Donner un pourboire au restaurant est un acte de remerciement pour le service et particulièrement la qualité de ce service. Pourquoi alors, quand je vais manger au restaurant, j'ai l'impression que les serveurs tiennent pour acquis le 15 % que l'on DOIT donner comme pourboire? Ma copine et moi avons toujours comme habitude de donner du bon pourboire et pourtant, de plus en plus, le rapport qualité du service/pourboire est inégal.

Ce week-end, nous avons mangé au restaurant Nickels sur Sainte-Catherine. En entrant, le serveur nous propose de nous asseoir près de la fenêtre à une table minuscule, sur deux chaises en bois dans un recoin du restaurant, alors que celui-ci est à moitié vide et que plusieurs banquettes pour deux personnes sont disponibles. Je demande poliment au serveur s’il serait possible d'avoir une banquette et celui-ci nous répond avec dédain de le suivre.

Nous avons eu le temps de regarder le menu de long en large durant plusieurs minutes avant qu'il ne daigne venir prendre notre commande. Durant toute la soirée, il s’est limité au strict minimum en nous apportant notre repas, en reprenant nos assiettes, et ce, UNIQUEMENT parce que nous les avions empilées sur le coin de la table et qu'elles séchaient là depuis une dizaine de minutes. Il n'est jamais venu nous demander si tout était à notre goût ou nous proposer autre chose à boire ou à manger. À 38 $ pour un simple club sandwich et un hamburger en plus de devoir laisser un pourboire de 15 %, est-ce trop demander d'avoir un minimum d'égards à notre sujet? C’est quand même bien sa c***** de job! À moins que ce travail se résume à prendre une commande et à l'apporter? Si c'est le cas, pourquoi lui donne-t-on un pourboire alors qu'on ne le fait pas pour une caissière d'un restaurant McDonald; à travail égal, rémunération égale, non?

Malgré le mauvais service et ma blonde qui aurait largement préféré que nous ne lui laissions rien comme pourboire, ce très mauvais serveur et son exécrable service a reçu 4 $ (environ 10 %) pour environ 2 min 15 s de travail incluant la prise de notre commande, le transport des assiettes et le ramassage.

Ce n'est pas le pire service que j'ai eu dans ma vie et pourtant, chaque fois, j'ai laissé un pourboire. Avec la qualité du service de plus en plus mauvaise et le coût du repas de plus en plus élevé, il me semble que désormais, le restaurant est devenu un luxe pas très luxueux.

Notre solution? La commande à l'auto ou la livraison, et je trouve ça bien dommage. Effectivement, à la suite de mauvaises expériences, seuls les bons serveurs qui ont compris que bon service égale bon pourboire auront la chance de recevoir notre pourboire.

* Dans ce texte, le masculin est utilisé sans discrimination, dans le seul but d'alléger le texte.

Source de l'mage : http://www.holidaycheck.com/fullscreen-Nickels+Restaurant+Nickels+Montr%C3%A9al-ch_ub-id_1157865131.html

Commentaires