Voici maintenant le troisième article d'une série traitant des différents terrains sur lesquels j'ai eu la chance de m'élancer en Arizona en novembre dernier, lors d'un « marathon » de huit parties en huit jours sur sept terrains différents! Aujourd'hui, le McDowell Mountain Golf Club...

Le troisième terrain visité est le McDowell Moutain Golf Club. Pas de journée de congé, on retourne au terrain, beaucoup de golf au programme. Le terrain vient tout juste de changer de nom, alors c'est la raison pour laquelle les cartes et les GPS ne reconnaissaient pas l'endroit quand on le cherchait au départ. Jusqu'à il y a quelques mois, ce terrain portait le nom The Sanctuary. Dessiné par Randy Henckenkemper, cette normale 71 de 7072 verges nous a offert une solide journée de golf... je dis « journée » parce que nous l'avons joué deux fois!

L'accueil : Personnel très courtois, poli et agréable. Malheureusement, nous sommes tombés sur la période de rénovation du club-house. Comme il était inacessible, c'est impossible pour moi de vous en faire la description. Cependant, pour les besoins temporaires, les golfeurs étaient accueillis dans une magnifique roulotte de style « Dickie Moore »... Un autre mauvais côté de la période de rénovation est que le restaurant était fermé; la nourriture sur le terrain se résumait donc à des muffins et des chips. Pour dîner, on a dû commander d'un restaurant avoisinant; plate un peu quand tu joues deux parties là... Au moins, ils avaient du café! Et on n'est pas pour chialer, c'est quand même un terrain qui appartient à Phil Mickelson!

Le terrain : Au pied des célèbres McDowell Moutains et de leurs cinq sommets, le McDowell Mountain Golf Club se caractérise par ses immenses trappes de sable, communément appelées des waste bunkers, et ses allées vallonnées, sur des distances bien équilibrées pour tous les calibres de joueurs : 5724, 6407, 7072 verges.

La qualité du terrain est vraiment impressionnante, surtout celle des verts. L'entretien de ce terrain est impeccable. Le premier neuf est parfait pour les joueurs qui aiment frapper des longues balles, les allées sont larges et la majorité des tertres, surélevés. Le 6e trou, quand même court, est extrêmement tentant à essayer à attraper en un. Mais gare à la fosse de sable bien placée qui surveille le vert!

Le 9e trou constitue un plus grand défi pour terminer la première portion de la partie. Un long par 5 en coude, parfait pour les gauchers, mais surtout rempli d'obstacles. 

Sur le deuxième neuf, le 13e (un par 5) est très intéressant puisque très très très étroit, pour ne pas dire minuscule. Il ne permet pas grand-chose sur le coup de départ, ni sur le deuxième, pas même sur le troisième. Bonne chance... 

Le deuxième neuf est plus ouvert, dans le sens où le premier est entouré de « mini montagnes » de gravier. Le deuxième, quant à lui, est entouré de somptueuses demeures! 

Rapport qualité/prix : Entre 80 et 153 $ pour un 18 trous. C'est dans les parties replay que vous y trouverez votre compte, mais durant les mois d'octobre et novembre, les prix sont très intéressants! 

La question Affaires de gars : « Oui, mais les filles qui servent la bière? » Un gros 7/10... Mais seulement parce qu'elle était seule, et que pour fournir un terrain bondé, une seule demoiselle dans une voiturette, ce n'est pas assez. Surtout que la conduite de la voiturette avait l'air assez compliquée pour elle... On a déduit ça quand on l'a vu reculer dans une roche et accrocher notre voiturette, alors qu'elle passait et qu'on était sur l'allée! Mais bon!

Fait intéressant : Pour une raison que j'ignore, j'ai trouvé une balle de golf en cherchant ma balle dans un waste bunker... (photo à l'appui). Également, pour rejouer ce terrain-là, le coût du replay est de seulement 32 $; une vraie aubaine pour la qualité du terrain!

http://www.mcdowellmountaingc.com/golfrates pour plus d'infos!

Bref, pour le McDowell, un beau 7/10! Un terrain pas « essentiel », mais très plaisant à jouer!

Commentaires