Le légende Tiger Woods et le numéro 1 mondial en auront déçu plus d'un lors du tournoi « match play » de la fin de semaine dernière, et ce, pas plus tard qu'à la première ronde. Mais ne vous inquiétez pas, la saison est longue!

C'est Matt Kuchar qui est reparti avec le précieux trophée et l'immense chèque de 1 500 000 $. Il a battu en finale celui qui venait défendre son titre remporté l'an dernier, Hunter Mahan, qui est 15-5 lors de ce tournoi. Il avait d'ailleurs battu Kuchar en quart de finale lors du précédent tournoi. Les deux golfeurs ont livré une finale enlevante, qui s'est terminée 2 et 1 pour Kuchar! La température aura fait des siennes, retardant même l'action de quelques heures, pour cause de... neige. Ben oui, il neige des fois en Arizona! J'ai été le premier surpris! 

La classique Honda est maintenant à nos portes. Ce fameux tournoi, disputé en Floride au PGA National Champions Course, promet au gagnant la rondelette somme de 1 026 000 $. Le dernier gagnant était... qui d'autre que Rory McIlroy! Il y sera pour défendre son titre, tout comme Tiger Woods, Jason Dufner, Ernie Els et plusieurs autres grands noms du golf. J'aime beaucoup ce tournoi, d'abord parce qu'il est toujours spectaculaire, mais aussi parce que chaque année, il permet d'amasser des fonds pour des jeunes dans le besoin de la commmunauté de Palm Beach! 

Excitant pourquoi? Un par 70 de 7 110 verges conçu par Georges et Tom Fazio en 1981! La terrain a été réaménagé en 1990 par le légendaire Jack Nicklaus, qui y a ajouté les fameux bear trap! Le record du terrain? Brian Harman, un 61 en 2012.

Durant le tournoi, surveillez Dustin Johnson, qui réside à Jupiter, à quelques minutes du terrain. Le grand golfeur le connaît bien; il l'a joué plus d'une fois. Un avantage? Bien hâte de voir. 

______________

Un débat défraie les manchettes dans le monde depuis quelques mois. On parle des fers droits longs, communément appelés les belly putters. La USGA fait présentement campagne auprès de la PGA pour qu'on modifie les règlements, dont certaines pièces d'équipements, entre autres ces fameux bâtons. La USGA veut carrément les interdire, comme plusieurs autres golfeurs qui n'en utilisent pas, mais qui clament haut et fort que ces putters avantagent sur les verts ceux qui les utilisent. 

Évidemment que les golfeurs qui s'en servent se défendent avec véhémence pour conserver le droit de les utiliser. Ernie Els, Keegan Bradley et plusieurs autres n'y voient aucun problème et affirment même que ces bâtons apportent plus de constance sur les verts une fois qu'on a appris à les maîtriser. Le débat sera long et créera des tensions, mais je continue de croire qu'il sera difficile de statuer à savoir si ces bâtons doivent vraiment être considérés comme illégaux. Parlant de putter illégaux, voici, selon Golf Canada, ceux qui ont été décrits comme ne respectant pas les normes du golf professionnel : http://www.golfcanada.ca/fr/blogues/De-nos-archives/article27085.ece 

Difficile pour moi de me prononcer sur le dossier, dans la mesure où j'ai déjà essayé un belly putter pendant trois trous, avant d'en conclure que je ne réussirais jamais à bien effectuer mes coups roulés avec cela. Faut croire que ce n'est pas fait pour tout le monde. Personnellement, je garde mon bon vieux Scotty Cameron Futura! Sur le tour de la PGA, deux marques dominent : les Scotty Cameron et les Odyssey de Callaway. Pour avoir joué avec les deux, je dois avouer qu'ils sont tous deux impressionants, surtout au plan de la sensation sur la surface de frappe!

Vous, vous puttez avec quoi? Votre fer droit de rêve serait lequel? 

Commentaires