La Régie des sports de combat du Québec n'autorise actuellement pas les disciplines utilisant les pieds et les poings au goût du jour, comme la boxe thaïe et le kick-boxing. Il est donc présentement impossible de présenter des événements professionnels selon les règles de ces disciplines sur le territoire québécois. La Régie sanctionne seulement trois disciplines, soit la boxe anglaise, les arts martiaux mixtes et la version « full-contact » du kick-boxing. Ce qui est aberrant, c'est que toutes les techniques permises en boxe thaïe et en kick-boxing sont déjà pratiquées dans les arts martiaux mixtes et donc autorisées lors d'événements AMM. En fait, la différence entre la boxe thaïe et les arts martiaux mixtes est essentiellement dans la première discipline nommée puisqu'il n'y a pas de combat au sol.

À ma connaissance, il n'y a pas eu de gala de kick-boxing (« full-contact ») au Québec depuis 2005. Voici une vidéo de cette discipline qui est sanctionnée au Québec. Ce combat oppose le Canadien légendaire, Jean-Yves Thériault, à une autre légende, Rob Kaman. En « full-contact », les frappes dans les jambes sont interdites. Regardez ici 
 

Voici maintenant une vidéo d'un combat de kick-boxing qui ne pourrait pas avoir lieu au Québec. Il oppose le Français, Jérôme Le Banner, à Rick Roufus, qui, à l'époque, était probablement le meilleur en « full-contact ». Si ce combattant n'était pas en train de disputer son premier combat avec les frappes permises dans les jambes, c'était assurément l'un de ses derniers. Regardez ici 

Au mois de janvier dernier, j'avais contacté la Régie des sports de combat du Québec afin d'essayer de comprendre cette situation qui me semblait totalement injuste et incohérente. Je ne peux pas dire que les réponses ont été satisfaisantes et éclairantes. Certaines personnes véhiculent la thèse que c'est le lobby de la boxe et des AMM qui empêchent l'existence des autres sports de combat. Pour ma part, je crois qu'il n'en est rien. Selon moi, c'est tout simplement comme ça et personne ne semble intéressé à fournir un quelconque effort afin de régulariser la situation.
 
Il y a des événements de kick-boxing et de boxe thaïe pratiquement partout sur la planète. D'ailleurs, l'une des plus prestigieuses organisations de kick-boxing au monde, la Glory, a présenté et présentera, dans les prochaines semaines, des événements à New York, Los Angeles et Chicago. L'organisation K-1 a, quant à elle, présente des événements dans près 40 pays différents dans la dernière décennie.
 
Depuis le début des années 2000, l'organisation de kick-boxing K-1 a présenté des événements dans les pays suivants :
 

  • Japon;
  • France;
  • Australie;
  • Angleterre;
  • Italie;
  • Allemagne;
  • Suisse;
  • Bélarusse;
  • États-Unis
  • Croatie;
  • Afrique du Sud;
  • Nouvelle-Zélande;
  • République tchèque;
  • Pays-Bas;
  • Danemark;
  • Ukraine;
  • Espagne;
  • Suède;
  • Russie;
  • Brésil;
  • Écosse;
  • Portugal;
  • Bosnie;
  • Corée;
  • Pologne;
  • Îles Canaries;
  • Slovaquie;
  • Hongrie;
  • Lituanie;
  • Lettonie;
  • Turquie;
  • Estonie;
  • Roumanie;
  • Hong Kong;
  • Taïwan;
  • Moldavie;
  • Chine;
  • Grèce;
  • Canada (Calgary en 2013).

Actuellement, le Québec se démarque dans le monde des sports de combat avec l'un des meilleurs combattants d'arts martiaux mixtes au monde. Je ne parle de nul autre que du champion des 170 lb de l'UFC, Georges St-Pierre. Ajoutons également que plusieurs athlètes venant des quatre coins du monde emménagent au Québec afin de pouvoir atteindre leur plein potentiel. Nous avons une expertise exceptionnelle dans le monde des AMM avec des entraîneurs parmi les meilleurs au monde, tel que Firas Zahabi. En boxe, le Québec ne se classe pas non plus dernier avec ses boxeurs de l'élite mondiale comme Lucian Bute, Bermane Stiverne, Adonis Stevenson et Jean Pascal, pour n'en nommer que quelques-uns. 
 
Plusieurs spécialistes de la boxe thaïe viennent régulièrement au Québec pour donner des séminaires aux nombreux pratiquants de cette discipline et également pour aider les combattants professionnels d'arts martiaux mixtes. L'Australien John Wayne Parr, les Français Jean-Charles Skarbowsky et Tidiani Biga ainsi que des spécialistes thaïlandais sont venus au Québec dans les dernières années afin d'aider Georges St-Pierre dans l'un ou l'autre de ses camps d'entraînement. Le champion du monde des poids lourds, Brice Guidon, figure également parmi les nombreux spécialistes qui sont passés par le Québec afin de partager leur passion et leur savoir.
 
Il y a déjà plusieurs pratiquants de boxe thaïe et de kick-boxing au Québec. Certains d'entre eux combattent du côté des amateurs et, parmi eux, quelques-uns pourraient peut-être avoir la possibilité de faire une carrière professionnelle afin de reproduire en pieds et poings ce que fait GSP au AMM ou ce que fait Adonis Stevenson à la boxe. Présentement, il est pratiquement impossible de combattre au niveau professionnel en boxe thaïe et en kick-boxing pour les Québécois. Certes, il y a Philippe Allaire-Landreville qui combat un peu partout en Asie et qui est récemment allé en France ainsi qu'aux États-Unis, mais cela demeure l'exception. D'ailleurs, Philippe est plus souvent en Thaïlande depuis quelques années.

Pour en savoir davantage sur Philippe Allaire Landreville : PHILIPPE ALLAIRE LANDREVILLE, LA PASSION DE LA BOXE THAÏE  
 
Combien de jeunes ont commencé le judo après avoir vu briller Nicolas Gill aux Olympiques? Combien de jeunes ont découvert une passion en regardant Georges St-Pierre? Les répercussions sont incalculables et l'influence que peuvent avoir ces athlètes sur nos jeunes est bénéfique. En ce qui me concerne, je crois que c'est un crime d'empêcher les athlètes de pratiquer cette discipline aussi noble qu'est la boxe, pendant que les combattants AMM pratiquent leur sport professionnellement. Ce qui est peut-être encore plus tragique, c'est priver les jeunes d'une découverte qui pourrait devenir une passion grâce à Nicoals Gill au kick-boxing ou à GSP à la boxe thaïe.
 
Page Facebook pour soutenir la boxe thaïe au Québec : Pour de la boxe thaïe et du kick-boxing pro au Québec

Commentaires