Enfin, nous y voilà : le match ultime! L'événement sportif le plus couru de la planète. Qui triomphera dimanche soir? Les Ravens ou les 49ers? Voici mon analyse et ma prédiction en vue du grand jour pour tous les amateurs de la NFL.

Baltimore Ravens vs San Francisco 49ers

De prime abord, je dois avouer que ça fait très longtemps que je n'ai pas été aussi indécis dans la prédiction d'un gagnant pour le Super Bowl. Mais ce duel en particulier risque d'être très serré et ça pourrait aller d'un côté comme de l'autre. Approfondissons cette analyse afin de nous assurer qu'aucun élément n'est mis de côté. Je vais diviser le tout en quatre catégories, soit l'offensive, la défensive, les unités spéciales et les entraîneurs.

Offensive

Sans hésitation, je donne l'avantage aux ‘Niners! Évidemment, le jeune quart Colin Kaepernick jouera un grand rôle ce dimanche. Soit il performera à la hauteur du niveau auquel on l'a vu évoluer pendant les séries, soit ce sera tout le contraire et il sera muselé par la défensive des Ravens. Contre les Packers, on l'a vu utiliser ses jambes à profusion et contre les Falcons, on a vu qu'il pouvait être un très bon passeur qui sait rester dans la pochette protectrice et lire ses options rapidement avant de prendre une décision. Je m'attends à un mélange des deux contre la défensive des corbeaux.

N'oublions pas non plus le jeu au sol de ces derniers, qui semble moins solide que celui des Ravens, mais qui peut rendre de fiers services avec le vétéran Frank Gore. Cependant, le jeune LaMichael James pourrait brouiller les cartes comme il l'a fait contre Atlanta.

Les receveurs ont également une longueur d'avance selon moi sur ceux des Ravens. Premièrement, Michael Crabtree s'est clairement établi comme un receveur numéro un lors des deux dernières saisons. Puis, il y a le vétéran Randy Moss qui attire toujours beaucoup de couverture même si les passes ne sont pas dirigées vers lui. Malheureusement, le héros du dernier Super Bowl, Mario Manningham, est blessé, lui qui avait réalisé tout un attrapé pour permettre aux Giants de marquer le touché victorieux l'année passée. De plus, n'oublions pas l'ailier rapproché Vernon Davis qui a connu toute une rencontre contre Atlanta. Mais je m'attends à ce qu'il soit mieux couvert dimanche que lors de cette partie.

Pour Baltimore, on a vu que Joe Flacco a joué du très bon football en janvier cette année. Malgré qu'il ne soit pas flamboyant comme Kaepernick, il a plus d'expérience. Puis, si sa ligne offensive est capable de tenir le coup comme elle l'a fait contre les Patriots, il aura encore plusieurs occasions de faire les gros jeux, mais contre la défensive des ‘Niners, ça risque d'être beaucoup plus difficile!

Pour le jeu au sol, par contre, les Ravens ont un avantage sur les 49ers. Ray Rice est plus jeune et plus frais que Gore. Puis Pierce peut changer le tempo de la partie en alternant de manière efficace avec Rice. Encore là, il faudra que la ligne offensive puisse créer les brèches!

La situation des receveurs paraît semblable à celle des ‘Niners dans le sens qu'ils possèdent un très bon jeune receveur et un bon vétéran. Torrey Smith est extrêmement rapide et a de très bonnes mains. Puis, le vétéran Anquan Boldin en a encore dedans, comme on dit, et il peut très bien patrouiller le centre du terrain autant sur les courtes que sur les longues distances. L'avantage pourrait venir de l'ailier rapproché Dennis Pitta. Si San Francisco le laisse seul une fraction de seconde, il peut faire l'attrapé important sur un troisième jeu pour procurer le premier essai à son équipe. Il est efficace sur les blocages aussi.

Défensive

Selon moi, c'est de ce côté que tout va se jouer pour les deux équipes ce dimanche, deux équipes qui possèdent une défensive coriace et punitive. Si ça n'avait pas été du fait que Ray Lewis prendra sa retraite après la rencontre, j'aurais donné un léger avantage aux ‘Niners sur ce côté-là. Mais voilà, la donne en est tout autrement.

Lewis est le motivateur par excellence, en plus d'être l'un des meilleurs secondeurs intérieurs de l'histoire de la NFL. Il n'est plus ce qu'il a déjà été, mais après 16 saisons, on peut l'excuser un peu. Il est encore une machine sur le terrain et il peut encore faire beaucoup de dommages contre n'importe quelle offensive dans cette ligue.

Avec Haloti Ngata et Terrell Suggs, ça rend les choses encore plus dangereuses même si ce dernier est loin d'être à 100 % et qu'il devra se faire opérer à la fin de la présente saison. Ce qui aurait donné un net avantage aux Ravens, c'est le demi de coin Lardarius Webb. Toutefois, ce dernier est blessé depuis longtemps et c'était déjà clair qu'il ne rejouerait pas cette saison. Il est clairement l'un des meilleurs demis de coin de la ligue et son absence pourrait faire mal, bien que Corey Graham se débrouille très bien et qu'il ait réalisé de gros jeux durant les séries. Puis, il y a le dangereux et violent Bernard Pollard, qui plaque toujours comme si sa vie en dépendait et, à ses côtés, le vétéran Ed Reed qui est sur ses derniers milles également. Mais ce dernier est toujours efficace, surtout lors des grands moments comme celui-ci.

Du côté de San Francisco, la défensive est jeune et affamée, mais elle n'a pas l'expérience ni la prestance de celle des Ravens. Du moins, pas encore! Avec les Aldon Smith, Patrick Willis, NaVorro Bowman et Justin Smith, ça peut être assez dommageable pour n'importe quelle offensive, mais le cas de Justin Smith m'inquiète un peu. Depuis sa récente blessure, il n'est visiblement pas à 100 %. La clé cachée pourrait cependant être Bowman si la ligne offensive des Ravens a de la difficulté à s'ajuster aux différents blitz que les ‘Niners présenteront. Ce qui m'inquiète chez ces derniers, c'est la tertiaire qui n'est pas du même calibre que celle des Ravens, même avec Webb en moins. Ils sont talentueux, mais ils n'ont pas l'agressivité des Ravens à ce niveau. Ça pourrait se jouer là s'ils ne peuvent contenir Torrey Smith sur les longs jeux ou s'ils commettent trop de pénalités pour interférence.

Unités spéciales

Sur ce point, je donne l'avantage total aux Ravens avec Jacoby Jones. Cet ancien receveur des Texans est un spécialiste des retours de bottés et il peut à lui seul faire changer l'allure de la rencontre. Puis, la recrue Justin Tucker comme botteur de précision a connu une première saison exceptionnelle. Le botteur de dégagement, Sam Koch, n'est pas mauvais non plus.

Chez les ‘Niners, c'est un peu plus brouillon de ce côté-là. Ted Ginn Jr., sur les retours de bottés, peut avoir quelques bonnes accélérations si les blocages sont là, mais ce n'est pas une menace comme Jones toutes les fois. Le réel problème, cette saison, est le botteur de précision David Akers. Il a connu de loin sa pire saison cette année. Encore contre les Falcons, il y a deux semaines, il a raté un botté somme toute facile en frappant le poteau de gauche de plein fouet. Ça peut être très déterminant lors d'un match comme le Super Bowl! Imaginez si c'est sur le dernier jeu potentiel du match et qu'il redonne le ballon aux Ravens en manquant son botté! Ça sent la fin pour Akers. Pour les dégagements, ils sont en voiture avec Andy Lee, l'un des meilleurs de la ligue à sa position, bien qu'on espère toujours s'en servir le moins possible lors d'une rencontre!

Entraîneurs-chefs

Ouf! Celle-là est très difficile à déterminer. Je dirais que c'est presque partie nulle de ce côté... surtout que ce sont deux frères qui ont grandi avec un père qui était entraîneur dans la NCAA. D'un côté, John Harbaugh, l'entraîneur des Ravens, a plus d'expérience que son frère. Cependant, Jim a déjà été quart dans la NFL; son frère n'a jamais joué à ce niveau.

John semble plus conservateur dans sa manière de diriger, alors que Jim aurait plus tendance à prendre des risques, je pense, même si c'est le Super Bowl. Juste pour surprendre l'adversaire... mais ça, c'est une arme à double tranchant. Si ça fonctionne, ça semble sortir de la tête d'un génie. Dans le cas contraire, on se dit : « Mais à quoi il pensait!!!! » Je pencherais alors pour l'expérience avec John Harbaugh, lui qui a dirigé plus de rencontres importantes jusqu'à maintenant dans sa carrière.

Prédiction

À la lumière de mon analyse, ça reste encore très serré dans ma tête. Je pense que ce sera l'un des très bons Super Bowl depuis longtemps. La barrière est mince entre une victoire et une défaite pour les deux équipes. Puis, les Ravens seront hyper-motivés pour Ray Lewis qui se retirera par la suite. Par contre, les jeunes ‘Niners et le nouveau phénomène Colin Kaepernick sont sur une lancée qui ne semble pas vouloir s'arrêter dimanche.

S'il n'y a aucune blessure majeure à un joueur clé de part et d'autre, je crois que la jeune défensive des 49ers aura le dessus sur la ligne offensive des Ravens et son jeu au sol. Flacco sera pressé de partout, et il commettra des erreurs coûteuses en voulant forcer le jeu vers ses receveurs; les ‘Niners en profiteront. Puis, la fougue de cette équipe qui n'a pas connu la gloire depuis le milieu des années 90 m'impressionne énormément cette année. C'est rare que je dis ça, mais pour une fois, je vais donner priorité à la jeunesse sur l'expérience. Je vais être déçu pour Ray Lewis, car je l'aime bien, mais il va finir sa carrière sur une défaite!

Avant que la saison commence, j'avais prédit un Super Bowl 49ers vs Texans. Je n'étais plus sûr de mon choix avant d'écrire cet article par rapport au gagnant de ce duel, mais mon choix est fait. Les 49ers de San Francisco par 10 sur les Ravens dimanche soir. Le MVP de la rencontre : Aldon Smith avec trois sacks du quart et deux passes rabattues sur la ligne de mêlée, peut-être même une déviée pour une interception!

Mais attention! Cela n'a rien de scientifique, alors ne vous fiez pas à moi si vous voulez miser un gros montant sur l'issue de ce match! Sur ce, je vous souhaite un très bon Super Bowl en bonne compagnie!

On se retrouve lundi pour le résumé de la rencontre et, par le fait même, le dernier de cette magnifique saison!

Source photo : zeibiz.com
 

Commentaires