C'est un pari extrêmement risqué pour un groupe de réenregistrer ses propres classiques. Généralement, les fans n'apprécient pas. Ils préfèrent pratiquement toujours les versions originales, sauf lorsqu'il s'agit de STRYPER, dont les nouvelles versions sont supérieures aux originales!

Oui, vous avez bien lu, les nouvelles versions sur Second Coming sont supérieures aux originales. Comment expliquer ça? Appelez ça la maturité, l'expérience et la sagesse simplement combinées au plaisir de redécouvrir son propre catalogue et de réaliser à quel point les chansons étaient solides pour l'époque, en plus de pouvoir profiter de l'occasion pour corriger certaines lacunes ou erreurs du passé. Il est clair que le groupe a eu un malin plaisir à revisiter ses titres, ça s'entend. Ils ont choisi de revoir le matériel de la période de leur ascension, de 1983 à 1987, ce qui couvre les trois premiers disques. Est-ce que cela laisse présager un Third Coming éventuellement? Je serais prêt à prendre le pari...

Une Page d'histoire

Pour tous ceux qui se demandent, « c'est qui ou quoi ça, Stryper? », eh bien dites-vous qu'il s'agit du premier groupe de métal chrétien à avoir touché le succès commercial. La formation Stryper a vendu plus de 10 millions d'albums en carrière. La trame de fond, c'est une musique métal, parsemée de quelques ballades, dont les textes reflètent les croyances religieuses du groupe. Parmi les détails qui caractérisaient Stryper, on retrouvait d'abord le fait qu'ils étaient d'excellents musiciens, particulièrement Robert Sweet à la batterie et le chanteur Michael Sweetqui avait une voix très puissante. Il pouvait aussi chanter très haut, et il le peut toujours... Autres caractéristiques : ils portaient fièrement le rayé jaune et noir, puis lançaient des bibles dans la foule lors de leurs concerts. 

Si leur succès populaire fut une grande surprise, leur apogée à l'échelle commerciale se situe autour de la période du disque To Hell With The Devil, lancé en 1986, qui a généré trois succès sur les palmarès américains en plus d'avoir des vidéoclips No 1 à MTV, pour les chansons FreeCalling On You et Honestly. Le groupe a été sévèrement critiqué en 1990 pour avoir délaissé l'aspect « religieux » de sa musique. Ils ont été accusés d'avoir « perdu la foi ». Imaginez. Le groupe est ensuite resté séparé durant une quinzaine d'années pour officiellement revenir en formation originale en 2009.

Second Coming

Ce qu'il y a d'intéressant avec Second Coming, c'est que le groupe a choisi de retravailler les chansons qu'ils désiraient jouer en 2013, celles qu'ils voyaient le plus refaire surface. Ils ne se sont pas contentés de reprendre des succès. La preuve, Honestly n'y est pas. On remarque tout de suite trois choses sur le disque :

1- La technologie de maintenant par rapport à celle d'il y a trente ans. Oh là là. La production est impeccable.
2- La basse de Timothy Gaines, on l'entend! C'est fou comment ça donne une autre dimension aux chansons.
3- La voix de Michael Sweet, qui peut toujours monter très haut, est toujours aussi puissante, même si elle a pris un peu de coffre.

Honnêtement, même s'il y avait des chansons des albums In God We Trust (1988) et Against The Law (1990) que j'aurais aimé entendre (partie remise pour le prochain disque...), je dois avouer qu'on prend vraiment beaucoup de plaisir à redécouvrir ces chansons. J'avais personnellement découvert Stryper en 1985 avec la chanson Soldiers Under Command, qui est vraiment aussi supérieure sur Second Coming qu'à l'époque.

Conclusion

Quand on y pense, les versions originales avaient la fougue du jeune groupe plein d'énergie qui veut percer, un aspect manquant sur ce disque, mais c'est amplement compensé par la qualité des nouveaux enregistrements. Je ne croyais pas sincèrement que je ferais la critique d'un disque de Stryper en 2013, mais c'est toute une surprise, et une belle surprise. Qui plus est, on retrouve deux nouvelles chansons qui sont pas mal intéressantes sur ce disque, dont celle que je vous propose d'entendre dans la vidéo ci-jointe: Bleeding From Inside Out. Oui oui, du Stryper au goût du jour! Allez voir et entendre ça! 

Note : presque 9 sur 10.

Commentaires