Le Rondo revient revu et amélioré pour 2014. Inutile de dire que Kia mise beaucoup sur ce dernier pour atteindre ses objectifs de ventes canadiennes pour l'année en cours, soit 80 000 unités.

Galveston, Texas – Le Kia Rondo est présent sur nos routes depuis 2007 et rapidement, il s'est imposé dans un segment relativement nouveau qui comptait peu de joueurs, soit celui des véhicules multisegments compacts. Comptait, oui, car depuis quelques années, de nouveaux produits sont venus s'y greffer, comme le Chevrolet Orlando et la Ford C-MAX. Jadis, le Rondo devait se mesurer à la Mazda 5 et au Dodge Journey uniquement.
 
Entièrement repensé 
C'est un véhicule grandement transformé qui nous arrive pour 2014. Ce n'est pas tant qu'on ait joué sur ses dimensions, qui demeurent pas mal les mêmes, mais plutôt qu'on a fait table rase pour le réinventer. Nouvelle gueule, nouvel habitacle, nouvelle plateforme, nouveau moteur.
 
Ce dernier compte quatre cylindres et sa taille est de 2 litres. Il offre un peu moins de puissance que la mécanique à quatre cylindres de 2,4 litres remplacée, mais se veut un tantinet plus vigoureux et compte sur une boîte de vitesses qui profite de deux rapports de plus que l'ancienne, soit six. S'ajoute au menu une boîte de vitesses manuelle aussi à six rapports, livrable sur la version de base LX.
 
Le V6? Abandonné. Voilà qui réduit du coup la capacité de remorquage du Rondo, mais c'est à se demander si les gens étaient nombreux à opter pour ce véhicule pour ses capacités de remorquage. Ce qui intéresse surtout les acheteurs à propos du Rondo, c'est son habitacle.
 
Modularité 
Et à bord, c'est ce qui plaît. On peut jongler avec l'espace pour servir ses besoins. Qu'on dispose d'un Rondo à cinq ou à sept places, on y trouve son compte. Les sièges de la troisième rangée peuvent être rabattus; ceux de la deuxième aussi, à la manière 60/40. À bord des versions comptant seulement cinq places, on retrouve des bacs de rangement dissimulés sous le plancher à l'arrière. Intéressant.
 
Bref, le Rondo est capable d'en prendre.
 
Quant à l'accès à la troisième banquette, il est facilité, car le siège de la deuxième rangée est installé sur glissière. Ça n'améliore pas le confort des places 6 et 7, cependant, mais pour les enfants, c'est parfait. En prime, trouvez-moi un gamin qui n'aime pas aller s'installer au fond.
 
Sur la route : correct 
Au volant, le Rondo livre une expérience plutôt neutre. Le confort a le dessus sur le reste, ce qui n'est pas déplaisant. Cependant, la direction ne transmet pas une sensation très agréable au conducteur, pas plus d'ailleurs que les pneus qui réagissent un peu trop au contact des imperfections de la route.
 
Aussi, la puissance se veut-elle un peu juste, spécialement en ce qui concerne le couple disponible à bas régime. À vide, ça peut aller. Une fois chargé, ce sera plus laborieux.
 
Conclusion 
La gueule du nouveau Rondo va plaire, c'est évident. D'ailleurs, nommez-moi un produit Kia qui n'est pas dans le ton depuis quelques années. Malgré quelques petits irritants, le succès devrait être au rendez-vous, car comme c'est la coutume chez Kia, le produit est offert à prix fort intéressant, surtout sur les livrées d'entrée de gamme. Et, comme c'est aussi toujours fait du côté coréen, le niveau d'équipement est plus que généreux pour le prix exigé.
 
Bref, à défaut de mettre la main sur un produit excitant, il représente une valeur sûre qui, en prime, est pourvue d'une excellente garantie.
 
En bref
Moteur : 4 cylindres de 2 litres
Versions proposées : LX et EX
Consommation annoncée : 9,2 litres aux 100 kilomètres en ville – 6,3 litres aux 100 kilomètres sur l'autoroute
Prix : 21 695 $ (version LX de base) à 32 195 $ (version EX avec groupe luxe)
 
On aime :
-       Rapport qualité/prix
-       Design accrocheur
-       Habitabilité
-       Consommation améliorée
 
On aime moins :
-       Puissance un peu juste du moteur
-       Prix une fois entièrement équipé
-       Direction qui manque de précision
-       Les couleurs proposées manquent cruellement de... couleur.

Commentaires