensiez que les développeurs furent brutaux avec Lara dans le passé, vous n'avez encore rien vu. Ainsi, même si je n'ai joué qu'à une démo d'environ une heure, je suis mort cinq fois. Je suis tombé dans le vide, j'ai été empalé et je me suis même noyé. Et cela, c'est sans compter le fait que j'aie vu Lara se coincer entre deux parois rocheuses extrêmement étroites et qu'elle est passée à deux doigts de se faire étrangler par une énorme anguille. Tout cela en moins d'une heure !

Donc, oui, Shadow of the Tomb Raider s'annonce pour être brutal. Physiquement, Lara se heurtera aux pièges mayas ainsi qu'aux forces de Trinity. Psychologiquement, Eidos Montréal promet qu'on fera face à des choix très difficiles chez Lara. Je ne pense pas qu'on fera des choix scénaristiques qui nous mèneront à changer le scénario, mais je pense qu'on assistera à des bouleversements mentaux chez Lara, notamment par rapport à son égoïsme. Daniel Bisson m'a également confié que les scénaristes ont voulu qu'on ressente un malaise et de la culpabilité en jouant. Sans entrer dans les détails, j'ai vu un enfant mourir durant ma séance de jeu sans que je ne puisse rien y faire. J'avoue que je me suis senti mal. Le but des développeurs était donc atteint !

Quelles impressions la démo m'a-t-elle laissées ?

Vous voulez peut-être savoir ce que j'ai pensé de mon essai du jeu, de l'expérience qui en est ressortie. Eh bien, allons-y !

Les concepteurs nous avaient avertis que la démo se déroulerait une quinzaine de minutes après le début du jeu. J'ai zigzagué à travers une foule dans un petit village mexicain avant de plonger réellement dans l'action. Malheureusement, le rythme était assez lent durant cette portion, Lara ne se contentant que d'éviter des passants en marchant.

Puis, j'ai pu réellement expérimenter l'action du jeu en plongeant dans une caverne afin de chercher un temple maya enfoui sous la terre. Pour vous dire, Shadow of the Tomb Raider s'inscrit dans la suite des deux premiers jeux au niveau de ses mécaniques. Si, comme moi, vous y avez déjà joué, les mêmes mécaniques sont de retour et vous réapprivoiserez le tout en moins de deux. Lara peut encore utiliser son instinct de survie et récolter différentes ressources en chemin, tout comme s'agripper à différentes surfaces à l'aide de son pieu. Le même système d'expérience est de nouveau proposé, tout comme des défis à compléter en progressant.

Eidos Montréal a tout de même peaufiné certains aspects des deux derniers Tomb Raider. Ainsi, on retrouvera beaucoup plus de niveaux sous l'eau, dimension omniprésente des premiers Tomb Raider qui fut demandée par les fans. Les contrôles répondent très bien une fois qu'on a plongé, Lara suivant très précisément la direction qu'on veut lui faire prendre. Par ailleurs, vous pourrez désormais accrocher une corde à une surface rocheuse et ainsi descendre, monter et vous balancer. C'est une nouveauté qui, sans être nouvelle dans le monde du jeu vidéo, s'imbrique fort bien dans Shadow of the Tomb Raider.

Quand les situations deviendront plus tendues, Lara pourra affronter ses ennemis furtivement ou encore les fusiller. Évidemment, la furtivité est encouragée, les concepteurs ayant conçu le jeu pour que vous éliminiez silencieusement vos adversaires. Encore une fois, plusieurs des mécaniques des deux derniers Tomb Raider reviendront, mais vous pourrez aussi vous camoufler dans la végétation poussant sur des parois. De plus, en utilisant votre instinct de survie, vous pourrez déterminer quels ennemis se verront, question de tuer discrètement un adversaire après l'autre.

Autrement, je dois le dire: le jeu est magnifique. Lara a quelque peu changé physiquement, son visage ayant naturellement été vieilli. Or, ce sont les environnements qui sautent aux yeux, spécialement l'eau. J'ai été subjugué par la qualité des surfaces aqueuses, notamment dans le Cenote où j'ai plongé. Ça m'a rappelé celui où j'ai été au Mexique tant ça semblait réaliste ! Sinon, Eidos Montréal a inclus un paquet de petits détails qui, globalement, font la différence. Par exemple, des coupures apparaîtront et disparaîtront sur le corps de Lara au fil de l'aventure, la lumière de votre talkie-walkie changera si quelqu'un vous parle et les cheveux de l'archéologue bougeront dans différents sens selon votre position et la force du vent. Bref, ça s'annonce pour être un jeu splendide !

En somme, j'ai aimé la démo au point où j'ai réinstallé les deux derniers Tomb Raider pour y rejouer suite à mon essai. Shadow of the Tomb Raider ne s'annonce pas pour réinventer la franchise et je ne crois pas que ce soit le but des développeurs. On veut vraiment clore la boucle de cette trilogie et c'est pourquoi je pense que ce jeu sera une continuité de ce qui fut proposé avec quelques améliorations. Personnellement, tant mieux si tel est le cas. Après tout, comme le dit le fameux dicton, pourquoi briser ce qui fonctionne ?

Shadow of the Tomb Raider sera lancé le 14 septembre prochain sur Xbox One, PlayStation 4 et PC.

 

Merci à National, Eidos Montréal et Square Enix pour l'invitation et l'opportunité de réaliser cette chronique !

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU LARA CROFT GO - BELLE SURPRISE DE MONTRÉAL !

Source(s) image(s):
Eidos Montréal

Commentaires