Deuxième essai en quelques mois pour la Mitsubishi Lancer AWC.  Alors que l'an dernier, seule la version SE pouvait se faire propulser par ses quatre roues, la GT a aussi acquis cette fonction cette année.  C'est donc une GT à quatre roues motrices (AWC) qui s'est retrouvée dans mon entrée cette année.  Qui plus est, le Québec a eu droit à une belle tempête de neige dans ma semaine d'essai.  La Mitsubishi a donc pu prouver ses capacités à 100%.
 
AWC égale moteur 2,4 litres chez Mitsubishi.  Ce moteur est beaucoup plus agréable à utiliser que le moteur 2,0 litres des versions deux roues motrices.  Une transmission CVT est associée à toutes les motorisations.  Bien que conduire avec une CVT est une expérience bien différente comparée à une transmission automatique conventionnelle, celle de Mitsubishi fait bien son travail, sans plus.  Lors de dépassements et pour éviter que le moteur ne « beugle » exagérément, vous pouvez utiliser les palettes de changements de vitesses situées derrière le volant.  Ces rapports préprogrammés permettent des dépassements plus doux et le passage des rapports est rapide.
 
L'habitacle est spacieux, tout comme le coffre, et seul le design du tableau de bord aurait besoin d'être rafraichi.  Les matériaux pourraient aussi être un peu moins plastiques.
 
Pour lire un peu plus sur cette Mitsubishi Lancer AWC 2013, je vous invite à cliquer sur ce lien :
http://autoopinion.blogspot.ca/2013/04/essai-routier-mitsubishi-lancer-awc-2013.html

Commentaires