En ce beau mois de juillet, je délaisse temporairement mes chroniques mode pour faire des entrevues toutes spéciales « d’humoriste à humoriste ». Comme plusieurs le savent, mon premier amour est l’humour, alors j’ai pensé vous offrir des entrevues en toute intimité avec des amis et des collègues, dans le but de vous présenter mes dernières découvertes ou mes coups de cœur du Festival Juste pour rire. 

Tu es une femme débordante de talents, une touche-à-tout, tout te réussit : l’humour, le chant, le cirque, la comédie, l’écriture… mon Dieu! Tes parents doivent être fiers! Comment on vit avec autant de talents? Je suis sûre qu’en plus, petite, tu étais dans les scouts, non?
 
Non, pas dans les scouts, non! En fait, quand j’étais plus petite, j’étais au service de la CIA. Mais j’ai plafonné très vite, alors j’ai quitté. T’sais quand tu n’as plus de défis dans ce que tu fais, ça devient plate.
 
Cathleen, de ce temps-ci, on te voit partout : à Un gars le soir, sur la scène, au Zoofest, dans des pubs de Tim Hortons, dans les librairies et j’en passe… Est-ce que c’est parfois difficile de faire un choix dans ses priorités artistiques?
 
Très! L’écriture de mes romans jeunesse… petite plug gratuite ici : la série s’appelle Z et est en vente dans toutes les bonnes librairies… Ça s’adresse aux 9 ans et plus… les adultes au cœur jeune l’aiment particulièrement! Ça m’a pris 2 ans et demi de temps, durant lesquels je ne pouvais pas vraiment écrire de l’humour, parce que quand tu écris des romans à longueur de journée, tu n’as pas envie d’écrire de l’humour le soir… Alors, c’est effectivement difficile de choisir les priorités. Alors on se fie aux dates d’échéance, et on prie le ciel pour que tout arrive à point! 
 
On ne peut pas passer à côté de la question suivante puisque c’est pour un magazine pour hommes, alors Cathleen : comment penses-tu que les hommes te perçoivent comme femme en humour?
 
J’aimerais et je souhaite que les hommes me perçoivent comme une fille drôle, qui les fait rire. Le reste, je m’en fous un peu, pour vrai.
 
L’an dernier, on a pu te voir dans le spectacle XXX, dans le cadre du Zoofest; cette année, tu es dans le spectacle Les Filles cet été. Dis-moi, est-ce que c’est plus dur de travailler avec des filles ou avec des gars?
 
C’est une autre dynamique, totalement. Avec les gars, on s’assoit, on brain-storme, on pond un texte et on se l’envoie pour l’améliorer. Avec les filles, on s’assoit, on mange des fruits, on parle de nos vies, on brain-storme, on se demande si ce qu’on a écrit est politiquement correct, on argumente, on potine, on écrit les textes, on se questionne et on se les envoie pour les améliorer… Quelques étapes de plus, donc, pour un résultat sensiblement égal sur le plan comique!
 
Le magazine Affaires de gars a comme mission de faire partager les passions, alors ma belle Cathleen, parle-moi de ce qui te passionne dans la vie?
 
Ma lapine, Kermit, le cirque, le chocolat et l’alimentation. Autrement dit : j’aime m’alimenter de chocolat, en flattant mon lapin, en écoutant les Muppets, en faisant la split. Des grosses soirées!
 
On ne se le cachera pas, tu es une belle fille... penses-tu que c’est un atout en humour ou parfois un désavantage?
 
Avec mon style d’humour, et je fais dans « l’humour noir », il s’agit d’un atout. On me dit souvent qu’avec mon visage angélique, je peux dire à peu près n’importe quelle atrocité et que ça passe. Ça fait bien mon affaire, parce que ça me sert. Mais je ne veux pas trop m’attarder au concept de la beauté, parce qu’avec le temps, la beauté, elle se fane… Alors j’espère trouver le moyen de faire passer mon humour, même avec des rides, le teint gris et la peau molle! 
 
Cathleen, en congé, es-tu plus une fille pyjama, robe de soirée, vêtement de camouflage ou le genre qui porte les vieux t-shirts de son chum?
 
Ouf! En congé, je suis le type « grosse larve humaine »! Je suis dégueulasse! Je passe ma vie en pantalons slack et chandails mous, et je me lave les cheveux seulement quand c’est nécessaire. Sex appeal = zéro!
 
Tu es en couple depuis des années avec Billy Tellier; comment on vit ça deux humoristes dans la même maison?
 
Eh bien d’abord, on parle très rarement d’humour. Et puis on deal avec nos horaires décousus. Vivre à deux humoristes dans la maison, c’est rentrer le soir dans une maison vide et se dire : « Ah! il/elle doit être en show »… Mais sinon, c’est un peu la même chose que chez n’importe qui : on déjeune le matin, on écoute la télé de temps en temps et on se lave les mains après être allé aux toilettes (ricane). J’ai dit « toilettes »!
 
Tu adores le popcorn et la crème glacée comme moi; quelles sont tes meilleures adresses? Moi, je dirais le cinéma « StarCité » et « Haagen-Dazs »… et toi?
 
La crème glacée Cold Stone!!! Ça se vend dans certaines franchises de Tim Hortons et c’est l'une des meilleures crèmes glacées EVER. Celle aux bleuets, particulièrement! La première fois que j’en ai mangé, j’ai failli pleurer! Mais en même temps, je suis pas difficile à faire pleurer. Moi, tu parles dans mon dos : je pleure. Tu m’accuses de quelque chose que je n’ai pas fait : je pleure. Tu tues mes parents : je pleure…
 
Pour ton anniversaire, on t’invite : A) à la pêche B) en camping sauvage C) dans le Sud D) en road trip E) souper chez les beaux-parents?
 
On m’invite en road trip jusque chez mes beaux-parents, dans le sud…de Montréal et on mange du poisson dans une tente. Yeah!
 
Si tu avais un mot à dire à tous nos hommes et à tes fans qui nous lisent, ça serait quoi?
 
Pédoncule
 
Vous pouvez voir Cathleen cet été dans le spectacle Les Filles, dans le cadre du Zoofest. Vous pourrez aussi la voir cet automne dans Un gars le soir à Vtélé, dans Cliptoman à Musique Plus et ses romans jeunesse sont maintenant disponibles dans toutes les bonnes librairies : Z. Le secret du local S-80, Z. Le fantôme de Chemin-Joseph, Z. Le testament de Jim, Z. Le prisonnier du temps, aux éditions Les Intouchables.

Commentaires