La Nissan LEAF, dans le marché de la voiture électrique abordable, a joué un rôle de pionnière. Depuis ses débuts en 2011, ce sont près de 350 000 exemplaires qui ont été vendus dans le monde. Ces chiffres, étrangement, nous rappellent ceux de la Toyota Prius qui, au début des années 2000, faisait tranquillement son chemin dans le nouvel univers de la voiture hybride. Aujourd’hui, la Prius s’écoule à plus d’un million d’unités annuellement dans le monde.

Il n’est pas improbable que la LEAF de Nissan subisse le même sort d’ici quelques années, elle qui continue de se faire des adeptes partout à travers le monde, et elle qui a en plus été renouvelée l’an dernier pour en offrir encore plus aux amateurs, que ce soit au chapitre de l’autonomie ou de la connectivité.

La génération actuelle

Au moment de la présentation du modèle de deuxième génération l’an dernier, nombreux ont été les observateurs et analystes à afficher leur déception quant à l’autonomie annoncée du véhicule, soit 241 kilomètres. Avec la Chevrolet Bolt qui en propose près de 400, tout comme la Model 3 de Tesla, le chiffre de 241 semblait bien maigre. Qui plus est, l’arrivée de nouveaux produits cette année comme le Hyundai Kona électrique, par exemple, est venue pâlir la fiche technique de la LEAF.

Toutefois, chez Nissan, une solide réplique se prépare en coulisse.

Ainsi, en 2019, le modèle entreprend une deuxième année sous sa forme actuelle. Cependant, nous aurons bientôt droit à une version offrant une plus grande liberté, fruit d’une pile plus grosse, soit 64 kWh comparativement à 40 kWh pour l’instant. Concrètement, cela ferait passer l’autonomie à 330-350 kilomètres.

Voilà qui sera mieux.

Nissan Leaf 2019 : plus d’autonomie… et de puissance

Nissan explique pour le moment qu’une LEAF à plus grande autonomie sera proposée dans le futur. Dame rumeur a toujours parlé de 2019. En fait, l’auto est prête; il ne reste qu’à recevoir les piles du fournisseur.

Ces dernières permettront aussi à la voiture d’offrir des prestations plus relevées. Concrètement, deux secondes seraient retranchées à la fameuse mesure du 0-100 km/h pour désormais se chiffrer à 6,5 secondes. La performance pure n’est bien sûr pas la mission de cette LEAF, mais ça donne quand même une idée des capacités qu’avancera le modèle.

Quant au nom qui lui sera réservé, encore une fois, les rumeurs font état de LEAF e-Plus, mais il faudra voir. Enfin, une autre des caractéristiques intéressantes du véhicule voudrait qu’il soit équipé d’un système de gestion thermique visant à protéger la batterie du froid, l’ennemie de l’autonomie. Disons qu’avec notre climat, cette technologie serait la bienvenue.

Il ne reste qu’à souhaiter une arrivée en 2019 pour cette LEAF à plus grande puissance et à plus grande autonomie; ça lui permettra d’être mieux armée pour affronter ses rivales.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Infiniti : un avenir sous le signe de l’électrification

usr_img/2018-09/sept2018/infiniti avenir electrique.jpg

 

Source(s) image(s):
Nissan

Commentaires