Square Enix a fait une annonce aussi surprenante qu'incompréhensible en ce mardi. En effet, la firme a annoncé qu'à partir du 6 janvier prochain, le jeu de rôle massivement multijoueur Final Fantasy XIV reviendra au modèle payant. Afin d'assurer la transition des comptes du modèle gratuit actuel au modèle payant, tous les comptes du jeu seront suspendus le 5 janvier.

Personnellement, j'ai de la difficulté à comprendre la décision de Square Enix. La firme a encaissé un dur échec en 2010 avec les pauvres performances de FF XIV, de sorte qu'elle a dû se réajuster sous peine de voir son jeu être complètement ignoré et déserté par les joueurs. Cette solution a pris la forme du passage au modèle gratuit ayant, à l'instar de plusieurs jeux du même genre, donné un second souffle à FF XIV. Même si ce dernier n'a jamais connu le succès de World of Warcraft, les joueurs à travers le monde ont renoué avec le jeu de Square Enix à un niveau acceptable.

Or, c'est ce qui rend la décision de la firme niponne aussi difficile à comprendre. FF XIV a été un échec cuisant en 2010 et c'est le passage au modèle gratuit qui lui a permis de survivre. Aujourd'hui, la compagnie applique la logique inverse en revenant au modèle payant. C'est un peu comme si Square Enix disait : « Maintenant que les joueurs ont adopté FF XIV et que le niveau d'abonnement est acceptable, nous pouvons nous permettre d'appliquer des frais afin qu'ils continuent à jouer. »

C'est une pensée visant certes à maximiser les profits, mais qui risque aussi de creuser la tombe du jeu. Bien que Square Enix chargera 9,99 $ par mois aux abonnés de FF XIV (soit un prix moins élevé que la majorité des jeux massivement multijoueurs payants), le jeu n'a jamais connu un succès ou un engouement pour permettre de croire que les joueurs actuels resteront et voudront payer une dizaine de dollars mensuellement pour continuer à y jouer. De plus, devant la pléthore de jeux massivement multijoueurs gratuits, difficile de croire que FF XIV parviendra à se démarquer et à capter l'intérêt des joueurs au point de délester leur bourse de quelques dollars par mois.

Bref, j'ai beaucoup de difficulté à comprendre la décision de Square Enix. La seule explication que je puisse trouver à une telle décision est purement capitaliste et mercantile. À moins de changements majeurs au sein même du jeu, disons que je suis plutôt sceptique quant à l'avenir de ce dernier...

Commentaires