« Les Schtroumpfs 2 » (version française de « The Smurfs 2 ») arrive en salles aujourd'hui. Cette adaptation cinématographique était très attendue par les « fans » de la série (et les enfants). Mais cette suite a-t-elle tout ce qu'il faut pour répéter l'exploit de « Les Schtroumpfs » au « box-office », lequel avait amassé tout de même près de 600 millions de dollars?

Oh! non! La Schtroumpfette est en danger!
 
Gargamel (Hank Azaria) est maintenant devenu une célébrité mondiale. Alors qu'il se produit à l'Opéra de Paris, il lui vient l'idée (encore une fois) de kidnapper la Schtroumpfette (voix de Marie-Mai Bouchard). Il souhaite lui dérober une formule secrète qui, si elle lui arrive entre les mains, pourrait avoir de terribles conséquences sur le monde des Schtroumpfs. Ça pourrait tout simplement signifier leur extinction!
 
Le sorcier sait que la Schtroumpfette n'est pas dupe. Pour arriver à ses fins plus facilement, il crée deux petites créatures : Vexy et Hackus. Celles-ci vont tenter de la « corrompre » en faisant ressortir son côté maléfique. Heureusement, elle n'est pas abandonnée par les siens. Le Grand Schtroumpf, le Schtroumpf maladroit, le Schtroumpf coquet et le Schtroumpf grognon partent à son secours. Ils vont demander l'aide de leurs amis humains Patrick Winslow (Neil Patrick Harris), Grace Winslow (Jayma Mays) et Victor Doyle (Brendan Gleeson), le beau-père de Patrick qui vient de débarquer.


 
D'abord et surtout pour les enfants
 
Si de plus en plus de films familiaux essaient de viser large et de plaire autant aux enfants qu'à leurs parents, Les Schtroumpfs 2 s'adresse visiblement, quant à lui, à un jeune public. La majorité des gags risque de ne faire rire que les cinéphiles les moins âgés. Les adultes ne vont pas non plus s'ennuyer (certaines blagues sur les réseaux sociaux leur sont destinées), mais vont sûrement moins rire que, par exemple, dans Détestable Moi 2.
 
Le long métrage de Raja Gosnell (Big Mamma, Les Schtroumpfs) ne fait pas que dans le divertissement. Il essaie également de transmettre quelques belles valeurs aux tout-petits. La Schtroumpfette subit une mauvaise influence et doit tenter de faire un choix entre rester elle-même ou changer pour plaire à ses nouveaux amis. Évidemment, on peut faire des liens avec ce qui se produit tous les jours à la petite école. C'est une bonne idée d'avoir abordé ce sujet, qui est d'ailleurs bien amené (on évite de tomber dans la lourdeur).
 
Les valeurs familiales sont également très importantes. Elles sont traitées chez les Schtroumpfs, mais plus en profondeur chez les humains. La relation entre Patrick et son beau-père est au centre de l'histoire. Si, au début, il éprouve une haine pour l'homme qui l'a élevé (quand il était très jeune, il est devenu le conjoint de sa mère, en remplacement de son père), il va graduellement se rendre compte qu'il n'est pas si mauvais que cela.
 
Il faut toutefois spécifier que les personnages joués par des « vrais » acteurs ont un rôle moins important dans le récit. L'action se concentre surtout sur les Schtroumpfs, ce qui, je dois l'avouer, m'a plu. Les autres ont un rôle vraiment secondaire.
 
Des Schtroumpfs encore plus adorables que dans le premier!
 
Les effets spéciaux sont encore une fois très bien réussis, et ce, spécialement en ce qui concerne les petites créatures bleues. Elles semblent encore plus réalistes (et plus adorables) que dans le premier film. C'est aussi une bonne idée d'avoir créé d'autres petites créatures qui se différencient de l'aspect des Schtroumpfs.
 
Certains trouveront peut-être le jeu des comédiens un peu trop gros et le scénario trop simple. Considérant que c'est un film pour enfants, c'est compréhensible.

Heureusement, le doublage en français des Schtroumpfs est sans reproche. Marie-Mai y fait un très bon travail.
 
Verdict
 
Si vous avez des enfants à la maison, emmenez-les voir Les Schtroumpfs 2. Ils auront sûrement beaucoup de plaisir, en plus de se voir transmettre de belles valeurs. Bref, c'est un film à aller voir d'abord et surtout en famille!
 
Cote : 3 étoiles sur 5

Ne manquez rien des derniers articles de notre rédacteur en chef adjoint! Suivez Philippe Michaud sur Twitter via @Micph

Commentaires