J’arrive de Las Vegas où j’ai fait l’essai de la version Abarth de la Fiat 500. Cette dernière se veut plus puissante que la version de base et offre une expérience de conduite plus inspirante.
 
Elle est munie d’un moteur turbo MultiAir de 1,4 litre qui produit 160 chevaux et 170 livres-pieds de couple. Disons que ça rend la conduite de la Fiat 500 plus pétée ; la version de base et son moteur d’à peine 100 chevaux, ce n’est rien d’inspirant.
 
On s’est donc amusé à fond au volant de cette puce, mais attention, il ne s’agit pas de la huitième merveille du monde. Des défauts irritants comme une boîte de vitesses manuelle capricieuse et des sièges peu enveloppants viennent gâcher un peu l’expérience.
 
Néanmoins, la voiture a du chien. Je vous invite d’ailleurs à consulter ma revue complète de cette dernière sur le site de sympatico à l’adresse suivante.

http://auto.sympatico.ca/essais/8574/fiat-500-abarth-2012-rebelle-apprivoisable

Charlie Sheen
 
L’objet de ce billet, cependant, ce n’est pas la Fiat 500 Abarth, mais bien notre ami Charlie. Vous le savez peut-être, ce dernier est en ce moment confiné en résidence suite à ses nombreuses frasques et à ses interminables démêlés avec la justice. Et bien Fiat a décidé d’exploiter l’image de mauvais garnement de ce dernier pour mousser la version Abarth de la Fiat qui est attendue à la fin du mois.
 
Ainsi, une publicité pour le moins audacieuse a été réalisée et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle vaut le coup d’œil.
 
Lorsque nous avons rencontré les gens de Fiat la semaine dernière, il n’était pas assuré que la publicité soit diffusée sur les grands réseaux américains. On craint que cette pub choque trop.
 
En vérité, on souhaite probablement qu’elle choque trop. Ainsi, on va parler encore plus de la voiture.
 
Jugez-en par vous même.
 
Et vous, vous la trouvez drôle cette pub ? Vous choque-t-elle ?
 
Personnellement, je la trouve sublime.

Commentaires