The Crew n'a pas été le jeu escompté tout simplement parce qu'au départ, il n'était pas le jeu qu'il devait être. Un peu comme The Division, The Crew fut mis à jour plusieurs fois avant qu'il devienne le jeu de course en équipe qu'on attendait. Tout de même, depuis sa parution, un nombre considérable de fans lui sont demeurés fidèles et attendaient avec impatience sa suite prometteuse. Or, tout comme pour son prédécesseur, The Crew 2 deviendra probablement le jeu tant espéré puisqu'il ne remplit pas toutes ses promesses pour le moment.

À LIRE AUSSI: E3 2018: SONY FRAPPE, UBISOFT ET NINTENDO SONT PRUDENTS

Disponible sur: PlayStation 4, Xbox One, PC

Pas d'histoire, place uniquement à la conduite !

Oubliez l'histoire boboche hyper criminalisée et empreinte de revanche de The Crew. Les développeurs n'ont pas investi de temps ni d'énergie à concevoir un quelconque scénario pour The Crew 2. Vous êtes un pilote anonyme et inconnu dont le but est des plus classique: devenir le meilleur de sa profession. Pour cela, vous ferez la connaissance de quatre familles représentant les quatre styles de courses proposées dans le jeu. Ainsi, vous agrandirez votre popularité à travers des courses de rue, sur des sentiers battus complètement fous, sur la mer et même dans les airs !

Honnêtement, l'absence d'histoire ne m'a aucunement dérangé. Je dirais même qu'il s'agit d'un avantage par rapport au premier jeu. Ai-je réellement besoin d'un scénario pour me motiver à faire des courses dans un monde ouvert ? Des jeux comme Forza Horizon ou Burnout Paradise m'ont démontré que non. J'aime beaucoup mieux avoir un cadre, une base puis qu'on me laisse aller dans cet immense univers en me récompensant pour la complétion d'activités. Et c'est exactement ce qu'offre The Crew 2.

Ainsi, après une course d'initiation pour chacun des quatre styles de courses, vous débloquerez des dizaines et des dizaines d'activités à travers l'ensemble des États-Unis. Comme je le disais, votre but sera de devenir le pilote le plus populaire et, pour cela, vous devrez remporter des épreuves ou encore compléter des activités. Plus vous progresserez, plus vous gagnerez d'argent et de followers et plus vous débloquerez d'épreuves, voitures, etc.

Qui plus est, c'est en plongeant dans des courses que vous gagnerez du loot, soit des pièces pour les engins de votre garage. Cependant, The Crew 2 ne propose pas des modifications aussi poussées que d'autres jeux de course. Bien franchement, les pièces qu'on pose sur nos voitures, bateaux et avions n'ont pas tant d'impact sur les courses de sorte que oui, le loot nous encourage à refaire des courses et à progresser pour avoir les meilleurs véhicules sans que cela ne soit un élément central de notre expérience de jeu.

Pas de chargement pour deux options très intéressantes

Deux éléments m'ont surpris au sein de The Crew 2. Premièrement, bien que vous pourrez vous promener librement à travers les États-Unis et visiter les endroits iconiques fidèlement reproduits de chacune des villes présentes dans le jeu, vous n'aurez pas à faire du kilométrage pour simplement participer aux activités. En effet, le jeu vous permettra de vous téléporter directement à une activité présente sur la mini-carte, et ce sans aucun temps de chargement. Ainsi, le choix vous appartient: vous pouvez parcourir le monde ou simplement vous téléporter d'une activité à une autre, évitant ainsi de parcourir des centaines de kilomètres à ne rien faire.

L'autre aspect surprenant est qu'on peut changer de moyen de transport à tout moment d'une simple pression du bâton analogue. Vous êtes sur la route et avez soudainement envie d'aller dans les airs ? Pressez votre bâton analogue et hop!, vous serez aux commandes de l'un de vos avions ! Même chose pour les bateaux, les VTTs, les motos, etc. The Crew 2 n'est pas seulement un jeu massif offrant une liberté d'exploration totale, il nous donne aussi le choix de notre moyen de transport, et ce en tout temps.

Un bon jeu malgré un système de course confus et étrange par moments

La question demeure: est-ce que le jeu est divertissant ? La réponse est oui. En fait, le jeu cadre dans la formule classique des jeux à monde ouvert d'Ubisoft, soit de proposer une très grande carte avec une panoplie d'activités à compléter nous récompensant régulièrement. C'est très accrocheur de sorte que j'ai toujours envie de poursuivre ma carrière, de gagner plus de followers et, surtout, de débloquer les véhicules les plus performants.

Or, pour faire un bon jeu de course, il faut évidemment un bon système de course. Celui de The Crew 2 est meilleur que celui de The Crew, proposant une conduite entre la simulation et l'arcade. C'est beaucoup plus précis qu'au sein du premier jeu, quoique l'expérience n'est pas dénuée de frustrations. En outre, les véhicules tournent assez sèchement merci. Le moindre mouvement du bâton analogue vous fera courber à gauche ou à droite de façon prononcée, ce qui pourra vous envoyer dans le décor très facilement.

Qui plus est, l'accélération du bateau est bizarre. Plutôt que de pencher le bâton analogue vers nous, il faut le pousser vers l'avant. Ce n'est pas du tout naturel et j'ai perdu plusieurs courses parce que j'avais la fâcheuse manie de faire le mouvement contraire de l'accélération avec mon bâton analogue. Mais attendez, ce n'est rien par rapport à la conduite manuelle des voitures. Pour changer de vitesse, il faut appuyer sur les boutons R1 et L1 alors qu'on gère l'accélération et le freinage avec les gâchettes. C'est tout sauf intuitif et il faut carrément se courber les doigts pour gérer la vitesse de son bolide en mode manuel. Habituellement, je joue en mode automatique donc ce problème ne m'a pas gêné, mais je plains ceux aimant jouer en manuel.

Ceci dit, ce qui rend les courses frustrantes est que l'intelligence artificielle triche. The Crew 2 reprend l'idée imbriquée notamment dans la série Mario Kart, soit de ne pas vous laisser trop d'avance si vous êtes premier et vous laisser rattraper le peloton si vous traînez de la patte. Résultat: si vous dominez une course, l'IA atteindra des vitesses impossibles et conduira subitement sans commettre la moindre erreur afin de vous rattraper et vous garder sur le qui-vive. Si vous êtes dans les derniers, l'IA commettra des accidents et ne poussera pas sur la pédale d'accélération de façon aussi poussée. Donc, oui, on peut dominer les courses, mais jamais on ne peut dominer l'IA, et ce parce qu'elle joue de façon illégale et, donc, enrageante.

Un jeu multijoueur manquant...de multijoueur ?

Je vous ai dit plus haut que The Crew 2 est un jeu massif et c'est vrai. Il y a beaucoup de véhicules, beaucoup d'activités et, donc, beaucoup de contenu. Néanmoins, les activités connexes aux courses ne sont pas si intéressantes.

Vous verrez que plusieurs activités sont calquées sur celles de Forza Horizon. En outre, vous aurez des radars à franchir à certaines vitesses tout comme des cercles grossissants à fuir à pleine vitesse. C'est assez classique et, bien franchement, plus ou moins intéressant. En revanche, j'ai bien aimé les activités de photographies, nous demandant de prendre en photo des endroits spécifiques à travers les États-Unis identifiables à l'aide d'indices. Ce sont de petits casse-tête sympathiques nous encourageant à parcourir les routes américaines afin de faire du tourisme, et ce dans des véhicules que vous et moi ne conduirons probablement jamais dans la vie réelle.

Cependant, je ne m'explique pas comment le studio Ivory Tower a pu concevoir un jeu axé sur le multijoueur en oubliant autant d'éléments multijoueur. The Crew 2 est sensé être un jeu nous permettant de jouer constamment avec une bande d'amis. Le problème est que pour le moment, les seules activités proposées entre joueurs sont les courses et le tourisme. Oui, le monde du jeu est en ligne et oui, on peut se promener avec des amis, mais les options multijoueur sont très limitées pour le moment, notamment pour ceux voulant affronter d'autres joueurs en ligne. Les modes compétitifs s'en viennent l'hiver prochain, mais le fait qu'on annonce que de futures mises à jour viendront combler les manques du multijoueur actuel ne font que renforcer mon idée à l'effet qu'à l'image de The Crew, The Crew 2 deviendra éventuellement le jeu complet qu'on attendait.

Devriez-vous y jouer ?

The Crew 2 est un bon jeu, mais encore incomplet. Ce n'est pas un jeu spécialement beau, mais il est accrocheur et est bourré de contenu. En revanche, les tricheries de l'IA, les activités plutôt quelconques, certains contrôles problématiques, le système de conduite semblant se chercher entre le réalisme et l'arcade et le manque d'options multijoueur me poussent à vous dire qu'il vaut peut-être mieux attendre les mises à jour avant de vous le procurer. J'espère simplement que sur Xbox One et PC, il ne sera pas trop tard alors qu'un certain Forza Horizon 4 se pointera le bout du nez l'automne prochain.

Ce que vous aimerez:

  • Les récompenses perpétuelles nous accrochant sans cesse
  • Les nombreuses activités
  • Le fait de pouvoir se téléporter et changer de type de véhicule sans chargement

Ce que vous n'aimerez pas:

  • The Crew 2 semble encore se chercher comme jeu de course (autrement dit, on navigue entre le réalisme et l'arcade)
  • Certains contrôles très étranges
  • Le manque d'options multijoueur pour un jeu pourtant axé sur le multijoueur

Note: 7,5 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU FAR CRY 5 - LE POUVOIR D'UNE SECTE

Source(s) image(s):
IGN
Microsoft

Commentaires