BORNES ÉLECTRIQUES

Le métabolisme, ou la vitesse à laquelle votre corps brûle les calories, dépend de plusieurs facteurs. Certaines personnes ont la chance d'hériter d'un métabolisme rapide et semblent ne jamais prendre de poids peu importe ce qu'ils mangent. Cependant, pour la plupart des gens, le métabolisme est non seulement sensible aux perturbations mais montre des signes de ralentissement avec l'âge, particulièrement lorsque la trentaine se pointe le bout du nez. Évidemment, comme vous ne pouvez pas contrôler votre âge, votre sexe ni votre génétique, il vous faut donc trouver des stratégies pour maintenir les fonctions de votre organisme optimales afin de vous garder en forme et en santé pour les années à venir. Voici donc 10 conseils simples pour vous aider à ouvrir la machine!

Construisez du muscle

Le corps brûle des calories en permanence. Le métabolisme de base est la mesure utilisée pour déterminer ce que vous brûlez au repos. Ce dernier est entre autres influencé par la quantité de muscles que vous portez, ceux-ci nécessitant de l'énergie pour se maintenir en vie. À ce titre, chaque livre de muscle utilise environ six calories par jour. Même si cette quantité semble minime à première vue, il faut prendre en considération que cette différence s'accumulera non seulement avec le temps mais aura également un effet exponentiel lorsque vous serez actifs! À titre d'exemple, lors d'un entraînement en résistance, plus de muscles équivaut à une charge de travail plus élevée pendant l'effort (donc une stimulation métabolique plus grande), une demande de récupération accrue après la séance (un coût énergétique plus élevé au repos) et une activité de reconstruction plus importante par la suite (plus de tissu à réparer). 

Intensifiez votre entraînement cardiovasculaire

L'exercice aérobie ne construit pas autant de muscles que l'entraînement musculaire, mais il peut stimuler votre métabolisme pour plusieurs heures suivant une séance si celui-ci est assez intense. L'essentiel est de rechercher la qualité et non la quantité. L'essoufflement accru que crée l'exercice intense (ex. : entraînement par intervalles) conduit à ce qu'on appelle une « dette d'oxygène ». Pour illustrer ce phénomène, vous pouvez imaginer que le corps continue de « chercher son air » après l'activité afin de récupérer, ce qui augmente le métabolisme de repos. C'est là que le cardiovasculaire devient payant, car vous continuez de brûler des calories même si vous ne faites rien pour les heures qui suivent. Pour obtenir ces avantages, l'activité doit être courte et intense!

Restez actifs au lit

En parlant d'activité courte et intense, si vous avez lu mon article sur l'importance de se maintenir en forme au lit, vous êtes au courant des avantages que procure une activité sexuelle soutenue. Être actif au lit de façon régulière correspond ainsi à une façon facile de joindre l'utile à l'agréable et d'assurer un métabolisme actif!

Buvez de l'eau

L'eau est vitale et nécessaire à une multitude de fonctions dans l'organisme. Même légèrement déshydraté, votre métabolisme vient déjà de ralentir. La recherche a même démontré que les gens qui boivent au moins huit verres d'eau par jour brûlent plus de calories que ceux qui n'en boivent que quatre ou moins. Pour rester hydraté, buvez plutôt entre les repas que pendant ces derniers pour ne pas nuire à la digestion. Manger des aliments riches en eau comme des fruits et des légumes est aussi une façon d'augmenter sa consommation d'eau.

Répartissez vos repas

Manger plus peut vous aider à perdre du poids. Comprenez bien ici que je ne parle pas de manger plus de calories, mais bien de les diviser en de petits repas et de manger plus souvent au cours de la journée. Les processus entourant la digestion dépensent eux aussi des calories. Il y a donc une dépense attitrée au repas lui-même et à ce qu'il contient. De gros repas espacés par plusieurs heures encourageront d'ailleurs un surplus calorique sur le coup et donc plus de stockage. Prendre un petit repas ou une collation toutes les 3 à 4 heures évitera donc les surplus en plus de maintenir votre métabolisme actif au cours de la journée. Plusieurs études ont démontré que les personnes qui mangent régulièrement des collations consomment moins au moment des repas proprement dits. Assurez-vous seulement que ces derniers sont équilibrés.

Augmentez les protéines

Même si le nombre de calories par gramme entre les glucides et les protéines est similaire, le corps dépense plus de calories pour digérer les protéines. La substitution de certains glucides par des sources plus élevées en protéines peut donc stimuler le métabolisme au moment des repas en plus de créer un environnement anabolique (propice à la croissance musculaire). Des sources saines de protéines incluent le bœuf maigre, le poulet, le poisson, les noix, les haricots, les œufs et les produits laitiers.

Pimentez vos repas

Les aliments épicés contiennent des composés chimiques qui stimulent le métabolisme. Ainsi, ajouter du piment vert à votre salade peut augmenter votre taux métabolique sur le coup. L'effet est temporaire mais si vous mangez régulièrement des mets épicés, l'effet cumulatif peut conduire à des résultats significatifs. Pensez tout simplement à cette stratégie comme une corde de plus à votre arc.

Partez du bon pied avec un bon café

Si vous êtes un buveur de café, vous profitez déjà de l'énergie accrue et de la concentration que procure votre rituel matinal. La caféine stimule en fait le cortisol qui est l'hormone d'éveil. C'est pour cette raison que sa consommation est surtout conseillée tôt en journée puisqu'elle agira comme une bougie d'allumage. Le tout est de contrôler la quantité (trois tasses par jour) et de limiter les ajouts superflus (crème, sucre) afin d'en retirer le maximum de bienfaits, car une consommation démesurée de caféine aura l'effet inverse. De fait, comme je l'ai expliqué dans mes articles précédents, une surstimulation du cortisol nuit au sommeil et au gras abdominal. Le sommeil est un élément particulier qu'il faut considérer, car le corps ne fonctionnera à pleine capacité que s'il est bien rechargé.

Rechargez-vous avec du thé

Boire du thé vert ou du thé oolong offre les avantages combinés de la caféine et des catéchines, des substances qui ont une certaine influence sur le métabolisme. La recherche indique par ailleurs que les effets du thé sont particulièrement importants pendant l'activité physique, surtout lorsque celle-ci est intense. Un autre avantage est que le thé ne stimule pas le cortisol comme le café, d'où la raison de passer de l'un à l'autre au cours de la journée.

Évitez les régimes drastiques

Les régimes qui ont pour objectif de diminuer de façon drastique les calories peuvent avoir des conséquences désastreuses. Premièrement, vous privez votre organisme de nutriments essentiels dont celui-ci a besoin pour justement fonctionner à plein régime! Deuxièmement, lorsque votre corps se retrouve dans une situation restrictive, ce dernier entre dans un état d'alerte afin d'assurer la survie de l'organisme en ralentissant le métabolisme. C'est la raison pour laquelle beaucoup de gens qui remarquent une perte rapide et importante de poids au début d'un régime éprouvent un sentiment de fatigue générale et même un gain de poids parfois supérieur au point de départ après un certain temps. N'oubliez jamais que le corps est une machine à s'adapter et que sa réponse est proportionnelle au stimulus auquel il est soumis; ainsi, il faut agir intelligemment. Un succès à long terme ne peut donc venir que d'une approche progressive et planifiée.

En route vers de meilleurs résultats

Il n'en tient qu'à vous maintenant de faire de votre corps une machine à brûler des calories. En somme, chaque action que vous porterez vous amènera un peu plus près de votre but. Plus vous utilisez votre corps à bon escient et plus la machine se mettra en marche!

Commentaires