BORNES ÉLECTRIQUES

La plupart d'entre nous ont des souvenirs de camping dans leur jeunesse. Mais qu'est-ce qui pousse les gens à vouloir dormir sur un sol inégal, dans un abri pas toujours confortable? L'adage qui dit « pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? » prend ici tout son sens. Mais il y a plus... Voici ce que j'en pense!

La question peut paraître anodine, voire totalement insensée, mais elle a le mérite de nous poser la question du pourquoi de la chose. Ce loisir est tout de même relativement récent, mais sa popularité grandit sans cesse. Dès que le beau temps arrive au printemps, les adeptes du camping sortent de leur hibernation et préparent frénétiquement leurs équipements. D'où ça vient et pourquoi on fait du camping? Voilà ce à quoi j'ai décidé de trouver des réponses.

L'appel de la nature

Dormir sous la tente en plein milieu de la nature se pratique depuis des millénaires. Le fait de le faire par pur plaisir, toutefois, il faut attendre le XIXe siècle pour voir émerger un certain mouvement en ce sens. Avec l'industrialisation et l'urbanisation de la population, bien des gens vivant à la ville se sont éloignés de la nature et vivaient dans des milieux insalubres, pollués. C'est probablement une des raisons principales qui a poussé certains messieurs bien nantis par leur profession libérale, donc en moyen, à partir à l'aventure et à fuir la ville.

En France comme en Angleterre, le camping fut aussi popularisé par des organismes pour jeunes hommes tels que le YMCA (Young Men's Christian Association) et le mouvement scout qui voulait, quant à lui, former les jeunes pour la guerre qui se préparait.

Le camping démocratisé

Donc, le camping était surtout l'affaire des hommes à l'aise financièrement. Au XXe siècle, avec la mise en place de mesures sociales comme les congés et les vacances, fruit de longues luttes syndicales, la pratique du camping s'est démocratisée et s'est ouverte aux travailleurs plus modestes et surtout aux familles. En France, les premiers congés payés sont implantés en 1936, tandis qu'au Québec, il faudra attendre la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1946, pour que les premiers travailleurs partent en vacances. Ce fut le début d'une nouvelle industrie extrêmement lucrative : le tourisme. Le camping y occupe une place de choix dans la période estivale.

L'évolution d'un mode de vie

Le camping a beaucoup évolué et continue de le faire. Nous sommes loin des tentes en grosse toile, des chariots bâchés, des roulottes tsiganes ou de Romanichels tirées par des chevaux il y a une centaine d'années et des motorisés, genre de palaces-roulants à 200 000 $ « hyper-high tech » que des retraités décident d'habiter en permanence entre la Floride et le Québec. Évidemment, il y en a pour tous les goûts, mais le but premier du camping demeure : la quête de la liberté et l'appel de la nature… Ça sent déjà le feu de camp et la guimauve!

Liens :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camping
http://www.travail.gouv.qc.ca/fileadmin/fichiers/Documents/conventions_collectives/congesannuelspayes.pdf

Commentaires