Lorsque qu'une juge a freiné les ardeurs de THQ en ordonnant que ses actifs soient mis aux enchères, cela n'a pas plu à la compagnie américaine. Or, la situation n'a pas non plus fait sourire South Park Studios, qui réclame aujourd'hui l'annulation de la mise aux enchères du jeu « South Park: The Stick of Truth », qui devait être distribué par THQ.

Ainsi, le 18 janvier dernier, South Park Digital Studios a déposé une objection préliminaire dans le but de s'opposer à la vente de South Park: The Stick of Truth. Selon l'entente conclue entre la compagnie et THQ, celle-ci avait obtenu les droits d'utilisation de certaines marques et droits reliés à la série South Park le 29 juin 2011.

Or, South Park Studios a indiqué que l'entente ne permettait pas à une autre firme d'utiliser la marque South Park. De plus, même si le jeu finit entre les mains d'une autre institution, South Park Studios affirme que THQ lui doit encore au moins 2,275 millions de dollars. South Park Studios mentionne aussi qu'elle se réserve le droit d'exercer son option afin d'acquérir de THQ tous les éléments reliés aux jeux et produits dérivés de South Park tel que mentionné dans le contrat signé entre les deux firmes.

Hier, THQ a déposé une réplique aux accusations de South Park Studios, demandant à la cour qu'elle annule cette objection et qu'elle autorise la vente du jeu. THQ a aussi mentionné travailler afin de parvenir à une entente à l'amiable avec South Park Studios. De plus, elle a ajouté que l'utilisation de la licence South Park est exclusive et qu'elle peut donc être transférée à une autre firme comme THQ l'entend. Quant aux frais demandés par South Park Studios, THQ dit regarder cela et vouloir en venir à une entente à l'amiable sur ce point.

La vente aux enchères des actifs de THQ a débuté cet après-midi tandis que les auditions concernant la vente de la compagnie s'entameront demain. THQ devra uniquement vendre ses actifs individuellement si elle reçoit des offres de plus de 60 millions, soit le montant mis sur la table par Clearlake Capital Group pour acheter l'institution.

Commentaires