Dans le domaine des téléphones intelligents équipés d’Android, on connaît surtout Samsung, qui commercialise une tonne de modèles. Mais il y en a plein d’autres qui offrent également de bons appareils. C’est notamment le cas de Motorola et de son Razr. J’ai eu la chance de l’essayer pendant le mois de mai. Voici mes impressions sur ce produit.
 
L’écran est sans doute l’un des points forts. Grâce à un affichage hypersaturé super AMOLED évolué de 4,3 po, vous aurez rarement vu d’aussi belles couleurs sur un téléphone de cette gamme. Les caractères (par exemple sur une page Web) affichés à l’écran sont précis et les images sublimes. En plus, son écran est fait en fibres de Kevlar® et en verre Corning Gorilla® recouvert d'un revêtement anti-éclaboussures. Concrètement, cela veut dire que l’écran est plus résistant aux dommages extérieurs (surtout les égratignures) que ceux de la concurrence. Mais attention! Il reste que c’est un écran. Si vous donnez un coup de marteau dessus, il va se fracasser... 
 
Naviguer dans les différentes applications est un réel plaisir. C’est fluide, sans qu’il n'y ait de saccades. Dites merci au processeur 1.2 GHz à double cœur ultrarapide et au 1 Go de mémoire vive. Pendant tout le temps que j’ai testé l’appareil, il n’y a qu’une seule fois où j’ai dû le redémarrer. De fait, l’écran s’est figé lorsque j’ai utilisé le GPS. Ce n'est pas trop grave et ça peut arriver à n'importe quel produit du monde de la téléphonie.
 
Si vous adorez prendre des photos ou enregistrer de la vidéo, ce cellulaire est fait pour vous. Il est doté d’une caméra vidéo 720p de qualité cinématographique à l'avant et d’un appareil photo de 8 Mpx à l'arrière offrant une haute définition de 1080p. Personnellement, j’ai été très satisfait des images prises avec ce téléphone. Toutefois, si votre sujet bouge (si vous essayez, par exemple, de photographier des chiens), la photo risque d’être un peu floue.
 
L’un des éléments que j’ai le plus apprécié de ce produit est sa prise en main. Il est très mince, sauf pour la partie du haut qui accueille la caméra. Il peut donc facilement se ranger dans la poche d’un pantalon, sans que l’on ait l’impression de traîner une grosse brique.
 
En ce qui concerne les communications téléphoniques, tous mes proches m’ont dit qu’ils m’entendaient bien; moi aussi, je les entendais très bien. Il n’y avait pas de coupures dans le signal.
 
Vous vous en doutez, une telle puissance demande beaucoup d’énergie. Malheureusement, la pile du Razr se décharge assez rapidement. Il faudra la recharger tous les deux ou trois jours si vous l’utilisez souvent. Il reste que le cellulaire de Motorola n'est pas le seul à accueillir une pile qui se décharge rapidement. J'ai hâte de voir apparaître des appareils nomades ayant des piles que l'on ne recharge jamais!
 
Comme point à améliorer, je pourrais citer le clavier virtuel de l’écran tactile. Il avait parfois de la difficulté à reconnaître les lettres que je tapais. C’était un peu frustrant à l’occasion.
 
Pour terminer, le Motorola Razr est une très bonne solution de rechange aux autres modèles de téléphones équipés d’Android. La grande qualité de son écran et de ses caméras saura vous charmer. En plus, vous pouvez l’obtenir à un bas prix avec un contrat de trois ans. 
 
Points forts :
- Écran de grande qualité
- Prend de belles photos et de belles vidéos
- Bonne prise en main
 
Points faibles :
- Pile qui se décharge assez rapidement
- Clavier sur l’écran à améliorer 
 
Sources :
Images de l'appareil fournies par le fabricant.
Images captées avec l'appareil.

Commentaires