Les producteurs de jeux et de films d'horreur ont le même défi: savoir faire peur. Ça peut sembler simple, mais c'est beaucoup plus complexe qu'on peut le croire, certains ayant une résistance plus ou moins élevée pour avoir des frissons. Mais si un jeu devinait quand vous faire peur afin d'adapter votre expérience à votre résistance, ne serait-ce pas magnifique ? Eh bien, cette idée futuriste est désormais une réalité grâce à Red Meat Games et son jeu Bring to Light.

À LIRE AUSSI: JEUX VIDÉO : 5 TITRES QUI VOUS FERONT FRISSONNER D'HORREUR !

Qu'est-ce que Bring to Light ? Dans ce jeu conçu ici même au Canada, vous prenez le contrôle d'un homme ayant miraculeusement survécu à un accident de métro. Étant l'unique survivant, vous devrez vous-même chercher une issue en affrontant un labyrinthe de tunnels. Seul problème: les ombres terrifiantes que vous voyez ne sont pas le fruit de votre imagination. Ce sont de réels monstres vivant sous la surface de la terre et désirant plus que tout vous sauter dessus !

Fortement inspiré de l'oeuvre du maître de l'horreur H.P. Lovecraft, Bring to Light n'est vraiment pas votre jeu d'horreur typique. En fait, il s'agit d'un jeu de réalité virtuelle dont le but est de vous faire peur selon vos signes vitaux. En effet, le jeu surveille et analyse votre rythme cardiaque afin de déterminer si vous êtes dans une bonne disposition pour avoir peur. Ainsi, si vous désirez avoir l'expérience ultime du jeu, vous pouvez vous procurer un moniteur cardiaque comme le Scosche Rhythm ou le Polar H10 afin que ces derniers puissent se connecter à votre casque de réalité virtuelle. De ce fait, le jeu analysera plusieurs données biométriques qui influenceront votre aventure, une première dans un jeu vidéo.

Comment cela fonctionnera une fois le casque de réalité virtuelle sur votre tête ? Eh bien, si votre coeur bat lentement, alors le jeu sait qu'il peut vous envoyer en pleine figure des monstres sortis des ténèbres afin de vous terrifier davantage. Dans le cas contraire, le jeu adoucira automatiquement les séquences lors desquelles vous pourriez sursauter, question que vous n'abandonniez pas votre aventure prématurément.

Le concept est extrêmement intéressant et prometteur. S'il s'avère concluant, il pourrait révolutionner les jeux d'horreur en permettant à ces derniers d'être appréciés par un plus grand nombre de joueurs. Combien d'entre eux ai-je entendu dire qu'ils ne touchaient pas à un jeu d'horreur parce qu'ils détestaient avoir peur et encore plus sursauter pour rien. Avec un système comme celui de Bring to Light, le jeu d'horreur pourrait réellement s'adapter à ceux n'aimant pas avoir peur tout comme à ceux qui adorent avoir des sueurs froides.

Qui plus est, la rejouabilité de jeux bénéficiant d'un système de surveillance cardiaque pourrait être fortement augmentée en offrant des expériences différentes et de plus en plus intenses en y rejouant. Imaginez un instant un jeu que vous ne pourriez jamais réellement connaître puisqu'il adaptera ses défis en fonction de vos signes vitaux et, donc, de vos appréhensions. Ça ne vous fait pas rêver ?

Si vous désirez essayer Bring to Light, le jeu est disponible sur Steam depuis le 13 juillet dernier (un vendredi 13, tiens donc !) pour le HTC Vive et l'Oculus Rift au prix de 22,79$. Vous pouvez aussi y jouer sur PC, mais sans l'expérience plus prenante de la réalité virtuelle. Évidemment, cela exclut le coût d'un moniteur cardiaque, qui peut facilement coûter plus de 120$. Disons que c'est cher si vous prévoyez uniquement l'utiliser pour un jeu, aussi bon puisse-t-il être.

Ceci dit, Red Meat Games espère que son cinquième jeu attirera suffisamment l'attention afin que Sony accepte qu'il soit publié pour la PlayStation VR. Souhaitons-leur le meilleur des succès !

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU UNTIL DAWN - FRISSONS D'HORREUR À L'AMÉRINDIENNE !

Source(s) image(s):
Bloody Disgusting
VR The Gamers

Commentaires