BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Cette année, disons que Sony frappe fort au niveau des exclusivités. Après une bonne réédition de Shadow of the Colossus, God of War est débarqué de plein fouet en monopolisant l'attention des joueurs pendant des mois. Et aujourd'hui, le très attendu Marvel's Spider-Man tisse sa toile jusqu'à nos PlayStation 4, galvanisé par un engouement plutôt hors du commun pour un jeu de super-héros. Et comme vous le verrez, c'est une autre exclusivité pour PlayStation 4 qui a de quoi faire sourire Sony et pleurer ses concurrents !

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU GOD OF WAR - LE RETOUR SPECTACULAIRE D'UN DIEU !

 

Disponible sur: PlayStation 4

 

Qui est ce Peter Parker ?

Marvel's Spider-Man n'est pas tiré des bande-dessinées du célèbre homme-araignée et encore moins des films de Sam Raimi ou encore de l'univers Marvel. C'est une histoire unique qu'on nous propose et qui, sans mauvais jeu de mots, est soigneusement ficelée. On y retrouve un Peter Parker/Spider-Man ayant déjà croisé le fer avec plusieurs de ses célèbres ennemis, incluant Vulture, Rhino, Electro et Wilson Fisk. Pourtant, dans cet univers, Spider-Man n'a pas encore affronté ses plus grands adversaires. En effet, Norman Osborn jouit d'une énorme popularité et se présente pour devenir maire de New York tandis que le docteur Octavius n'est ni plus ni moins que le meilleur ami de Peter Park ainsi que son employeur. La porte est donc grande ouverte pour les rebondissements et, si le jeu connaît du succès, une ou plusieurs suites !

Dans ce monde, Spider-Man se bat encore et toujours contre le caïd Wilson Fisk, à la tête d'une puissante et extrêmement dangereuse organisation criminelle. Or, alors que Spider-Man ne s'attendait qu'à affronter une énième fois Fisk, il devra faire face à un complot beaucoup plus sinistre ainsi qu'à son plus grand défi jusqu'à présent. Comme vous serez à même de le découvrir à travers l'excellente histoire du jeu, portée par de magnifiques performances des acteurs retenus par Insomniac Games, Spider-Man ne pourra tout affronter seul et il devra compter sur les maigres appuis disponibles pour espérer survivre à ce qui l'attend.

 

Appelez-moi Spider-Man...ou Batman

Aussi bien vous le dire tout de suite: Marvel's Spider-Man n'est pas un jeu très original au niveau des jeux de super-héros à monde ouvert. En fait, son design est pratiquement calqué sur les deux derniers jeux de la franchise Batman Arkham, ce qui signifie que vous retrouverez des mécaniques similaires aux jeux développés par Rocksteady à l'époque.

C'est surtout au niveau du système de combat que l'influence des Batman Arkham se fait ressentir. On y propose des affronts aux mécaniques pratiquement identiques, c'est-à-dire que oui, vous vous ferez souvent encerclé par des criminels que vous devrez massacrer à l'aide des techniques de l'homme-araignée. En donnant des coups ou bien en utilisant vos gadgets, vous accumulerez des combos ainsi que de l'énergie dans une barre de Focus, cette dernière vous permettant d'utiliser un puissant KO sur un ennemi et de mettre à profit un pouvoir spécial du costume que vous revêtirez.

Dès les premiers instants, j'ai eu l'impression de retrouver les Batman Arkham tant Marvel's Spider-Man est similaire. Pour contrer les coups ennemis, vous verrez de petits éclairs au-dessus de la tête de votre héros. S'ils sont blancs, ce sera un coup de mêlée et s'ils sont rouges, ce seront des coups de fusil qui seront sur le point d'aller dans votre direction. Vous aurez alors un très court laps de temps pour appuyer sur le bouton O et ainsi effectuer une contre-attaque. Ça ne vous rappelle pas Batman Arkham tout cela ? En fait, même les contrôles lors des combats sont les mêmes que ceux des jeux de Rocksteady, c'est vous dire.

Néanmoins, cela ne fait pas de Marvel's Spider-Man un mauvais jeu, loin de là. Ce n'est pas très original, surtout au niveau des combats, mais tout est fort bien exécuté. Le jeu comporte aussi une belle diversité, notamment au niveau des ennemis. Vous aurez ainsi à affronter de simples criminels, ceux armés de fusils, des brutes qui vous jetteront à terre si vous les frappez, des adversaires armés de boucliers, etc. Chaque type d'ennemi requière une stratégie différente pour être maîtrisé, ce qui est très intéressant puisqu'on doit se forcer à diversifier nos attaques plutôt que de simplement appuyer sur des boutons sans réfléchir.

 

Beaucoup de surprises à découvrir !

Ce n'est pas seulement au niveau des ennemis que la diversité est au rendez-vous au sein de Marvel's Spider-Man. En fait, j'ai été agréablement surpris par la multitude de compétences, de gadgets et de costumes à débloquer. Ainsi, en progressant dans votre aventure, vous accumulerez des points d'expérience ainsi que des jetons. L'expérience vous servira majoritairement à monter en niveau et à débloquer des compétences sur un arbre d'habiletés plutôt fourni.

Les jetons s'accumuleront quant à eux en complétant les différentes sortes d'activités au sein de la ville de New York, que ce soit l'éradication de repaires de gangs, la découverte de sacs à dos disséminés à travers la ville par Peter alors qu'il était plus jeune, la prise de photos de monuments de New York, l'élimination de criminels en train de commettre des délits, etc. Ces jetons vous permettront de débloquer des dizaines costumes tant anciens qu'actuels de Spider-Man, chacun pouvant s'équiper de modificateurs ainsi que d'avantages leur étant propres. Par exemple, certains costumes seront plus offensifs tandis que d'autres seront plus appropriés pour les approches furtives. Il y a donc plus d'une façon d'aborder le périple qui attend Spider-Man selon notre façon de jouer préférée.

Vous voyez que la diversité est l'une des grandes forces de Marvel's Spider-Man. Il y a énormément d'activités à réaliser et d'éléments à débloquer au fur et à mesure de notre aventure. D'ailleurs, ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant est que plus on joue, meilleur le jeu devient. En fait, c'est en poursuivant notre quête qu'on débloque de meilleures missions (dont certaines furtives permettant d'incarner quelqu'un d'autre que Spider-Man...) et de plus en plus de tâches à faire dans New York. Contrairement à bien des jeux à monde ouvert, les tâches secondaires sont non seulement intéressantes, mais aussi utiles au jeu. Par exemple, il n'est pas rare d'apprendre un élément important du scénario lors d'une mission secondaire et les sacs à dos éparpillés par Peter nous permettent de retrouver des souvenirs intéressants et parfois très drôles de la vie de monsieur Parker. Bref, c'est parce qu'il est meilleur à force de jouer que Marvel's Spider-Man est un jeu à monde ouvert aussi réussi !

 

Se promener avec tant de plaisir avec Spider-Man

Qui dit jeu à monde ouvert dit aussi grandes distances à parcourir. C'est encore plus vrai dans le cas de Spider-Man, qui est reconnu pour se balancer à travers New York grâce à ses toiles. Or, depuis Spider-Man 2 (qui est paru il y a une éternité), les jeux ouverts mettant en vedette Spider-Man n'ont pas eu la chance d'avoir un système de déplacement fluide et fonctionnel.

Fort heureusement, Insomniac Games a fait ses devoirs et a développé des mécaniques extrêmement solides pour pouvoir se promener librement à travers les rues de New York. Les contrôles du jeu, qui font peur au début, s'apprennent très rapidement et avant longtemps, vous bougerez avec une rapidité et une fluidité qui vous surprendront. Spider-Man se balance, saute et court de façon si réaliste qu'on se croirait réellement dans son univers. Mieux, les mouvements s'entremêlent afin de maximiser la fluidité de déplacement, faisant notamment en sorte que Spider-Man courra automatiquement sur un mur s'il atterrit sur la surface d'un bâtiment.

Qui plus est, le système d'Insomniac fait en sorte que Peter ne tisse pas des toiles dans les airs et se balance comme par magie. Les toiles s'accrochent réellement à des bâtiments et, si on ne tisse pas une autre toile, on se balancera à partir de notre dernier point d'accrochage. Il est difficile de vous décrire à quel point le tout est parfaitement exécuté et comment il est agréable de se promener dans New York en incarnant Spider-Man. À l'extérieur des missions, c'est un charme de se balancer et de bouger pour son simple plaisir ou encore pour atteindre un point d'activité. Chapeau à Insomniac pour avoir enfin conçu un système de déplacement fonctionnel digne de celui du très vieux Spider-Man 2 !

 

Un très beau jeu !

Avant son lancement, une controverse a explosé à l'effet que les images finales du jeu n'étaient pas aussi belles que celles démontrées dans le cadre du E3 2018. Ainsi, plusieurs ont dénoncé qu'Insomniac n'avait pas montré le jeu tel qu'il devait être lancé, ayant notamment des textures moins définies ainsi que des effets de lumières beaucoup moins jolis que dans la version présentée au E3.

Ce que je peux dire est que Marvel's Spider-Man est tout bonnement magnifique. C'est vrai, j'ai observé des modèles de personnages plutôt carrés et aux animations limitées lorsque je me promenais dans New York, mais malgré tout, le jeu est splendide. Les textures sont très relevées, spécialement au niveau des bâtiments entre lesquels on se balance. De plus, la fluidité du jeu ne bronche jamais et les personnages mis de l'avant sont fort bien modelés. En fait, leurs animations sont parmi les plus réalistes et fluides que j'ai observées depuis un bon bout de temps. Et si jamais cela ne vous satisfait pas, sachez qu'une mise à jour visuelle est disponible pour rehausser la qualité visuelle du jeu.

Par ailleurs, ce qui rend le jeu si excitant pour nos yeux est la vie de New York. Vous verrez constamment de l'activité dans cette ville qui ne dort jamais, que ce soit du trafic, des passants ou encore des hélicoptères survolant les bâtiments imposants de la ville. Qui plus est, comme je l'ai mentionné, Spider-Man est déjà connu de sorte que les New-Yorkais réagiront à sa présence. Vous pourrez notamment interagir avec les citoyens en leur faisant des saluts ou encore en dansant avec eux.

En somme, Marvel's Spider-Man est un très, très beau jeu. Ne vous fiez pas à la controverse ayant surgi avant son lancement, elle ne reflète pas la qualité visuelle finale du produit.

 

Un jeu parfait, vraiment ?

Avant de conclure, j'aimerais simplement vous glisser un mot sur les notes parfaites attribuées par certaines critiques. Si je l'aborde, c'est que vous vous doutez bien que je ne suis pas d'accord avec elles. Marvel's Spider-Man a beau être excellent, ça n'en fait pas un jeu parfait pour autant.

Outre le manque d'originalité soulevé plus haut, la rapidité des mouvements de Spider-Man provoque des imprécisions et des problèmes de caméra. Ne vous étonnez donc pas de frapper ou d'éviter des attaques dans le vide ou bien de sauter sur un mur alors que vous vouliez y grimper, ça arrive régulièrement lors des combats ou des déplacements. De plus, la caméra ne nous donne pas toujours un bon angle de vue, spécialement lorsqu'un groupe d'adversaires entourant Spider-Man est imposant. Je me suis souvent fait toucher simplement parce que je ne voyais pas un ennemi, et ce malgré la présence d'indicateurs de dangers. Lors de séquences plus furtives prenant place dans des édifices, il arrive aussi que la caméra entre carrément dans Spider-Man, bloquant ainsi notre champ de vision.

Donc, excellent jeu, mais ayant tout de même quelques accrocs n'en faisant donc pas un jeu parfait !

 

Devriez-vous y jouer ?

Marvel's Spider-Man est une autre exclusivité de haut calibre pour Sony en 2018. Le jeu a beau avoir quelques problèmes au niveau de ses contrôles et de sa caméra et souffrir d'un manque d'originalité, il n'en demeure pas moins excellent et très accrocheur. D'ailleurs, c'est parce qu'il est meilleur tout au long de notre progression qu'il mérite de faire partie de votre collection. J'ai bien hâte de voir ce que le futur réserve tant à Insomniac Games qu'à Spider-Man puisqu'avec ce qu'on nous livre aujourd'hui, la porte est grande ouverte pour au moins une autre grande aventure de Peter Parker/Spider-Man !

 

Ce que vous aimerez:

- Les nombreuses surprises qui vous attendent tout au long du jeu

- L'excellente histoire originale

- Le système de déplacement fluide et rapide

Ce que vous n'aimerez pas:

- Le jeu n'est pas très original en soi (il est d'ailleurs plus qu'inspiré des Batman Arkham)

- Certains mouvements sont imprécis

- La caméra pose parfois problème tant dans les combats que dans l'exploration

 

Note: 8,5 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU DETROIT: BECOME HUMAN - DES ROBOTS PAS POUR TOUS

Source(s) image(s):
PlayStation
HDQWalls

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires