BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Au début de la décennie 2010, Mazda nous présentait une nouvelle technologie qu’elle nommait SKYACTIV. Cette dernière, essentiellement, se voulait une nouvelle façon de concevoir les véhicules, à commencer par les moteurs qui les animent. La base de cette philosophie est simple ; repenser tout en jetant à la poubelle les conventions qui ont mené l’industrie automobile depuis la nuit des temps. Il fallait y penser. Il fallait le faire. Il fallait surtout oser.

Et c’est ce que Mazda a fait, d’abord en nous présentant un moteur issu de cette technologie, puis en y allant d’un premier véhicule (CX-5) entièrement pensé à partir de ce nouveau courant. Le résultat se résumerait ainsi ; des véhicules plus solides et agréables à conduite, sans compter plus puissants et plus économes en carburant.

À LIRE AUSSI: Technologie SKYACTIV de Mazda : c'est du sérieux

Mazda aurait pu s’arrêter là, mais la façon de faire SKYACTIV est désormais imbriquée dans les mœurs au sein de la compagnie et ce n’était qu’une question de temps avant qu’on en voit la prochaine grande  évolution.  Cette dernière est à nos portes avec le nouveau moteur SKYACTIV-X. Celui-ci va faire ses débuts sous le capot de la nouvelle Mazda3 dont la présentation a eu lieu au Salon de l’auto de Los Angeles en novembre 2018.

Qu’est-ce que la technologie SKYACTIV?

En substance, elle promet la puissance d’un moteur à essence, mais l’économie d’une mécanique diesel.

Cet exploit est possible en raison d’une approche révolutionnaire qui prend le nom de Spark-Controlled Combustion Ignition, ou SPCCI au long court. La révolution, c’est le mode d’explosion à l’intérieur du moteur. Pour le résumer plus précisément, laissons la parole à Mazda.

« Dans un moteur à essence, le mélange air-carburant est enflammé par une bougie qui produit une étincelle. Dans un moteur diesel, le mélange air-carburant est comprimé et s’enflamme sous le seul effet de la pression et de la chaleur. Ce moteur consomme plus d’air et moins de carburant et offre donc un meilleur rendement. Et si les moteurs diesel tendent à rejeter moins de CO2 que les moteurs à essence, ils émettent des particules susceptibles de polluer si elles ne sont pas piégées ou recyclées. Les diesels, qui sont souvent turbocompressés, délivrent davantage de couple, même à bas régime, tandis que les moteurs à essence développent plus de chevaux à haut régime. SKYACTIV-X offre les avantages des moteurs diesel et à essence sans aucun des inconvénients. La technologie SPCCI fonctionne à l’essence ordinaire, mais comprime le mélange air-carburant à un taux beaucoup plus élevé, ce qui permet un mélange plus pauvre. SKYACTIV-X utilise une étincelle pour enflammer une petite quantité très dense du mélange air-carburant dans le cylindre. Cela entraîne une hausse de la température et de la pression si bien que le reste du mélange air-carburant s’enflamme (à la manière d’un diesel) et sa combustion est plus rapide et plus complète que dans les moteurs conventionnels. »

À découvrir en 2019

Cette nouvelle mécanique 4-cylindres de 2 litres n’a pas encore été mise à l’essai puisque la nouvelle Mazda3 est attendue un peu plus tard en cours d’année 2019. Il faudra donc patienter avant de confirmer quelle sera sa cote de consommation. Les premiers tests effectués du côté américain révèlent cependant des moyennes entre 5.5 et 6 litres aux 100 kilomètres au combiné ville/autoroute.

Ça promet !

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

5 voitures que nous avons tous hâte de voir en 2019

usr_img/2018-12/decembre2018/top%205%20voiture%202019.jpg

 

Source(s) image(s):
Mazda

Commentaires